Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2022

Découvrir le plan de travail en chêne massif

  1. Cuisine équipée >
  2. Le plan de travail >
  3. Plan de travail en chêne massif
plan de travail en chêne massif

Le plan de travail en chêne massif est une magnificence en soi. Difficile de faire bois plus chic, mais naturel. Investir dans un nouveau plan de travail peut être lourd et fastidieux. Et le bois n’est pas toujours le matériau le plus facile à travailler. Mais ces efforts sont amplement récompensés par la chaleur que le chêne octroie à une pièce, sa dimension traditionnelle et son allure. Il est grandement apprécié par son unicité et son esthétique. Ses caractéristiques font de ce bois une des options préférées du grand public pour une surface de cuisine. Mais quelles sont les avantages du plan de travail en chêne massif ? Quelles sont les précautions à prendre pour garantir une efficacité optimale du chêne dans un environnement au sein duquel éclaboussures, déversements et plats ultra-chauds sont monnaie courante ?

Qu’est-ce qu’un plan de travail en chêne massif ?

Le chêne massif désigne un bois pur qui provient de l’arbre du chêne et plusieurs autres arbres et arbustes. Durant des siècles, il a servi dans le cadre de la réalisation de nombreux meubles de salon et de cuisine principalement en raison de sa durabilité, de sa qualité et de son allure.

Quels sont les critères d’un bon plan de travail en chêne massif ?

Le chêne présente des atouts peu négligeables qui peuvent en faire un bon plan de travail. À quoi reconnaît-on un bon plan en chêne massif ? Nous noterons tout d’abord cinq éléments que sont sa durabilité, son grain, sa finition et son esthétique, son tarif ainsi que sa disponibilité.

Il doit se montrer durable

Le chêne massif est à ce jour un des bois les plus durables et les plus résistants. Pour cette raison, il est souvent privilégié pour les grands travaux de construction, qu’il s’agisse des chantiers de cuisine, de terrain, de construction navale ou même de chemins de fer. Le chêne ne se déforme pas, contrairement à de nombreux autres bois. Les plans de travail en chêne peuvent durer des années si on en exclut la participation de l’eau et les matières qui peuvent le dégrader.

Il doit fait preuve d’un grain naturel de qualité

Le chêne n’a besoin que de lui-même pour briller. L’un des critères de sélection est de trouver un plan qui présente le matériau sous sa lumière la plus naturelle. Le bois de chêne surpasse bon nombre d’autres bois dans sa grâce intemporelle et la distinction qui le caractérise. Authentique, vous remarquerez probablement de petites taches de couleur distincte sur votre plan, ce qui constitue tout justement son caractère unique.

Il doit présenter des finitions nettes et lisses

Bénéficier de finitions travaillées représente un investissement à long terme. Cela offre l’opportunité de retravailler le bois dans le cadre de son entretien. Vous pourrez poncer, décaper et rafraîchir son apparence. L’avantage du chêne massif sur le bois d’ingénierie est qu’il peut être poncé ou encore reverni à plusieurs reprises tandis que la version d’ingénierie ne le permet qu’une seule ou deux fois.

Son prix de vente doit être abordable

L’un des avantages majeurs du chêne massif est son prix raisonnable. Il est l’un des bois les plus utilisés dans le secteur de la construction et de l’ameublement. Sa grande disponibilité explique alors son tarif dégressif. Bien sûr, des différences subsistent entre les différentes options de chêne. Par exemple, le chêne blanc se révèle moins cher que le chêne rouge.

Certains autres critères, plus minimes, sont à prendre en compte. Il doit être également démontrer une bonne adhérence aux huiles de protection afin que la couverture puisse durer plus longtemps. Il doit être malléable et pouvoir être aisément transformé en une multitude de formes. Enfin, il doit se montrer résistant à l’humidité ou encore aux taches de graisse.

Quelles sont les couleurs disponibles ?

La diversité en termes de gamme de styles et de nuances est un des atouts du matériau. Du blanc immaculé à la couleur brun automne en passant par le noir mat, il sait s’adapter à tous les styles. Il sait bénéficier à la fois d’un beau ton et d’un bon grain qui lui permettent d’être associé à un design moderne ou encore élégant. Gardez toujours à l’esprit que la lumière naturelle viendra modifier la couleur du bois à mesure que le temps passe.

Chêne naturel/crème

Si vous avez opté pour un plan de travail de teinte chaude et naturelle, les tons blancs et crèmes pour les façades de vos meubles conviendront parfaitement pour un design classique, accueillant et chaleureux. L’intérêt du ton crème est qu’il peut être associé à de nombreuses couleurs et de multiples textures de plans de travail sans risque de débâcle esthétique.

Bleu pâle/blanc rosé

Sans perdre de la dimension authentique de notre première idée déco, il s’agit ici d’ouvrir l’espace et de conférer à l’espace culinaire une coloration « maison de poupée » sans excès. Les couleurs devront être douces, chatoyantes. Le bleu pâle se devra d’avoir des sous-tons gris pour rester dans la neutralité et se marier avec harmonie avec le blanc à sous-tons rosés. Cette combinaison de couleurs conviendrait également à un plan de travail en hêtre, en bambou et surtout en cerisier ; le tout associé à une table en bois.

Vert pâle/gris acier

Ce duo de tons s’adressent à une cuisine entièrement habillée de bois. Des meubles de couleur gris acier mats offriraient la possibilité à un plan en vert pâle de s’exprimer comme vecteur d’ambiance rustique. Si vous souhaitez de l’importance à une teinte si originale, utilisez-la pour un plan sur îlot central. L’intérêt de ces deux couleurs est qu’elles embrassent le design champêtre sans pour autant jouer d’une esthétique vieillie. Au contraire, le vert pâle a pour spécificité d’actualiser le rendu esthétique de l’élégance d’antan.

Quels sont les facteurs qui font évoluer le prix du plan de travail en chêne massif ?

Plusieurs facteurs clés peuvent affecter le coût final de pose et d’installation de votre plan de travail en chêne massif. Nous avons sélectionné certains des facteurs les plus courants.

Les dimensions du plan de travail

Comme pour n’importe quel matériau, le coût final sera nécessairement affecté par la taille de votre projet tant en main d’œuvre qu’en matériel. La logique est simple, plus le projet est de grande ampleur, plus le coût en sera élevé.

L’épaisseur de votre bois

Les plans plus épais sont, sans conteste, les options les plus résistantes et durables. Mais ce sont également les plans les plus onéreux dans la mesure où plus de matière est impliquée dans le processus de fabrication.

La qualité du bois de chêne

Il existe tout d’abord des écarts qualitatifs entre les différents bois. Par exemple, le Wenge se trouve être considérablement plus cher que le chêne en raison de sa rareté et de son statut haut de game. La même logique s’applique au sein d’une même catégorie de bois. Aussi, tous les bois de chêne ne porteront pas la même étiquette de prix en fonction de la qualité.

L’aspect du bois

Le chêne est une essence de bois connue pour ses multiples variations de motif, de coloris et de grain. Seulement, le bois de chêne de qualité Premium est celui qui se trouve être le plus uniforme tant par son aspect que par sa couleur. Il coûtera ainsi plus cher.

les finitions

Il arrive que certains plans en chêne soient pré-huilés, ce qui vous décharge de toute finition supplémentaire. Dans le cas contraire, on compte une myriade d’options qui peuvent être appliqués. Sachez que les finitions et les scellants restent primordiaux afin d’améliorer l’efficacité de votre plan de travail et le maintenir en état contre tout type de dommage. Rappelons que le bois est particulièrement vulnérable à l’excès d’humidité. Votre plan aura sans doute d’une couche de protection près de vos éviers.

Quel est le prix d’un plan de travail carrelé ?

Si le chêne continue d’être perçu comme un matériau noble, sa valeur tarifaire a connu un net déclin ces dernières années. Aujourd’hui, son prix se situe en moyenne à 160 € le mètre carré de bois. Il varie en fonction des fournisseurs et des régions, mais se montre stable globalement. Du point de vue de votre budget, c’est donc une bonne opération.

Le plan de travail en chêne massif vs le plan de travail en stratifié : que choisir ?

Le bois de chêne et le stratifié diffèrent en termes de valeur qualitative, mais pas seulement. Le plan en bois massif présente, certes, une bonne durabilité, mais il n’en est pas moins vulnérable à l’eau, l’humidité, certains chocs, les rayures et les coupures. Bien qu’il puisse être également poncé, le bois de chêne est altérable et demande un entretien pointilleux. Des scellants contre l’humidité, des huiles contre les taches ou encore le vieillissement du bois sont des incontournables auxquels il faut penser avant de s’engager dans le projet d’un plan de travail en chêne massif. De plus, le bois ne supporte pas la chaleur des plats chauds. Il vous faudra par ailleurs penser aux dessous de plats. D’un point de vue plus prosaïque, les tarifs diffèrent également, le stratifié étant deux fois moins cher que le bois massif.

Le stratifié est une belle imitation du bois. Cependant, il reste un ersatz. Si les façades de vos meubles de rangements sont en bois massif, la différence entre les meubles et un plan de travail en stratifié pourrait être stylistiquement mal venu. Cependant, pour toute autre matière, le stratifié peut tout à fait convenir et offrir une nuance esthétique supplémentaire intéressante. Il comporte certains avantages comme celui d’être moins poreux qu’une multitude de matériaux dont la pierre (marbre, quartz, granit), plus facile à entretenir que le verre et aussi pratique que la céramique et le carrelage.

Le plan de travail en chêne massif pas cher

Il existe plusieurs méthodes efficaces afin de réduire les frais et vous offrir un devis moins lourd sur le plan financier. Pour ce faire, assurez-vous de vous inspirer de ces quelques directives.

Soyez sûr du matériau

Gardez à l’esprit que vous allez devoir garder ce plan de travail durant plusieurs années. Aussi, il est important d’être certain de ce que vous voulez vraiment. Si vous hésitez entre deux coloris, peut-être vous contenteriez-vous de la teinte la moins onéreuse. Outre la couleur ou encore les finitions, songez aux efforts et au temps que vous êtes capable de consacrer à l’entretien de sa surface.

Ayez l’œil et le bon

N’hésitez pas à vous créer un petit circuit de détaillants et de magasins spécialisés afin de comparer les offres et les prix. Etablissez une liste pour les offres présentes sur Internet. Lorsqu’une offre vous paraît envisageable, ne prenez pas de risque et demandez un devis sur mesure détaillé avec pose et installation comprise. Renseignez-vous au sujet de la livraison ou encore de la démolition pré-chantier.

Gardez l’esprit ouvert sur les pièces restantes

Nous sommes souvent attirés par les voies classiques. Mais les pièces restantes de fin de série ou de campagnes de promo récentes se révèlent parfois être les pépites que nous recherchions.

Alternativement, vous pouvez aussi effectuer les mesures exactes de votre plan de travail afin de ne pas acquérir plus de lamelle qu’il ne vous faut. N’oubliez pas de mettre les artisans en concurrence lors de votre prospection. Demandez un devis écrit à chacun d’entre eux afin de les évaluer sur ce qui est inclus dans le tarif et ce qui ne l’est pas.

La crédence en chêne massif

Le bois n’a jamais perdu de sa superbe dans le cœur des propriétaires qui le voient toujours autant comme un des matériaux d’intérieur les plus nobles. Son aspect chaleureux n’en finit pas d’être plébiscité pour les styles naturels, scandinaves, traditionnels, campagnards.

La limite majeure de la crédence en chêne massif est sa résistance à l’eau, l’humidité ambiante et aux contenus huileux, un problème de taille compte tenu du rôle d’une crédence.

Pour faire face à ce problème, n’envisagez jamais de recourir à un vernis sur des panneaux en chêne. Le contenu liquide pourrait s’infiltrer dans l’hôte. À la place, appliquez tout d’abord une couche d’anti-tanin recouverte d’une huile dure afin de rendre opaque la surface même en présence d’eau stagnante.

Comment nettoyer un plan de travail en chêne massif ?

Son entretien au quotidien est relativement simple. La recette ne requiert que de l’eau et un savon noir à utiliser régulièrement sur toute la surface de votre plan de travail.

Frottez délicatement, mais plus en profondeur les parties les plus directement exposées à l’eau et aux matières grasses. Bien qu’ils puissent être admis de manière épisodique, évitez les nettoyants de ménage classiques qui peuvent s’avérer nocifs.

Quelle huile pour un plan de travail en chêne massif ?

L’huile végétale est ce que l’on recommande pour le bois car elle protège son aspect naturel et préserve sa surface sans laisser de fini gras. Pour le chêne, nous recommanderons une huile végétale légèrement pigmentée.

Les pigmentées se montreront idéales pour un bois tannique comme le chêne ou encore le châtaignier, le merisier, l’acacia ou le noyer.

Quelle est la résistance à la chaleur d’un plan de travail en chêne massif ?

Le chêne massif fait partie des bois les plus denses. Il faut un choc thermique de prêt de 900 °C pour qu’il s’enflamme. Il surpasse ainsi les capacités thermiques de bois comme l’épicéa et le pin qui brûlent à 620 °C.

En revanche, il résiste quelque peu moins que le frêne, le bois de charme ou encore le bois de hêtre qui résiste jusqu’à 1 000 °C.

Notre avis sur ce type de plan

Le bois de chêne est l’un des matériaux les plus appréciés pour ses caractéristiques esthétiques et certaines de ses propriétés comme la durabilité. Cependant, il faudra être conscient que le bois de chêne comporte des inconvénients de taille. Sachez qu’il faudra être très rigoureux au sujet du nettoyage quotidien et de l’entretien, car un lavage et un séchage trop corsés peuvent altérer le bois.

Le chêne massif peut perdre sa teneur en tanin à qui on doit la robustesse et la longévité du plan en chêne. Sans tannin, il est extrêmement fragilisé. Une fois fragilisé, il se montre d’autant plus vulnérable aux petites bactéries et aux microorganismes vivants responsables de moisissures, de trous et de taches. En d’autres termes, il s’agit d’un matériau qui peut se dégrader rapidement s’il n’est pas entretenu comme il le faut.

FAQ

Comment est fabriqué le chêne massif ?

Le chêne massif naît d’un composé de copeaux, de particules et de poussières de bois provenant de différents restes et déchets de scieries. Les éléments sont ensuite agglomérés grâce à un liant. Le mélange est ensuite placé dans un four à haute température et soumis à de hautes pressions pour donner un résultat lourd et dense.

Est-ce que le chêne massif est fragile ?

Le bois de chêne est l’un des bois les plus solides aux côtés des autres tanniques que sont le frêne, l’acacia et l’orme. En effet, la présence de tanin dans le garnissage chimique de ces bois participe à leur résistance. Il sera cependant important de protéger votre plan de l’eau si vous tenez à le garder solide. En effet, le tanin est une molécule hydrolysable qui peut, en d’autres termes, être détachés à la suite d’un contact avec l’eau. Un plan de travail en chêne massif sans scellant peut voir son tanin remonter à la surface (sous la forme d’une tache noire) en cas d’infiltration d’eau.

Comment faire briller un plan de travail en chêne massif ?

Une recette d’antan permet de faire briller efficacement et naturellement le chêne. Pour cela, il vous suffit de vous procurer de l’huile d’olive et du vinaigre. Mélangez de l’huile d’olive à hauteur de 95 % avec 5 % de vinaigre. Imbiber un essuie-tout de votre préparation et imprégner légèrement la surface en chêne. Essuyez dans la foulée avec un chiffon en microfibre jusqu’à ce que votre plan de travail brille.

Partager ce contenu

Conseils-Maisons.fr, 2022