Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2021

Nos conseils pour choisir la bonne assurance habitation et ainsi être bien assuré

  1. Assurance habitation >
  2. Meilleure assurance habitation >
  3. Quelle assurance habitation choisir ?
Quelle assurance habitation choisir

Bien choisir son assurance habitation est essentiel pour plus d’une raison. Il vous permet non seulement d’assurer la sécurité de votre maison, mais également celle de votre famille et de l’ensemble de vos biens mobiliers et immobiliers. Souscrire une assurance habitation est donc la meilleure façon d’être couvert contre les risques d’incendie, d’inondation, de vol ou même de cambriolage.
Le prix de l’assurance habitation est sujet à plusieurs variations. Alors maintenant que vous vous êtes décidé à comparer puis sélectionner la meilleure assurance habitation, comment choisir le contrat en fonction de vos besoins ?
En plus de prêter attention aux contenus de contrats d’assurance, vous devez aussi tenir compte de votre profil d’assuré. En effet, il existe autant d’assurances habitation que de profils de locataire ou de propriétaire. Selon le profil de l’assuré, et en fonction de ses besoins, les obligations et les droits de chacun peuvent varier. Ils prennent effet dès la signature du contrat.
Au terme de cet article, vous disposerez de toutes les clés qui vous permettront de choisir l’assurance habitation qui vous correspond le mieux et au plus juste prix possible.

 

Besoin d’une assurance habitation au meilleur tarif ?
JE COMPARE

Quelle assurance habitation choisir selon son profil?

Pour le locataire et le propriétaire, l’assurance habitation n’offre pas les mêmes avantages.

L’assurance habitation pour locataire

La garantie responsabilité civile est obligatoire dans le cas d’une location de tout logement qu’il soit meublé ou non. Dès lors, la souscription d’une assurance habitation est fortement recommandée pour un locataire d’un logement meublé car vous demeurez le premier responsable des dommages que vous pouvez causer.

En tant que locataire, vous pouvez opter pour une assurance multirisque habitation ou à une assurance responsabilité civile vie privée. La seconde option vous permet de profiter d’une garantie obligatoire et vous couvre lors d’éventuels dommages dont vous êtes le responsable. Plusieurs autres garanties sont optionnelles selon vos besoins. Sachez également que votre propriétaire peut mettre fin au contrat de location si vous ne présentez pas une attestation d’assurance. Mieux vaut alors commencer vos recherches en comparant le montant de la franchise et en faisant faire des devis en ligne.

L’assurance habitation pour propriétaire

Les propriétaires d’une maison ou d’un appartement peuvent souscrire à divers types d’assurance habitation selon qu’ils occupent ou non leurs propriétés.

  • Pour un propriétaire non-occupant

Le fait de louer sa propriété rend le propriétaire non occupant coresponsable avec son locataire. Il est plus judicieux pour le propriétaire de souscrire à une assurance multirisque pour couvrir son bien et pallier leséventuelles négligences du locataire. Pour optimiser la couverture de son patrimoine immobilier, il peut aussi opter pour une assurance complémentaire spécifique pour Propriétaire non Occupant (PNO). La souscription à une assurance responsabilité civile est aussi conseillée si le propriétaire non-occupant est copropriétaire de l’habitation.

  • Pour un propriétaire occupant

Souscrire à un contrat d’assurance multirisque habitation réservée aux propriétaires occupants est conseillé. Ce type d’assurance permet de couvrir à la fois le bien immobilier et les meubles qui se trouvent à l’intérieur. Certaines garanties sont aussi disponibles à la demande du propriétaire occupant.

L’assurance habitation pour étudiant

L’étudiant peut être un locataire ou propriétaire occupant. Quoi qu’il en soit, des assurances sur-mesure pour étudiant existent auprès des compagnies d’assurances. Les étudiants éligibles peuvent souscrire à une assurance multirisque habitation aménagée. Cette assurance permet de profiter d’une garantie obligatoire de responsabilité civile habitation et de certaines garanties optionnelles couvrant divers sinistres (comme le bris) provoqués par diverses causes.

L’assurance habitation pour les seniors

Les personnes âgées de plus de 50 ans doivent aussi souscrire à une assurance multirisque habitation ou MRH. Qu’ils soient locataires ou propriétaires, les seniors bénéficient de certaines garanties spécifiques permettant d’assurer leurs biens, leurs bijoux, et même des monuments funéraires.

Souscrire une assurance habitation est-il obligatoire ? Quelle en est l’utilité ?

En tant que locataire, la souscription d’une assurance habitation est obligatoire. Par contre, elle ne l’est pas pour le propriétaire d’une maison. Toutefois, le risque lié à la survenance d’un sinistre ne peut jamais être écarté. Il paraît, donc, raisonnable de souscrire une assurance habitation au plus vite. Sauf que, très souvent, on se heurte à l’épineuse question : quelle couverture choisir ?

Avant de faire son choix, il importe donc de connaître quelles sont les utilités d’une assurance habitation. En d’autres termes, que couvre-t-elle ? Lorsque vous souscrivez un contrat MRH pour votre logement, vous bénéficiez d’une couverture contre tous les risques de catastrophes naturelles, ainsi que les incendies et les cas de vol. Ce régime de couverture est appelé : les garanties communes.

Il y a, bien évidemment, d’autres garanties qui viennent étoffer la couverture accordée à votre résidence. Les garanties secondaires concernent les interventions du serrurier à la suite d’un vol ou d’un braquage ou même les nuits passées à l’hôtel en guise de logement provisoire. Certains contrats d’assurance habitation prendront aussi en compte les frais d’avocat, de garde d’enfant ou de rapatriement.

Pour récapituler, le contrat d’assurance habitation offre les garanties incontournables telles que :

  • La responsabilité civile ;
  • La garantie des biens immobiliers ;
  • La garantie des biens mobiliers ;
  • La garantie dégâts des eaux ;
  • La garantie bris de glace ;
  • La garantie catastrophes naturelles.

Vous l’aurez sans doute compris : l’enjeu du choix d’une formule d’assurance habitation, c’est la capacité de celle-ci à couvrir tous les risques potentiels. Choisissez donc une assurance multirisque, c’est l’idéal.

Quels sont les éléments à prendre en compte pour choisir une assurance habitation ?

Avant de souscrire une assurance habitation, vous devez d’abord évaluer les éléments à savoir :

  • Les franchises.
  • Les garanties incluses et non incluses.
  • Les plafonds d’indemnisation.
  • Les exclusions de garanties.
  • Les délais de carence et les modes d’indémnisation.

Les franchises correspondent à la somme restant à la charge du souscripteur ou de l’assuré en cas de sinistre. Cette somme peut, en effet, varier entre environ 100 et 400 euros. C’est un outil entre les mains des assureurs qui leur permet de limiter les déclarations des petits sinistres par les assurés et les inciter à faire preuve de vigilance. Vous devez alors réfléchir à deux fois avant toute déclaration de dommages à votre assureur. Par ailleurs, plus la franchise est élevée et moins le montant de la prime est important.

L’importance de la prime d’assurance

Au-delà des éléments susmentionnés, la prime d’assurance apparaît comme un facteur non négligeable. Elle représente la somme dont vous vous acquitterez chaque année en contrepartie de la protection accordée par votre assureur. Pour trouver la meilleure assurance habitation possible, il est primordial de privilégier la prime la plus avantageuse et la plus respectueuse de votre budget. Celle-ci devra, en plus, vous garantir un degré de protection maximum.

Le piège qui guette nombre d’assurés, c’est la course effrénée vers les primes d’assurance avantageuse d’un point de vue financier, mais n’assurant qu’une couverture partielle de leur situation. Une assurance habitation exagérément moins chère cacherait, en réalité, des prestations moindres afin de compenser la somme de la prime proposée.

En clair, une assurance habitation plus économique coûtera finalement plus cher à l’assuré en cas de sinistre contrairement à une formule plus onéreuse mensuellement, mais qui offre une couverture complète. La lecture des conditions générales et particulières du contrat d’assurance habitation s’avère une nécessité avant de souscrire une offre.

Aussi faut-il souligner que certains critères sont susceptibles d’influencer la prime annuelle et de provoquer ainsi son augmentation ou sa réduction. Le montant de la prime connaîtra par exemple une augmentation en fonction de la localisation de la résidence, du profil de l’assuré en termes de sinistre ou encore du type de résidence de l’assuré (appartement, maison, etc.).

La réduction de prime d’assurance peut intervenir en regroupant plusieurs contrats d’assurance habitation chez le même assureur ou en installant des équipements de sécurité dans votre logement. La troisième manière de voir le montant de sa prime d’assurance baisser, c’est de déclarer tous les travaux de rénovation ou de réaménagement afin de contenter votre assureur.

L’importance de la localisation du logement sur le prix de l’assurance habitation

La localisation de votre logement est un autre critère important dans votre quête pour trouver la meilleure assurance habitation. Il est très probable qu’elle influe sur votre indemnisation en cas de sinistre.

Avant de proposer leurs offres, les assureurs fixent la prime d’assurance après une évaluation minutieuse de la situation géographique de la zone habitée. Ils examinent les risques grâce à la calorimétrie des lieux édifiés conformément à la loi n° 95-101 du 2 février 1995 ou loi « Barnier ».

Les zones ci-après sont considérées comme zones à risque :

  • Les grandes métropoles et agglomérations.
  • Les habitations plus isolées, les logements situés en montagne, les terrains sismiques.
  • Les lieux hautement touristiques, les zones rouges (zone rouge incendie feu de forêt, zone rouge inondable, etc.).
  • Les lieux proches de sites industriels et les zones exposées au cambriolage.

Si votre logement est localisé dans l’une des zones ci-dessus, alors vous serez probablement astreint au paiement d’une cotisation un peu plus élevée.

Cependant, il existe des moyens de limiter l’impact de la localisation de votre logement sur la facture. Lorsque votre appartement ou votre maison est situé dans une zone à risque ou zone rouge, vous pouvez procéder à l’installation de système d’alarme, de revêtements particuliers de protection contre les intempéries ou de barreaux aux fenêtres contre les risques de cambriolage ou de vol.

Pourquoi comparer afin de choisir votre assurance habitation ?

Maintenant que vous êtes averti sur les principaux critères à prendre en compte afin de bien choisir son assurance habitation, analysons ensemble l’importance de mettre en concurrence les diverses offres à votre disposition. Cette étape cruciale vous aidera à trouver rapidement la formule la plus adaptée à votre profil d’assuré et à vos besoins. Pour ce faire, vous pouvez bien sûr utiliser un comparatif online. La simulation des prix des assurances habitation est bienvenue en ce qu’elle symbolise l’attestation que le contrat est avantageux.

Lorsque les écarts de prix sont moins importants que dans les assurances auto ou santé, les contrats d’assurance habitation méritent d’être comparés les uns par rapport aux autres. Le comparateur ou comparatif en ligne vous permettra d’estimer la possibilité de disposer des meilleures garanties avec le montant des primes. Il suffit de fournir les données nécessaires à la constitution d’un contrat d’assurance comme le nombre de pièces, la superficie, le type de logement, son statut, sa localisation… Vous pouvez aussi communiquer votre statut vis-à-vis du logement (colocation ou copropriété, propriétaire occupant, colocataire, etc.). Ces informations doivent être franches, car ce sont elles qui détermineront votre indemnisation en cas de sinistre.

Ces outils en ligne sont une excellente astuce pour les assurés désireux de faire des économies. En utilisant un comparateur online, vous économisez entre 20 % et 25 % selon les calculs d’Assurland (assureur). Cependant, ne vous dirigez pas vers n’importe quel comparateur que vous trouverez sur la toile. Préférez les comparateurs les plus connus et les plus utilisés. Même si ils sont en partenariat avec les compagnies d’assurance, vous êtes certain que les informations qu’ils vous fournissent sont vraies et peuvent être vérifiiées.

Comment choisir la meilleure assurance pour votre maison ? Quelques astuces infaillibles

Voici 4 astuces infaillibles pour souscrire la meilleure assurance habitation possible.

Évaluer vos biens mobiliers

Faites le point sur votre capital ou actif mobilier à protéger avant de souscrire une assurance habitation. Ce capital vous servira de repère, afin de déterminer le niveau de cotisation applicable tout en étant suffisamment protégé. Il s’agit des meubles, des équipements technologiques, de la vaisselle et des électroménagers. Commencez par les lister un à un. Continuez de répertorier chaque bien mobilier afin d’être certain de n’avoir rien oublié. Pour leur estimation, la valeur d’usage l’emporte sur la valeur d’achat. Cela est dû au fait que la majorité des biens que nous possédons perdent de leur valeur au fil du temps.

Faites attention tout de même ! Certains biens prennent a contrario plus de valeur au fil du temps. Il s’agit des bijoux, des instruments de musique, des œuvres d’art, des meubles anciens ou des livres rares. Procédez, donc, à l’estimation de vos biens au moment de la souscription du contrat et non avant. Lorsque l’évaluation des biens de grande valeur est élevée, il est recommandé de souscrire une assurance spéciale adaptée aux objets de valeur.

Prévoyez les exclusions de garantie dans votre assurance habitation

Le contrat d’assurance habitation ne liste pas uniquement les garanties auxquelles vous avez droit, il fait aussi état des exclusions de garanties. Celles-ci correspondent aux sinistres pour lesquels la compagnie d’assurance ne vous couvrira pas. L’/les exclusion(s) peut(vent) concerner les dommages corporels infligés volontairement, la pratique d’un sport à priori dangereux, les dommages occasionnés par un animal considéré comme dangereux, etc.

La possibilité vous est quand même offerte de négocier certaines exclusions avec l’assureur. Avant de passer à la table des négociations, prenez le temps de vérifier qu’aucune de ces exclusions n’est problématique pour vous. La compagnie d’assurances est, d’ailleurs, à vos côtés pour vous éclairer sur les exclusions de garantie.

Vérifiez la présence d’une assistance habitation et d’une protection juridique

Le bon choix d’une assurance habitation est aussi fortement dépendant des garanties d’assistance et de la protection juridique incluse ou non dans le contrat. À titre illustratif, l’assistance en cas de sinistre est extrêmement avantageuse après les dégâts des eaux ou un incendie. La compagnie peut prendre ses responsabilités dans ces circonstances et recourir aux services d’un professionnel (plombier, électricien, etc.). Elle peut également réaliser la mise en place d’un gardiennage du logement à la suite d’un cambriolage ou d’un vol dans le logement et dépêcher la police sur les lieux afin de faire le constat des causes de la survenance de cet événement. L’assurance aussi peut prendre en charge de façon provisoire les frais d’hébergement ou assurer le transfert des affaires personnelles de l’assuré dans un garde-meuble.

Dans l’hypothèse où une procédure judiciaire est intentée, la protection juridique est la garantie que vous serez régulièrement représenté et défendu à l’amiable.

Examiner les conditions générales et particulières

Comme nous l’avons vu plus haut, les contrats d’assurance contiennent à la fois des conditions générales et des conditions particulières. Ces conditions vont jouer un rôle clé dans votre recherche de la meilleure assurance habitation.

D’une part, les conditions générales sont partagées par la plupart des assureurs, car englobant l’essentiel des obligations légales contenues dans un contrat d’assurance. Sont ainsi inclus les garanties et les exclusions de garantie, ce qu’il faut savoir pour déclarer un sinistre et solliciter une indemnisation auprès de l’assureur et les modalités de recours. Les procédures de résiliation y sont aussi décrites pour aider à résilier sans problème votre contrat d’assurance.

D’autre part, les conditions particulières ont trait aux règles éditées par chaque assureur. Elles détaillent les plafonds d’indemnisation, la durée de validité du contrat ainsi que les montants de franchises et de prime.

Assurance habitation : coût, personnalisation et pièges à éviter

Dans cette partie, nous allons déterminer le coût potentiel d’une assurance habitation, découvrir comment personnaliser votre contrat d’assurance et quelques pièges à éviter.

Quel coût pour une assurance habitation ?

À la différence d’une assurance auto, il n’y a aucune formule au tiers ou tout risque applicable pour déterminer le coût moyen d’une assurance auto. D’après les estimations du comparateur en ligne MeilleurAssurance.com, l’assurance d’un appartement coûterait 166 euros par an, alors que celle d’une maison avoisinerait les 298 euros.

La personnalisation de votre assurance habitation

Vous profitez d’une situation particulière que vous craignez ne pas pouvoir être couverte ? Une piscine, un studio ou une cave à vin peut-être ? Pas de panique ! Toute une gamme d’options facultatives est élaborée par les assureurs afin de vous fournir un service impeccable. Voici les différentes garanties optionnelles auxquelles vous pouvez aspirer dans une assurance habitation personnalisée :

  • la garantie « piscine », « animaux », « électroménager », « jardin » et « objets de valeur » ;
  • la garantie « grêle », « dommages électriques », « dépannage d’urgence à domicile » et « rééquipement à neuf » ;
  • la garantie « villégiature ».

Toutes ces garanties optionnelles sont complétées par la protection juridique. Au cours de la négociation du contrat, vous pouvez essayer d’inclure une ou plusieurs d’entre elles dans les clauses.

Quelques pièges à éviter

La connaissance des critères de choix et des conditions générales et particulières ne suffit pas pour effectuer un bon choix. Il faudra éviter quelques pièges qui se dresseront inévitablement devant vous.

Le premier piège est de ne pas savoir anticiper votre changement d’assurance. En cas de déménagement, la résiliation du contrat d’assurance doit être notifiée 3 mois après le changement d’adresse. La notification doit être envoyée par courrier recommandé avec accusé de réception. Notez que le contrat n’est réellement résilié que 1 mois après la réception du dit courrier. Ainsi, pour ne pas payer deux assurances en doublon (entre l’ancien et le nouveau contrat), envoyez le courrier de résiliation un mois avant le jour prévu pour changer de logement.

Le second piège à éviter est celui du délai de carence. Dans l’optique d’éviter les cas d’arnaque à l’assurance, une période de latence est observée entre la souscription d’un nouveau contrat et le temps de son entrée en vigueur. Assurez-vous de la durée de cette période avec précision pour ne pas trop vous exposer et vous retrouver totalement responsable en cas de sinistre quelques jours après avoir souscrit une nouvelle assurance habitation. Un conseil précieux qui a le mérite de limiter toute nouvelle dépense.

Pour conclure, c’est en étudiant chaque option d’assurance et chaque détail de votre devis que vous maximisez vos chances de décrocher la meilleure assurance pour votre logement.

Besoin d’une assurance habitation au meilleur tarif ?
JE COMPARE
Conseils-Maisons.fr, 2021