Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2021

L'assurance habitation en 2021 : tout savoir pour bien s'assurer

Assurance habitation

L’assurance habitation est un dispositif dont le but consiste à garantir la protection du patrimoine familial d’un ménage contre les dégâts, à l’instar des dommages électriques. Accessible sous la forme classique et multirisque, ce type de contrat implique des conséquences particulières en fonction de l’option choisie.
Plus particulièrement, en souscrivant à l’assurance habitation, vous recevez une indemnisation en cas de sinistre sécheresse ou inondation. Également, lorsque le souscripteur est victime d’un cambriolage, les clauses de son contrat peuvent lui permettre de bénéficier d’une indemnisation. Cependant, il faut souligner que l’attribution de la prime d’assurance est envisageable sur certaines conditions particulières suivant le cas.
Pour bénéficier des avantages d’un contrat d’assurance habitation, il est indispensable d’opter pour une garantie qui répond à ses besoins. Pour ce faire, vous devez effectuer une tâche préliminaire qui consiste à confronter plusieurs offres en recourant à un comparateur en ligne.
Que vous soyez propriétaire, locataire, étudiant ou encore propriétaire non occupant, cette comparaison permet de dénicher la meilleure option qui correspond à votre budget. Une fois la solution idéale trouvée, il faut maintenant renseigner des informations importantes à la compagnie d’assurance habitation. À ce niveau, les propriétaires et les locataires sont appelés à fournir des documents par voie électronique.
Sur le point de vue pécuniaire, chaque assureur propose un tarif pour chaque option de garantie. Il suffit de prendre en compte son budget pour souscrire à l’offre correspondante. À ce propos, en consultant un comparatif d’assurance habitation, il est plus facile de connaitre la marge de prix moyenne pour chaque formule de garantie.
Pour finir, le souscripteur a la possibilité de mettre fin à son contrat d’assurance habitation. Toutefois, cette initiative est exécutée uniquement sous certaines réserves. Entre autres, il faut recourir à des solutions comme la loi Hamon et la loi Châtel. Aussi, il faut respecter des délais précis.
Chaque individu choisit, en fonction de ses besoins et ses moyens financiers, d’habiter soit dans sa propre maison ou dans une propriété locative. Comme toute autre initiative, vivre dans un local, qu’il soit modeste ou imposant, entraine de nombreuses responsabilités. En particulier, il faut envisager une souscription de contrat d’assurance habitation. Il est question d’une formalité indispensable, dans la mesure où elle assure la protection à la fois des habitants de la maison, mais également de leurs biens matériels lorsqu’un dégât survient. Toutefois, ce type de contrat est complexe à cerner par une grande majorité de personnes. Il faut donc faire preuve de clairvoyance pour faire de bons choix et profiter de ses avantages. Découvrez toute l’information nécessaire à la compréhension de l’assurance habitation.

Besoin d’une assurance habitation au meilleur tarif ?
JE COMPARE

Le marché de l’assurance habitation en France : quelles perspectives en 2021 ?

L’assurance habitation constitue la deuxième branche non-vie la plus importante, en termes de cotisations. Mais on le sait : le marché de l’assurance habitation est aujourd’hui en pleine transformation. Avant de souscrire à des contrats d’Assurance Multirisques Habitation, procédons à un rapide état des lieux du marché français.

Assurance habitation : une hausse de 1 à 2,5% des tarifs

Selon une étude effectuée par le cabinet Facts & Figures, les prix de l’assurance habitation devaient connaître une augmentation de 1,5 à 2%, en 2021. Les spécialistes observent, en outre, la possibilité d’une mutualisation, par certaines compagnies d’assurances, de la somme versée aux entreprises ayant vu leur activité baisser après le confinement. Ce qui pourrait finalement entraîner, chez plusieurs assureurs, une hausse jusqu’à 3% des prix.

Le gel des prix de certaines compagnies d’assurance 

Chez certains groupes d’assurance habitation, en revanche, on constate un gel des tarifs en 2021, notamment chez la MFA. En effet, le télétravail a provoqué une diminution conséquente de la sinistralité, comme les cambriolages ou l’incendie. Cette situation a notamment permis aux assureurs d’économiser près de 300 millions d’euros, rien qu’avec la première vague de confinement.

Quid des répercussions des événements climatiques sur l’assurance habitation en France ?

répercussions événements climatiques assurance habitation

Mais le confinement n’est pas le seul facteur ayant généré des répercussions sur le marché de l’assurance habitation dans l’Hexagone. En fait, le réchauffement climatique y est également pour beaucoup ! Entre 2010 à 2015, les indemnisations réalisées par les assureurs se sont élevées jusqu’à 850 millions d’euros par an, au titre des catastrophes naturelles ; un chiffre qui a atteint 1,6 milliard entre 2016 et 2019. Cette augmentation des coûts de la sinistralité pourrait, dès lors, inciter les assureurs à hausser leurs tarifs.

Assurance habitation : les nouvelles assurtech mènent la danse !

L’assurance fait partie des secteurs les plus disruptés par les nouvelles technologies. En effet, les acteurs de l’Assurtech ont, aujourd’hui, l’ambition de faire bouger les lignes dans le domaine de l’assurance. Une aubaine pour les consommateurs qui bénéficieront des services simplifiés et digitaux, avec des offres à prix compétitifs !

Assurtech : c’est quoi ?

Aussi appelées Insurtech en anglais, les Assurtech sont des start-up issues du secteur de l’assurance. Elles utilisent les nouvelles technologies pour apporter de l’innovation en matière de produits d’assurance. Opérant généralement dans les secteurs « non-vie », comme l’assurance auto, santé et habitation, ces entreprises sont entrées en scène vers l’année 2012 et se développent massivement en France.

Pourquoi s’orienter vers les Assurtech ?

Luko, Lovys, Lemonade, Leocare, Homebrella… Ces assurtech ont réussi à révolutionner l’assurance multirisque habitation. Attractifs à l’usage, ces start-up concentrent principalement leurs innovations autour de :

  • La personnalisation des offres d’assurance : avec les technologies comme le big data, les compagnies d’assurance ont la possibilité d’offrir aux utilisateurs des services personnalisés. En effet, les assureurs peuvent désormais collecter et analyser de gros volumes de données. Ce qui se traduit par un meilleur service client.
  • La digitalisation du parcours : les groupes d’assurance proposent aux utilisateurs un service 100% en ligne. De cette façon, les consommateurs pourront profiter des prix plus serrés et auront moins d’intermédiaires.
  • Une meilleure gestion et analyse des risques : les services proposés sont beaucoup plus précis. L’avantage, c’est que l’utilisateur n’aura plus à payer pour une estimation à haut risque, à cause d’un manque d’informations.

Quelles sont les innovations apportées par les Insurtech dans l’assurance habitation ?

Coûts abordables, facilité d’utilisation… Voilà autant de raisons qui poussent les Français à opter pour les Assurtech. En effet, le caractère disruptif de ces nouveaux arrivants vient apporter un nouveau souffle au secteur de l’assurance habitation, à travers :

L’intelligence artificielle : un service d’assurance 100% sur-mesure et digital

intelligence artificielle assurance habitation

En assurance habitation, l’intelligence artificielle se développe à différents niveaux du processus, notamment sur :

  • La gestion des clients : les start-up mettent en place des chatbox intelligents, qui peuvent répondre aux questions des consommateurs et trouver des solutions aux problèmes basiques.
  • La gestion des risques : en couplant intelligence artificielle et domotique, les assureurs sauront en temps réel si vous êtes victime d’un début d’incendie ou de dégâts d’eau, par exemple. 
  • La distribution des produits d’assurance : lors de la souscription des contrats d’assurance habitation, l’IA analyse les profils de chaque assuré, de manière à vous proposer des produits et services adaptés à vos besoins.
  • Le conseil et l’assistance

Les objets connectés : une meilleure gestion des sinistres

D’après une étude effectuée par OpinionWay, environ 30% des ménages français projettent de s’équiper d’un dispositif de surveillance connecté. En assurance habitation, la domotique et les objets connectés permettent d’augmenter la sécurité du logement, avec des systèmes d’anti-intrusion, des détecteurs de fuite, des caméras de surveillance, etc. De plus en plus d’assureurs français comme Allianz, AXA ou BNP Paribas, par exemple, présentent des contrats multirisques habitation, dédiés à la domotique.

La signature électronique : un boost pour l’expérience client

Voici l’une des technologies les plus adoptées par les Assurtech. Avec la signature électronique, les consommateurs peuvent souscrire à des services ou produits en ligne, sans se déplacer dans les locaux d’une agence. Ils ont ainsi la possibilité de signer des contrats instantanément en ligne, de façon sécurisée.

Au niveau des assureurs, cette technologie améliore leur taux de conversion et leur permet de proposer des services ou produits 100% digitaux. Enfin, la signature électronique automatise le processus de travail. De quoi garantir une meilleure productivité de l’équipe.

Ce qu’il faut savoir avant de souscrire à un contrat d’assurance habitation

Différente des autres types d’assurances, l’assurance habitation est un contrat dont la souscription est facultative suivant le cas. Principalement, c’est la nature de l’appartement à assurer qui définit si cette formalité est impérative. À la base, chaque personne est responsable des dégâts qu’elle peut causer. Alors, l’assurance habitation se présente comme une solution parfaite pour réduire les dépenses à effectuer dans le cadre des réparations.

Quelles sont les implications de la souscription à un contrat d’assurance habitation ?

Avant tout, l’assurance habitation concerne à la fois les propriétaires et les locataires. Elle permet de garantir la protection de ces derniers en cas de sinistres dans la maison. Suivant les options de garantie choisies par le souscripteur, un contrat d’habitation peut avoir des conséquences particulières.

Les différentes protections d’une assurance habitation classique

Avec une assurance habitation classique, le ménage bénéficie d’une protection contre les éventuels dégâts qui peuvent survenir à son domicile. Autrement dit, en souscrivant à ce type d’assurance, votre logement est protégé contre les cas d’incendie etles dégâts des eaux.

Toujours dans le cadre d’une assurance habitation classique, il est possible de bénéficier d’autres protections. Pour ce faire, vous devez opter pour des garanties supplémentaires. À ce titre, il est possible de souscrire à une garantie d’indemnisation en cas de vol ou de bris de glace. S’il y a bien un point à souligner ici, c’est que les textes de loi prévoient que chaque habitation opte au moins pour une protection contre les risques locatifs, à l’instar des incendies et les catastrophes naturelles.

Les différentes protections d’une assurance habitation multirisque

La particularité d’une assurance habitation multirisque (MRH), c’est qu’elle protège non seulement le domicile de l’assuré, mais aussi les biens corporels de ce dernier. En d’autres termes, en souscrivant à cette formule, vous jouissez d’une garantie de responsabilité civile qui vous protège lorsque vous êtes responsable d’un dommage causé à une tierce personne. L’assurance habitation multirisque assure donc la protection à trois niveaux distincts :

  • au niveau de l’assuré 
  • au niveau de ses biens 
  • au niveau du logement

S’il y a bien un autre aspect qui différencie l’assurance habitation multirisque de sa version classique, c’est le montant de la cotisation annuelle. En effet, cette donnée est proportionnelle à la valeur de l’ensemble des biens qui se trouvent dans la maison. D’un autre côté, c’est également en fonction de votre contribution annuelle que l’indemnisation à apporter, en cas de sinistre, est fixée.

Les indemnisations en matière d’assurance habitation

Le but principal d’un contrat d’assurance habitation se résume à accompagner le bénéficiaire lorsqu’un cas de sinistre survient. À ce titre, le protocole d’indemnisation varie en fonction de certains paramètres, notamment la situation ayant causé le dommage subi.

Le système d’indemnisation dans le cas de dégâts causés par la sécheresse

Tout propriétaire ou locataire ayant souscrit au contrat d’assurance habitation bénéficie d’une couverture de garantie catastrophe naturelle. Toutefois, vous devez faire le maximum d’effort pour réduire l’aggravation des dommages. Par ailleurs, il faut nécessairement que la catastrophe naturelle ayant entrainé les dégâts soit évoquée dans un arrêté ministériel. Ainsi, lorsque vous faites partie des victimes de cette dernière, votre contrat d’assurance habitation s’occupe de couvrir les charges d’étude géotechnique nécessaire à la reconstruction des bâtiments abimés. Les murs de soutènement, les murs de clôture et les fondations sont également couverts par la compagnie d’assurance.

Une fois les dégâts causés par la sécheresse et la chaleur constatées, il est recommandé de procéder à une déclaration de sécheresse en cas de catastrophe naturelle auprès de son assureur. Pour ce faire, il faut respecter un délai de 10 jours à compter de la date de parution de l’arrêté ministériel au journal officiel. Dans ce cadre, il ne faut négliger aucune preuve pouvant faciliter la gestion du dossier d’indemnisation. Il peut s’agir de photos, de factures et bien d’autres encore.

Le système d’indemnisation dans le cas de dégâts causés par une inondation

La garantie catastrophe naturelle de votre assurance habitation vous permet de bénéficier d’une indemnisation suite à des dégâts entrainés par une inondation. Cependant, il faut souligner que cet avantage est accessible seulement lorsque l’état des évènements climatiques est reconnu par les institutions étatiques. La déclaration des dégâts doit être effectuée dans un délai maximal de 10 jours à compter de la déclaration au journal officiel.

Pour déclarer le sinistre à son assureur, il faut envoyer certains documents particuliers dont un descriptif des dégâts. À ce niveau, il faut surtout remarquer que les dommages subis résultent de la catastrophe naturelle. Il faut aussi renseigner une liste des objets détruits ou perdus au cours de l’inondation. La particularité ici, c’est qu’il faut fournir des justificatifs à l’instar des actes notariés, des factures, des photos, etc.

Principalement, le contrat d’assurance habitation permet, en cas de sinistre inondation, d’être couvert contre les coulées de boues. L’assureur s’occupe aussi des chocs mécaniques ayant suivi les agitations de l’eau. Pour finir, tous les dommages d’ordre matériel qui sont directement liés au sinistre sont également couverts.

Le système d’indemnisation dans le cas d’un vol

Le contrat d’assurance habitation permet aussi d’être protégé contre le vol. De manière précise, vous êtes couvert en cas de vols par effraction, par entrée clandestine ou encore sous des menaces. Si vous êtes victime d’un cas de vol, la compagnie d’assurance s’occupe de couvrir le mobilier de type courant, c’est-à-dire les appareils électroménagers et les meubles.

D’un autre côté, les objets de grande valeur à l’instar des bijoux et les articles artistiques sont également pris en compte au cours de l’indemnisation. Vous devez nécessairement déclarer ces derniers au cours de la souscription au contrat d’assurance. Les objets sensibles comme la vitre, la télévision, l’ordinateur et l’appareil photo sont aussi couverts.

Dans le cas d’un vol également, il faut procéder à une déclaration en vue de se faire indemniser par son assuré. À cet effet, vous devez commencer par porter une plainte au niveau du commissariat, voire à la gendarmerie 24 heures après le cambriolage. Après, il faut faire parvenir sa déclaration de vol par cambriolage à sa compagnie d’assurance.

Pour ce faire, vous devez recourir à un message électronique avec accusé de réception dans les 2 jours ouvrés. À votre mail, il faut compléter un exemplaire du récépissé du dépôt de plainte, car cette formalité administrative fait partie des conditions de validité de votre remboursement d’assurance pour vol. La dernière étape de la procédure se résume à renseigner son assureur sur tous les biens volés avec des preuves à l’appui.

Comment opter pour la meilleure assurance habitation ?

Il existe plusieurs options en matière d’assurance habitation. Cependant, il est possible de souscrire à la meilleure, rien qu’en faisant preuve de stratégie dans son choix. Pour ce faire, il faut agir à 4 niveaux essentiels. Il faut d’abord considérer ses besoins et comparer les différentes offres disponibles sur le marché. Après, le souscripteur doit choisir un plan qui correspond à ses besoins, puis vérifier que cette dernière répond à son profil habitant.

Faire le point sur ses besoins

La première étape pour profiter de la meilleure offre en matière de contrat d’assurance habitation consiste à analyser ses besoins. En effet, en fonction des différents paramètres de garantie à envisager, vous pouvez souscrire à un type d’assurance dommages ouvrage, une assurance propriétaire non occupant (PNO) et bien d’autres encore.

Ainsi, pour une couverture convenable, il faut préalablement définir ses besoins tout en tenant compte de la valeur de son appartement ainsi que des risques auxquels il est exposé. C’est au cours de ce travail préalable qu’il faut décider s’il vous faut un contrat haut de gamme ou juste le minimum.

D’un autre côté, vous devez aussi considérer la zone dans laquelle votre maison est localisée, puis les remboursements dont vous souhaitez bénéficier. À ce niveau, il faut déterminer si une garantie contre les dommages de type électrique ou une protection de vos équipements extérieurs sont nécessaires par exemple. C’est également à ce niveau que vous devez décider de souscrire à une garantie responsabilité civile ou non.

Comparer les offres du marché

Pour dénicher la meilleure offre d’assurance habitation, il faut réaliser une comparaison. En effet, il est question ici de confronter tous les devis qui sont mis à votre disposition. Pour une analyse parfaite, il est essentiel de connaître les différentes données susceptibles d’impacter le montant du devis.

À cet effet, le type de bien à assurer est le premier critère à considérer. Disposez-vous d’un appartement, d’un studio ou d’un logement individuel ? En effet, la compagnie d’assurance tient compte de la superficie de la maison, de la présence ou non d’un garage, d’une piscine ou d’un jardin.

D’un autre côté, il y a aussi la valeur des biens matériels à protéger qui impacte sur la cotisation du souscripteur. Alors, le montant des devis peut varier suivant que vous ayez des équipements high-tech, des objets de valeur ou encore un mobilier particulier. Les compagnies d’assurance habitation vous proposent donc des devis que vous pouvez comparer afin de choisir l’offre qui vous convient.

Choisir la meilleure assurance habitation qui correspond à ses besoins

C’est l’étape cruciale pour profiter de la meilleure offre du marché de l’assurance habitation. Après avoir confronté tous les devis mis à votre disposition, il faut choisir celui qui correspond à la fois à votre besoin et à votre budget annuel. Par ailleurs, même lorsque ces deux conditions sont remplies, il faut faire attention à certains détails particuliers. Il s’agit notamment des délais de carence et de la franchise proposés par l’assureur.

Le délai de carence représente principalement un laps de temps au cours duquel votre assureur ne vous couvre pas. En effet, les compagnies d’assurance fixent un tel délai pour se protéger contre les assurés de mauvaises intentions qui souhaitent se prémunir d’un futur risque en souscrivant à une assurance. Vous devez donc privilégier une assurance habitation dont le délai de carence est le plus court possible.

En ce qui concerne la franchise, il s’agit d’un montant fixé par la société d’assurance et qui est à la charge du souscripteur. Son but se résume à empêcher les assurés de déclarer de petits sinistres afin de leur permettre d’augmenter de vigilance. Vous l’aurez compris, il faut choisir une offre dont la franchise est moindre, car cela équivaut à une prime d’assurance élevée.

Choisir la meilleure assurance habitation en fonction de son profil

S’il y a bien une information à retenir en ce qui concerne les contrats d’assurance habitation, c’est qu’ils proposent des garanties en fonction des différents profils d’assurés.

Quelle assurance habitation pour un propriétaire ?

Lorsque vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, souscrire à un contrat d’assurance habitation n’est pas obligatoire. Cependant, si la maison est achetée à crédit, l’organisme d’emprunt exige généralement qu’elle soit assurée. Si vous jouissez d’un droit de propriété, deux principales options sont envisageables.

Dans le premier cas où vous êtes un propriétaire occupant, il est possible définir le niveau de protection. Par exemple, la meilleure assurance habitation pour une résidence familiale est l’option multirisque. D’un autre côté, si la maison représente une habitation secondaire pour vous, il est recommandé de souscrire à un contrat d’assurance résidence secondaire. Pour finir, dans le cas particulier des propriétaires non occupants, il existe des options de garantie à l’instar de l’assurance loyer impayée (GLI) ou encore la garantie des risques locatifs (GRL).

Quelle assurance habitation pour un locataire ?

D’après les textes de loi, la souscription à un contrat d’assurance habitation est obligatoire pour le locataire. Il s’agit par ailleurs d’une condition importante pour conclure un contrat de location. À ce titre, vous devez opter au minimum pour une assurance de responsabilité civile, afin d’être protégé contre les risques locatifs comme le cas des dommages causés au bien locatif. En dehors de cette option d’assurance habitation pour locataire, il y en a d’autres.

L’assurance habitation de protection juridique

En souscrivant à cette garantie, votre assureur s’occupe des charges financières entrant dans le cadre d’une procédure judiciaire lorsqu’il y a un préjudice entre l’assuré et un tiers.

L’assurance habitation contre les vols, le vandalisme et le cambriolage

Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, elle peut se révéler utile dans certains cas. Par exemple, elle peut intervenir lorsque le locataire est en désaccord avec son propriétaire sur le niveau de sécurité du logement.

Quelle assurance habitation pour un étudiant ?

Un étudiant peut choisir de vivre loin du cadre familial en optant pour un logement personnel. Il faut alors opter pour une solution d’assurance pour prévenir les risques locatifs. Le choix à envisager doit tenir compte de certains critères dont la présence ou non de meubles par exemple.

Dans le cas d’un logement étudiant meublé

Avant tout, il faut préciser que la souscription à un contrat d’assurance n’est pas impérative pour vous lorsque votre logement est déjà équipé de meubles. Toutefois, cette formalité est recommandée pour vous permettre de rembourser le propriétaire, en cas de dégâts. En outre, l’étudiant doit encore dédommager ses voisins lorsqu’un sinistre ayant lieu dans son appartement s’étend vers les logements proches. Pour se montrer préventif, il faut alors choisir un contrat multirisque habitation étudiant qui pourra procurer une couverture de responsabilité civile et des actes de la vie quotidienne.

Dans le cas d’un logement étudiant loué vide

Contrairement au cas de figure d’un appartement meublé, lorsque vous louez un logement étudiant vide, il faut obligatoirement souscrire à une assurance habitation. À cet effet, les compagnies d’assurance proposent plusieurs plans qui permettent de souscrire à une offre correspondant à ses stricts besoins. Au nombre des garanties de base à envisager, il y a la responsabilité civile, les dommages électriques, etc. Parmi les options supplémentaires auxquelles vous pouvez aussi souscrire, il y a l’assistance lors d’un stage à l’étranger par exemple. Il faut donc choisir une option qui répond exclusivement à ses besoins.

Les assurances habitation pour les autres profils

En dehors du propriétaire du bien immobilier et le locataire, il existe d’autres profils pouvant souscrire à un contrat d’assurance habitation. Entre autres, il y a l’assurance habitation en sous-location, l’assurance habitation du logement de fonction, puis l’assurance habitation à titre gratuit.

L’assurance habitation en sous-location

Avant tout, il faut remarquer que le sous-locataire n’est pas obligé de souscrire à cette assurance. Toutefois, il est question d’une mesure qui protège le principal locataire contre les risques locatifs.

L’assurance habitation du logement de fonction

Elle est une sorte d’assurance normale souscrite par le travailleur occupant le bien immobilier. Sa particularité, c’est qu’elle protège ce dernier contre les risques locatifs, à la seule exception que le bénéficiaire change à chaque location.

L’assurance habitation à titre gratuit

Même lorsqu’il s’agit d’un logement octroyé sans contrat de bail, l’occupant est responsable des dégâts qui peuvent survenir à l’habitation. Avec ce type d’assurance, ce dernier bénéficie d’une garantie de responsabilité civile qui le protège lorsqu’il crée des dommages à l’habitation ou aux voisins.

Ainsi, suivant la catégorie à laquelle vous appartenez, il est possible de couvrir votre habitation auprès d’un professionnel ou se faire aider par les courtiers en ligne.

Souscrire à une offre d’assurance habitation en ligne, comment s’y prendre ?

Après avoir choisi la garantie d’assurance habitation qui correspond à vos besoins, il faut maintenant faire le grand saut. Au préalable, il faut comprendre les intérêts que vous avez à procéder à une souscription d’assurance habitation en ligne.

Pourquoi privilégier une souscription d’assurance habitation en ligne ?

Signer un contrat d’assurance logement online présente deux principaux avantages. D’une part, cette option permet de simuler votre abonnement afin de connaître le prix en renseignant vos besoins et certaines informations. D’autre part, souscrire à une assurance habitation en ligne permet de découvrir une grille de toutes les offres disponibles chez le professionnel. En plus, selon la compagnie d’assurance choisie, vous pouvez bénéficier de réduction à hauteur de 30 % et recevoir des conseils avec le service clientèle.

Quelles informations fournir à son assureur habitation ?

Dans le but de vous assurer une protection efficace ainsi que celle de vos biens, la compagnie d’assurance a besoin de certaines informations importantes. Il est notamment question de la nature du logement, le nombre d’étages dans l’immeuble et le rang auquel est situé votre appartement. Aussi, votre assureur a besoin de connaître le nombre de pièces dans la maison, ainsi que la superficie totale de l’habitation.

D’un autre côté, vous devez aussi renseigner la présence ou non d’un garage, d’un cellier, d’une cave, d’une véranda, d’un système de sécurité, d’une piscine ou d’un parking. Tous les objets de valeur présents dans la maison doivent aussi être déclarés pour une meilleure gestion de votre assurance habitation.

Si vous êtes un locataire, il suffit de fournir une copie du contrat de bail pour servir d’attestation. Par contre, si vous êtes le propriétaire, il est question de renseigner les précédentes informations point par point à votre assureur et les éventuels risques liés à l’environnement de votre appartement, comme des zones inondables.

Quels documents prévoir dans le cadre d’une assurance habitation ?

Le devis d’une assurance habitation peut varier d’un assuré à un autre. Alors, dans le but de vous identifier facilement, votre assureur a besoin de quelques documents, que vous soyez le propriétaire ou le locataire du bien immobilier. Après avoir fourni les pièces nécessaires, le souscripteur reçoit une fiche de données qui indique le tarif de cotisation, toutes les garanties à octroyer, puis les conditions d’exclusion.

Les pièces à fournir pour un propriétaire

Contrairement au cas d’un locataire, les documents demandés à un propriétaire pour souscrire à un contrat d’assurance habitation sont peu nombreux. En effet, il vous suffit de soumettre le RIB ainsi qu’une copie de votre pièce d’identité. Trois solutions sont possibles afin de faire parvenir ces documents à votre assureur. Vous pouvez les envoyer par messagerie électronique en procédant à un scan, par courrier ou encore opter pour un téléchargement dans votre base client.

Les pièces à fournir pour un locataire

En tant que locataire, il faut aussi fournir son RIB ainsi qu’une copie de sa pièce d’identité. En plus de ces deux documents, il faut également fournir une copie de son contrat de bail accompagné d’un justificatif de ses revenus. Ce dernier élément doit nécessairement dater des 6 derniers mois pour être pris en compte.

Ce qu’il faut savoir sur le prix d’une assurance habitation

La meilleure assurance habitation est celle qui convient à vos besoins. Bien qu’il ne faut pas faire son choix sur la base exclusive du budget, les frais de la cotisation représentent un critère important pour dénicher une excellente offre.

Quel est le prix moyen d’une d’assurance habitation ?

Le prix d’une assurance habitation peut varier principalement en fonction de la région de votre logement. Par exemple, pour un souscripteur à Paris qui vit dans un studio de 20 m², la souscription coûte environ 8 euros par mois. Il faut souligner que cette estimation concerne uniquement la garantie de la responsabilité civile. Lorsque vous optez pour des garanties optionnelles, le prix augmente proportionnellement.

En dehors de la région, le type de logement affecte également la cotisation de l’assuré. À ce titre, ceux qui habitent dans un appartement peuvent être appelés à cotiser un montant de 166 euros chaque année. Si vous vivez dans une maison par contre, les coûts de votre assurance habitation peuvent varier autour de 300 euros.

Recourir à un comparateur d’assurance habitation sur le marché

Comparateur assurance habitation

Le recours à un comparateur d’assurance habitation est indispensable trouver rapidement un bon contrat qui répond à vos besoins. En plus de vous faire gagner du temps, cette solution permet de bénéficier d’un excellent rapport qualité prix, car il suffit de procéder à une simulation pour comparer plusieurs devis. Avant de vous engager auprès d’un assureur, il faut remplir un formulaire du comparatif indiquant :

  • Votre type de logement ;
  • Votre statut habitant (locataire, colocataire, propriétaire…) ;
  • Le type d’habitation (principal ou secondaire) ;
  • Le niveau de garantie souhaité ;
  • La valeur du logement a assuré ;
  • Les informations d’état civil et sa situation administrative.

Pour vous accompagner dans votre prise de décision, voici un classement des meilleures compagnies d’assurance habitation sur le marché.

AssureurChiffre d’affaires hTNombre de contrats
Covéa1 861 millions d’euros8 084 992
GROUPAMA1165.3 millions d’euros3 808 463
Crédit Agricole assurance1129.4 millions d’euros4 396 973
Axa1010.0 millions d’euros3 494 483
Macif904.4 millions d’euros4 303 074
Groupe Maif864 millions d’euros3 305 599

L’assureur peut-il réviser le coût de l’assurance habitation ?

Il est question d’un cas particulier, dans la mesure où l’assureur peut augmenter les charges de l’assuré, seulement si les clauses du contrat le stipulent. Vous prime d’assurance peut alors augmenter si vous choisissez de souscrire à une assurance habitation qui peut être révisée.

Toutefois, la révision du coût peut faire l’objet d’une résiliation de votre part. En effet, lorsque la compagnie vous fait part de l’avis d’échéance, vous disposez d’un délai de 15 jours, à compter du jour de la réception, pour résilier votre contrat d’assurance habitation. Dans ce cas, l’augmentation de prime est considérée comme le motif principal de la rupture du contrat.

D’un autre côté, à travers le principe de l’indexation, l’assureur est aussi en mesure de modifier le montant de la cotisation. Il s’agit d’un système par lequel l’augmentation d’un indice représentatif entraîne proportionnellement la hausse des primes et des garanties. Parmi ces indices susceptibles d’entraîner cette modification, il y a celui de la Fédération française du bâtiment FFB.

Quelle est la périodicité pour payer sa cotisation d’assurance habitation ?

Le paiement de la cotisation d’assurance habitation doit être effectué suivant une échéance donnée. À cet effet, il revient à l’assuré dedécider de la périodicité qui lui convient. Dans un premier temps, vous pouvez choisir de régler vos cotisations en une seule tranche, autrement dit, à chaque anniversaire du contrat. Dans un second temps, il est possible de payer sa cotisation d’assurance habitation sur plusieurs tranches au cours de l’année. Cependant, il faut que le contrat stipule une clause de fractionnement de cotisation. Selon vos capacités, vous pouvez également payer vos cotisations chaque mois, chaque trimestre ou chaque semestre.

Changer d’assureur : une démarche simplifiée

En réalité, le besoin de changer de d’assurance habitation dépend de plusieurs facteurs. La principale raison étant pécuniaire, il peut s’agir de la recherche de meilleures conditions et de tarifs. Cela peut aussi dans le cas d’un changement de statut professionnel et de conditions de vie (mariage, licenciement, divorce, affectation, déménagement…). Si vous n’êtes plus satisfait des prestations de votre assureur actuel, vous pouvez aisément le remplacer par un autre qui propose mieux.

En effet, les dispositions légales (lois Hamon et Châtel) relatives au changement de compagnie d’assurance maison donnent une grande marge de manœuvre aux assurés. La loi Hamon permet à toute personne ayant souscrit une assurance habitation de changer d’assureur après un an de contrat, si besoin. Ainsi, passé le premier anniversaire de votre contrat d’assurance, vous pouvez changer d’assureur à tout moment. Quant à la loi Châtel, elle permet de changer d’assurance maison lorsque le contrat d’assurance arrive à terme.

La procédure de résiliation du contrat d’assurance est très simple. Il suffit d’adresser une lettre (de demande de résiliation de contrat) recommandée avec accusé de réception à votre assureur. L’objet de la lettre sera : demande de résiliation de contrat d’assurance maison. À cette demande, joignez les documents prouvant que vous bénéficiez d’une autre assurance maison comportant au moins les garanties de base. Votre ancien assureur vous enverra une réponse favorable sous deux semaines après réception de votre courrier. La résiliation du contrat sera effective au plus tard un mois après.

Par ailleurs, le prix de l’assurance habitation est un élément primordial à prendre en compte lors de la recherche d’une nouvelle assurance maison. Pour trouver le bon compromis entre tarifs avantageux et bonnes garanties, les comparateurs d’assurance vous seront grandement utiles. Ce sont des outils en ligne qui fonctionne sur la base de vos besoins en assurance maison, vous proposent plusieurs devis.

Vous pouvez donc choisir l’offre la plus adaptée à votre budget. Toutefois, le prix d’une assurance maison varie en fonction du type de logement, de la valeur du mobilier s’y trouvant et des formules d’assurance souhaitées. Il est important de notifier qu’une formule de base coûte moins cher qu’une formule complète (MRH).

Résilier son contrat d’assurance habitation, comment faire ?

résilier contrat assurance habitation

Pour des causes particulières, vous pouvez choisir de mettre fin à votre assurance habitation. Dans la grande majorité des cas, les souscripteurs le font pour des raisons financières, car leur budget ne permet plus s’acquitter des cotisations. Aussi, il est fréquent que les garanties pour lesquelles le contrat a été signé ne répondent plus aux besoins. Pour résilier son contrat, 3 alternatives de défense pénale sont envisageables.

La loi Hamon

Créée le 1er janvier 2015, elle stipule qu’il est possible de résilier son contrat d’assurance habitation après 1 an. Toutefois, la spécificité avec ce canal, c’est que les locataires doivent confier l’arrêt de l’assurance à leur nouvel assureur. Par contre, les propriétaires ont la possibilité de mener eux-mêmes cette procédure.

La loi Châtel

Il s’agit d’un dispositif qui oblige la compagnie d’assurance à porter à la connaissance de l’assuré qu’il est possible de résilier de manière immédiate à son contrat d’assurance. Le délai maximum à respecter dans ce cadre est de 3 mois. Si l’assureur ne respecte pas cette condition, vous avez le droit de mettre fin à votre contrat.

La résiliation à échéance

Pour recourir à cette solution, il faut nécessairement envoyer un courrier de résiliation du contrat avec accusé de réception à la compagnie d’assurance. Vous devez remplir cette formalité dans un délai rigoureux de 2 mois avant la date d’échéance. Cette dernière correspond généralement à la date d’anniversaire de la souscription. Vous pouvez aussi envoyer votre message à une date inscrite dans les clauses particulières du contrat, soit les délais mensuels ou trimestriels du paiement des cotisations.

La fin du contrat d’assurance habitation peut aussi résulter d’une décision due l’assureur. Dans ce cas, il est en général question d’une faute du souscripteur.

La liste de quelques assureurs

Pour mieux vous aider à opter pour la meilleure assurance habitation, voici un classement de quelques assureurs qui ont fait leurs preuves.

Le groupe d’assurance mutualiste Covéa

Covéa est un leader en assurances de dommages aux biens. Il est essentiellement implanté en France, mais se retrouve dans l’Europe et en Amérique du Nord. Covéa propose des solutions d’assurances dommages et responsabilité, santé et prévoyance. Le groupe propose également des solutions d’assurance vie, de protection juridique et de réassurance.

L’assurance habitation Groupama

C’est un groupe mutualiste français qui propose divers services à ses adhérents. L’assureur Groupama propose deux formules d’assurances principales. On retrouve en premier lieu la formule essentielle, qui offre une protection minimum. En second lieu, on retrouve la formule Confort qui offre une protection complète et renforcée.

L’assurance habitation du Crédit Agricole

Cet assureur offre plusieurs formules qui s’adaptent en fonction de votre statut. Il y a la formule spéciale étudiant, la formule initiale, la formule intégrale et plusieurs autres options de couverture. Ses contrats s’adaptent au locataire, au propriétaire occupant et au propriétaire non occupant. L’assurance habitation du Crédit Agricole propose aussi une assistance en cas de coup dur.

Besoin d’une assurance habitation au meilleur tarif ?
JE COMPARE
Conseils-Maisons.fr, 2021