Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2021

Comment choisir le meilleur chauffage ?

  1. Energie >
  2. Energie pour la maison >
  3. Chauffages >
  4. Meilleur chauffage
le meilleur chauffage

Il est impossible d’imaginer une habitation sans calorifère particulièrement en période de grand froid. Outre sa mission de maintenir votre résidence à une température confortable, le chauffage aide à la préservation des matériaux et au bon fonctionnement des installations. Il existe plusieurs technologies qui ont chacune leurs atouts et limites.
Du fait que, les chauffages représentent une part importante du budget annuel d’un ménage, il importe de procéder judicieusement à leur choix. Cet impératif est d’autant vérifié que le prix de l’énergie a plutôt tendance à grimper. Que vous meniez des travaux de construction ou de rénovation, que vous souhaitiez changer de système de chauffe, bénéficier d’aides ou réaliser des économies, trouvez ici un guide détaillé dont vous pourrez tirer les réponses à vos interrogations.

Les différents types de chauffage

Il est possible de rencontrer plusieurs catégories de chauffages pour votre demeure. Faites donc le bon choix en fonction de vos moyens.

Le chauffage central

Sa mission est de fournir à votre logement un niveau de chaleur donné afin de procurer aux habitants un bien-être thermique adéquat. La fonction de ce dispositif est de chauffer de l’eau (ou de l’air : il s’agit de technologies récentes et peu courantes). L’eau ainsi chauffée est transportée à travers des diffuseurs de chaleur comme le plancher chauffant et le radiateur. L’équipement clef d’un système central peut être une chaudière, des panneaux thermo-solaires, une pompe à chaleur ou des convecteurs électriques. De ces équipements découlent différents modes de production de chaleur.

Se chauffer au bois

Cette méthode consiste en la génération de chaleur à partir de la combustion de buches. L’équipement de base est une chaudière. Il peut s’agir d’une poêle ou d’une cheminée. Bien qu’étant une manière très vieille de se réchauffer, elle reste écologique.

Les chauffages au dérivé de pétrole

Le principe est de générer de la chaleur à partir d’une chaudière qui brulera du fuel. Ce dernier est un combustible liquide dérivé de la distillation du pétrole brut.

La chauffe au gaz

Ce système produit de la chaleur issue de la combustion du gaz (liquide ou gazeux) dans une chaudière. L’énergie produite chauffe de l’eau qui circule à l’intérieur du logement par le biais de tuyaux connectés à des radiateurs.

La chauffe au propane

Gaz sous forme liquide, le propane est une intéressante alternative lorsque votre domicile n’est pas raccordé au réseau de distribution de gaz. Il est relativement simple d’installation. Aussi, le fournisseur prend à sa charge les frais liés à la fourniture et à l’installation de la cuve de stockage : un argument de vente que vous pouvez trouver intéressant.

Le système électrique

C’est un équipement électrique chauffant. Cette technologie se décline sous plusieurs variantes à travers un large panel d’appareils. Au nombre de ceux-ci, il y a le convecteur, le radiant, le radiateur en céramique, le radiateur à bain d’huile ou soufflant, les planchers chauffants et les chaudières électriques.

La pompe à chaleur

La PAC ou encore la thermopompe est un mécanisme de transfert d’énergie thermique d’une source froide à une source chaude. En fonction du sens de fonctionnement, il se comporte comme un système de chauffe ou de réfrigération.

Le solaire

Le système consiste à exploiter la chaleur issue du rayonnement solaire. Le ballon d’eau chaude, les pierres, les vitres ou encore les panneaux solaires aérothermiques sont les moyens utilisés pour le stockage de la chaleur. Les dispositifs solaires les plus répandus sont assez édifiants.

Le chauffage solaire passif

Il consiste à faire entrer dans l’habitat la chaleur des rayons solaires par l’exposition au soleil de parois vitrées. Pour optimiser ce type de chauffage, l’habitation doit être orienté sud, les surfaces vitrées exposées doivent être suffisamment importantes, le verre utilisé pour les vitrages doit avoir un Sw satisfaisant.

Le solaire combiné

Le principe est de couvrir le toit du bâtiment par des capteurs solaires thermiques dotés de circuits hydrauliques. Grâce à des échangeurs thermiques et à un ballon tampon, les capteurs vont chauffer l’eau du circuit hydraulique. Elle pourra ainsi servir d’eau chaude sanitaire et alimenter aussi le système de chauffage. Dans les meilleures conditions, ce dispositif peut couvrir jusqu’à 50 % des besoins en eau et en chauffage.

L’AéroVoltaïque

Elle vise à récupérer la chaleur des panneaux photovoltaïques préalablement installés pour la production d’énergie électrique. Il s’agit d’un système trois en un, car la même installation produit de l’énergie, chauffe et ventile. En combinaison avec un chauffe-eau thermodynamique, vous pouvez couvrir au-delà de 70 % de vos besoins en eau chaude sanitaire. Par ricochet, réalisez des économies sur votre chauffage.

La chauffe à partir de la biomasse

Peu courante, elle se base sur le même principe que la chauffe aux buches à la différence que le combustible est de la biomasse. La biomasse est la partie biodégradable des déchets et résidus d’origine végétale ou animale.

Les autres types de chauffage

En dehors du système central, vous pouvez trouver les systèmes d’appoint. Ce sont des alternatives de chauffe qui viennent en renfort à un système de chauffage principal. La poêle à granulé et l’insert bois en sont des exemples.

La poêle à granulé ou poêle à pellets est de faible ou moyenne puissance. L’insert est un dispositif qui s’adresse aux maisons disposant déjà de cheminée et s’encastre dans celle-ci. En fonction de la configuration d’un bâtiment, un chauffage d’appoint peut parfaitement remplir le rôle d’un chauffage central.

Quel est le système le plus confortable ?

Il est assez complexe de désigner un système assez convenable. Cela dépend en effet de vos besoins.

Le mazout

Le choisir vous garantit un chauffage rapide et durable. Vous pouvez bénéficier de sa chaleur douce pendant une journée entière avant que celle-ci ne baisse. C’est également le cas de la chaudière au bois ou au gaz.

Un comparatif avec un mode sans combustion montre que la génération de chaleur par combustion présente quelques inconvénients. Il s’agit de la production de fumée et de particules. Le gaz fait exception à ces défauts. Il n’en reste pas moins que ces générateurs de chaleur requièrent un approvisionnement en combustible. Ils vous exposent au risque de pénurie et de fluctuation des prix. De même, acheter un module à pétrole est inopportun à cause de la RT 12.

La PAC

La pompe à chaleur est performante et réversible (production de chaleur et climatisation). Les inconvénients sont qu’elle est encombrante et bruyante. Il est disponible sur le marché des pompes à double service dont l’un des avantages est de fournir l’eau chaude en plus du chauffage et du rafraîchissement. Visitez différents magasins afin de trouver le modèle qui vous conviendrait le mieux.

Le solaire

Le déphasage entre le cycle de production et celui de consommation est la principale limite des systèmes solaires. Cela ne vous permettra pas de profiter d’une chaleur douce. Ils couvrent rarement les besoins en chauffage et nécessitent un chauffage d’appoint.

Les chauffages électriques

Les dispositifs électriques génèrent assez vite de la chaleur. Peu encombrants, certains peuvent être mis en salle de bain. Pourtant, la chaleur générée baisse vite après l’arrêt. Le radiateur à bain d’huile à cependant l’aptitude de conserver et de restituer le chaud même après avoir été éteint. Vous pouvez choisir parmi les modèles récents dont les avantages sont la réactivité et l’adaptabilité.

L’installation la plus économique

Il est impératif après l’achat de la chaudière de procéder à l’installation. Encore faut-il qu’elle soit économique.

Le coût à l’installation

Les systèmes à combustion sont les plus chers. Ces technologies nécessitent l’installation d’une chaudière et des travaux entre la mise en place de la chaudière et celle des canalisations.

Si vous souhaitez opter pour un processus d’installation moins cher, sachez que la thermopompe ou un système solaire ont une installation qui reste onéreuse. Leur installation doit être faite par un professionnel qualifié. Procéder soi-même à leur installation vous expose à l’annulation des garanties.

L’équipement électrique vous permettra de réaliser des économies, car il n’est pas cher et simple à installer. Il suffit de brancher le dispositif sur le circuit électrique de votre logement. Après avoir défini le mode qui vous convient, visitez plusieurs boutiques pour déterminer le modèle ayant le meilleur rapport qualité prix pour l’acheter. Sollicitez aussi des devis auprès de professionnels. Attendez les périodes de promotion pour bénéficier de réduction. Avec ces astuces, économisez et faites un investissement économique.

Le coût d’utilisation

Le coût dépend aussi du type de chauffage adopté

Le gazole

La chauffe au gazole n’est pas le meilleur choix. C’est un moyen fortement sujet aux variations sur le marché du coût du pétrole. Elle est la solution la plus chère à l’exploitation avec le prix du pétrole qui n’est pas prêt de connaitre une forte baisse. C’est un mode qui ne vous permettra pas de faire des économies.

Le gaz

Le système au gaz est moins cher que celui au fioul. Il offre un budget de consommation relativement stable. S’il n’est actuellement pas impacté par la surtaxation, il reste comme le fioul lié aux fluctuations caractéristiques du marché des hydrocarbures. Sollicitez des devis auprès des fournisseurs, consultez des techniciens et économisez en identifiant le modèle au meilleur rapport qualité prix.

L’électrique

L’équipement électrique ne coûte pas cher à installer et a une utilisation simple et pratique. L’électricité semble une option intéressante. Malgré ces avantages et compte tenu du tarif des fournisseurs d’électricité, ils ne sont pas rentables en termes de coût d’utilisation. Cet aspect en fait une option pour les habitats de petite surface. Elles ont une bonne isolation thermique et sont implantées dans une zone tempérée ou dont l’hiver n’est pas rude. Néanmoins, économisez en optant pour des systèmes à inertie comme le radiateur à bain d’huile ou le radiateur en céramique.

Le solaire

Le système solaire est tout à fait écologique. Il ne génère pas de dépense, car le soleil reste une source d’énergie gratuite. La limite de cette solution est qu’elle requiert une bonne exposition aux rayons solaire et un ensoleillement fort et régulier. Il convient donc aux régions ensoleillées la majeure partie de l’année. Le déphasage du cycle de production et de celui de la consommation peut également vous amener à intégrer à votre installation centrale un système d’appoint. Celui-ci génèrera à son tour des coûts d’utilisation. Il faudrait que vous économisiez en veillant à ce que ce surplus de charges ne vous revienne pas cher. Optimisez votre investissement et réduisez votre facture énergétique en renforçant l’isolation de chaque pièce de vie.

La PAC

La pompe à chaleur a un principe de fonctionnement indépendant. La principale dépense générée par ce dispositif est sa consommation électrique. Pour rendre ce dispositif encore plus économe en réduisant sa consommation, vous devez éviter (surtout en journée) de changer fréquemment vos réglages. Il faut aussi penser à réduire la température de départ de l’eau de chauffage ou équiper votre pompe à chaleur d’un régulateur thermique. Celui-ci prendra en compte la température extérieure.

La thermopompe

Les thermopompes sont généralement compatibles avec le solaire. Rapprochez-vous des distributeurs afin d’apprécier les diverses associations possibles.

Le bois

Le bois, en plus d’offrir un bon confort thermique, est actuellement l’une des solutions les plus économes. Visitez les différents fournisseurs de bois dans le voisinage afin de jouer sur la concurrence et découvrir vos préférences. Le bois peut en effet avoir diverses présentations. Il peut être sous forme de bûches, de plaquettes ou de granulé (pellets). Ces différentes présentations offrent plus de choix dans le style d’entreposage et le rythme de réapprovisionnement.

La biomasse

La biomasse, tout comme le bois, est peu couteuse à l’utilisation en plus de contribuer au recyclage des pertes végétales comme animales.

Coûts estimatifs (en euros) :

Moyen de chauffageÀ l’installationÀ l’utilisation
Fioul7 5001 670
Gaz3 5001 200
Bois13 0001 075
Pompe à chaleur10 000900
Solaire15 000

Le choix en fonction de votre maison

Le choix dépendra du type de maison dans laquelle vous souhaitez installer le chauffage.

Pour une nouvelle construction

Les nouvelles habitations sont soumises à la contrainte de se conformer à la réglementation thermique RT 12. Cette dernière définit une limite de consommation énergétique de 50kWhep/m²/an. Il vous est imposé à cet effet de fournir des attestations afin de prouver la conformité de votre construction à la RT 12.

Il est conseillé pour les nouvelles habitations d’opter pour des systèmes qui ont une certaine complémentarité. En exemple, vous pouvez associer un système solaire à un système électrique ou un chauffage à bois à une pompe à chaleur.

Vous devez impérativement procéder à des études prenant en compte l’ensoleillement et la présence de fournisseurs d’énergie ou de combustible (gazbois, biomasse). N’hésitez pas à solliciter l’avis d’experts pour avoir le profil thermique de votre construction : économisez en demandant plusieurs devis. La collecte de ces informations vous aidera à mieux définir une politique plus économique en chauffages de votre nouvelle résidence.

Les radiateurs électriques, la chaudière au gaz à condensation, le poêle à pellets et la pompe à chaleur sont les technologies fréquemment rencontrées dans les nouvelles bâtisses. Ce constat est dû à leur coût raisonnable à l’utilisation, aux possibilités d’association qu’elles offrent et à la suppression, dans un futur proche, du chauffage au fioul. Dans certains pays comme la France, le chauffage au fioul est appelé à disparaitre parce qu’il n’est pas écologique.

Lorsque vous disposez d’une source d’énergie renouvelable, vous pouvez opter pour les radiateurs électriques intelligents sans craindre une non-conformité. Il est à rappeler que les solutions électriques conviennent aux milieux peu froids ou à de petites surfaces comme une salle de bain. Le radiateur soufflant à titre d’exemple convient à une petite pièce.

Avec un bon confort thermique, les chaudières au gaz sont performantes et ont un retour sur investissements rapide. La pompe à chaleur est compatible avec les énergies renouvelables. Elle peut être raccordée au système de chauffage central. Il est disponible sous plusieurs modèles et fonctionnalités tels que la pompe à double service et la pompe à chaleur avec chaudière à gaz condensé intégré.

Le poêle à pellet affiche de bonnes performances thermiques. Il est possible d’en faire un chauffage d’appoint ou un chauffage central en fonction de la configuration de la construction. Il est d’ailleurs recommandé de l’acheter.

Pour une vielle maison

Tout comme pour un nouveau logement, le chauffage au fioul est une option à isoler. Au cas où votre maison ancienne serait équipée d’un chauffage à fioul, profitez de la rénovation pour le remplacer. Vous pouvez opter pour les chaudières à gaz haute performance. Elles sont aussi performantes que les chaudières à fioul sans être polluantes.

Le chauffage électrique reste une option si votre maison ancienne n’offre pas des surfaces importantes et jouit d’une bonne isolation. Vous pouvez profiter de la rénovation pour redimensionner chaque pièce. Pour un confort thermique optimal, évitez les convecteurs qui sont des versions de base du chauffage électrique. Ils sont budgétivores sans être aussi performants. Explorez auprès des grandes surfaces les radiateurs électriques à inertie haut de gamme. Ils sont performants, simples à installer et à utiliser.

Moins couteux à l’utilisation que le chauffage électrique, le chauffage au bois a l’avantage d’être facilement raccordable à une vieille installation. Il offre autant de confort thermique que le fioul sans être malodorant. Profitez de sa chaleur douce ou optez pour un insert bois qui donnera à votre cheminée une touche de modernité et à votre maison, un confort thermique appréciable.

Le meilleur choix pour une maison ancienne reste la pompe à chaleur. Technologie réversible, elle produira de la chaleur en hiver et servira de climatiseur en été. Elle est une solution convenable dans un milieu où la température est moyenne. Déclinée en plusieurs variantes : thermopompe marine, pompe à chaleur géothermique, thermopompe air-air, air-eau, sol-air, cette technologie vous donne plusieurs possibilités parmi lesquels vous identifierez celle qui vous conviendra le mieux.

Il est bon à savoir que dans le processus de restauration d’une ancienne habitation, le remplacement d’une chaudière à fioul par une solution plus écologique peut vous faire bénéficier d’aides en étant partiellement financé. Ceci, si le projet est éligible au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et la prime « coup de pouce chauffage ».

Aussi, les chaudières électriques ne bénéficient pas d’aides écologiques. Les chaudières hautes performances (gaz comme bois) sont éligibles au CITE et les solutions de fourniture d’eau chaude sanitaire ou de chauffage fonctionnant au solaire sont éligibles s’ils sont certifiés CSTbat ou Solar Keymarck.

Ajouté à cela, les chaudières au bois ou biomasse, les foyers fermés et inserts de cheminé sont éligibles au CITE s’ils ont le label « Flamme verte ». L’insert à bois est une solution éligible au crédit d’impôt « développement durable » et l’achat d’un chauffe-eau thermodynamique donne droit à une prime énergie. Enfin, les machines fonctionnant à l’énergie hydraulique sont éligibles au CITE sans critère et certification particulière.

Comment choisir son chauffage ?

Un bon choix nécessite la prise en compte d’un minimum de critères de sélection.

L’installation

Le coût, la durée et la simplicité de l’installation d’un système de chauffage ne doivent pas être banalisés. Les solutions nécessitant une chaudière (fioulgazbois, biomasse) sont les plus chères à l’installation. La nécessité de composantes telle qu’un réservoir ou un espace de stockage peut allonger le délai d’installation s’ils ne sont pas intégrés dès l’achat du système. Leur mise en place est complexe et nécessite l’intervention de professionnels. Des travaux peuvent également s’imposer avant la mise en service de ces moyens de chauffage.

La pompe à chaleur comme l’installation solaire nécessite l’intervention d’un professionnel. Les solutions à l’énergie électrique sont souvent simples d’installation et ne requièrent pas de compétences particulières. Le seul facteur pouvant affecter leur fonctionnement étant l’énergie, rassurez-vous que votre équipement est compatible au solaire ou que votre bâtiment soit raccordé à un fournisseur d’électricité.

L’efficacité

Le pétrole est une solution à fort rendement calorifique. Son caractère polluant ainsi que le coût lié à son utilisation le condamne à disparaitre. Il n’est d’ailleurs plus conseillé pour les nouvelles constructions.

Le solaire couvrira rarement vos besoins. Le système électrique affiche une performance « rapport qualité prix » discutable. Si sa mise en marche et son arrêt son presque immédiat, la chaleur générée se dissipe assez rapidement. Toutefois, certains modèles comme le radiateur en céramique peuvent vous faire réaliser des économies. La pompe à chaleur peut offrir un bon confort thermique tout comme le bois et le gaz.

L’utilisation

Le chauffage au fioul au bois ou gaz sont des méthodes anciennes qui font toujours partie de l’environnement contemporain. Ils sont couramment rencontrés et ne présentent pas de difficulté particulière à l’utilisation.

À l’exception de la chaudière électrique, il faut prendre en compte la proximité des fournisseurs de combustible (fioulboisgaz) ainsi que la concurrence en leur sein. Cela vous évitera d’opter pour un moyen de chauffe qui vous fera supporter une dépense supplémentaire d’approvisionnement.

Le stockage

La chauffe au bois, au fioul, à la biomasse sont des systèmes qui nécessitent un espace de stockage. La pompe à chaleur et les solutions électriques sont les moins encombrantes.

L’esthétique

Sur ce point, les appareils électriques se démarquent. Pour équiper votre salon à votre salle de bain, vous pouvez trouver des modèles de tous les goûts avec un rapport qualité prix tout aussi intéressant. Pour vous faire plaisir en bénéficiant de réduction sur votre facture d’achat, attendez les périodes de promotion.

La durabilité

Si vous souhaitez en savoir plus sur la durabilité avant de faire votre choix, consultez ce tableau et faites-en la comparaison.

ÉquipementDurée de vie prévue
Chaudière à gaz15 à 25 ans
Chaudière bois/granulés20 ans
Thermopompe10 à 15 ans
Installation solaire10 à 15 ans

La durée de vie des nouveaux modèles de chaudière à gaz tend à baisser comparativement aux anciens modèles. Quel que soit l’équipement, un entretien régulier permettra d’augmenter sa durée de vie

Les dernières actualités

Planète Oui élu meilleur fournisseur vert (ex æquo) du classement Selectra 2021

Planète Oui, meilleur fournisseur vert, ex æquo, au classement Selectra 2021 Depuis quelques années, la concurrence devient de plus en […]

changer contrat edf

Comment bien changer son contrat d’électricité

Quels intérêts de changer de fournisseurs ? Le marché de l’électricité maintient les prix respectant la réglementation et permettant au […]

Conseils-Maisons.fr, 2021