Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2022

Tout savoir sur le chauffage au gaz

  1. Energie >
  2. Energie pour la maison >
  3. Chauffages >
  4. Le chauffage au gaz
chauffage au gaz

Le chauffage au gaz apparaît comme une solution de chauffage avantageuse, notamment pour les biens situés dans des villes raccordées au réseau de gaz naturel. Moins chère que l’électricité et peu polluante, cette source d’énergie fossile permet l’alimentation des équipements très performants et économiques, comme la pompe à chaleur hybride ou la chaudière à condensation. De plus pour financer l’achat d’un système récent de chauffage au gaz, de nombreuses aides écologiques existent. Suivez le guide complet pour tout connaître sur le chauffage au gaz.

Le chauffage au gaz de ville

Qu’est-ce que le chauffage à gaz ? Ce type de chauffage est un chauffage qui utilise la combustion d’un gaz naturel comme principale source d’énergie. Son fonctionnement est relativement similaire à celui d’un chauffage plus traditionnel. Ce système de chauffage à gaz fonctionnement idéalement lorsque votre logement est raccordé à un réseau urbain, d’où l’appellation de chauffage au gaz de ville.

Qu’est-ce que le chauffage central ? Il s’agit d’un circuit d’eau fermé, associant des émetteurs (planchers chauffants, radiateurs …) et un générateur (chaudière ou pompe à chaleur). Le générateur chauffe l’eau, relié à un thermostat qui transmet la température voulue, qui est distribuée ensuite dans chaque émetteur. Quand l’eau refroidit, elle retourne vers le générateur afin d’enclencher un nouveau cycle de chauffe.

Quels radiateurs au gaz et quel est leur entretien ?

La chaleur d’un radiateur au gaz diffuse une chaleur régulière et dite douce. Abordable et simple de fonctionnement, cet équipement possède des performances énergétiques qui sont fiables. Il existe plusieurs types de radiateurs au gaz qui s’entretiennent différemment.

Il existe des radiateurs au gaz en fonte, en fonte d’aluminium ainsi qu’en acier. Chacun possède son entretien et ses particularités.

Le radiateur à gaz en fonte

Le radiateur à gaz en fonte est réputé pour sa robustesse qui témoigne alors de sa fiabilité. De plus, sa chaleur se libère très progressivement dans toutes les pièces de votre logement ce qui relève de hautes performances énergétiques.

Concernant l’entretien d’un radiateur en fonte, il faut purger régulièrement les radiateurs afin de vidanger l’air qui peut être coincé dans le radiateur. Cela permet alors d’éviter les à-coups et éviter que du bruit ne persiste dans la circulation du radiateur.

Pour les prix, les radiateurs à gaz en fonte peuvent varier entre moins de 100€ et 100€. Plusieurs marques en fabriquent : Airélec, Leroy Merlin, HJM…

Le radiateur à gaz en fonte d’aluminium

Tout comme son confrère le radiateur à gaz en fonte, le radiateur à gaz en fonte d’aluminium travaille par inertie. Ainsi, il diffuse de manière homogène et égale la chaleur dans l’ensemble de la pièce. Son avantage est qu’il chauffe très rapidement ! Ce qui permet à ce que la pièce soit très rapidement chauffée, en quelques minutes. Pour autant, leur consommation en énergie n’est pas impactée par cette montée rapide en chaleur. Vous ne consommez pas plus.

Pour l’entretien de votre radiateur à gaz en fonte d’aluminium, il faut savoir que l’aluminium est un matériau qui résiste à la rouille, ce qui vous permet alors d’installer votre radiateur dans une pièce humide (cuisine, salle de bain) sans risque. L’entretien est très simple et universel à tous les appareils, qu’ils soient en fonte, en acier ou en fonte d’aluminium. Humidifiez un chiffon antistatique d’eau chaude et passez-le sur la surface intégrale du radiateur, jusque dans les creux. Ainsi, le radiateur sera dépoussiéré et entretenu convenablement.

Pour son coût, un radiateur en fonte d’aluminium en modèle standard peut coûter moins de 500€. Vous pouvez en retrouver de la marque Leroy Merlin, Hudson Reed, Brico Dépôt…

Le radiateur en acier

Par rapport à l’inertie, le radiateur à gaz en acier a été prouvé moins performant que ces deux confrères cités plus haut. Ils sont donc généralement recommandés par les professionnels lorsque la pièce en question est une pièce très bien isolée. Cependant, la montée en température est rapide.

Pour le coût, le radiateur à gaz en acier est le plus abordable et coûtera, en généralement, moins d’une centaine d’euros. Une nouvelle fois, de nombreuses marques en fabriquent : Hudson Reed, Leroy Merlin, Stekrad, Acova…

Évidemment, la technique du dépoussiérage avec un chiffon est également recommandée pour le radiateur en acier.

Quelle chaudière au gaz ?

Cette chaudière est alimentée au gaz naturel (le gaz de ville) ou par du propane. Elle peut être couplée à d’autres radiateurs et même un sol chauffant. Il existe de nombreux types de chaudières à gaz. Il en existe cinq pour être précis : la chaudière à gaz classique, la chaudière gaz à basse température, la chaudière à gaz à condensation, la chaudière à gaz pulsatoire ainsi que la chaudière à gaz à micro-cogénération.

La chaudière à gaz classique

Cette chaudière est considérée comme standard. Elle fonctionne à haute température : 60 à 80°C. Elle a la particularité de chauffer rapidement un logement. Cependant, cette vitesse de chauffage consomme énormément d’énergie. Le rendement est souvent proche des 80%.

La chaudière gaz à basse température

Cette chaudière à gaz chauffe donc l’eau à une température plus basse, tout comme son nom l’indique. Elle consomme alors moins de gaz (environ 10 à 15% d’économies en plus). Son efficacité est tout à fait équivalente à une chaudière traditionnelle et son rendement est compris entre 90 et 95%.

La chaudière à gaz à condensation

La technologie même de cette chaudière est différente des autres. Dans une chaudière à gaz à condensation, l’appareil récupère la vapeur d’eau qui est issue de la combustion du gaz afin de chauffer l’eau qui arrive dans la chaudière. La vapeur qui s’en dégage se condense et est évacuée par le circuit des eaux usées. Cette notion de préchauffage de l’eau aide à faire des économies d’énergie (environ 30%). Son rendement peut même dépasser les 100%.

La chaudière à gaz pulsatoire

Cette chaudière est particulière car elle ne possède pas de brûleur afin de rendre la combustion du gaz possible. C’est grâce à un cycle de micro-combustions qu’elle produit efficacement du chauffage. La chaudière pulsatoire consomme en moyenne 4x fois d’électricité et permet de réaliser environ 40% d’économies sur le gaz. En effet, son rendement dépasse de loin les 100% !

La chaudière à gaz à micro-cogénération

Cette chaudière fait parler d’elle par son originalité ! Elle est peu répandue chez les particuliers mais permet de répondre aux besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire, tandis qu’elle produit également de l’électricité. Cette chaudière est raccordée à un réseau électrique, et cette électricité créée et normalement autoconsommée ! Ainsi, votre facture diminue.

N’oubliez pas l’importance du choix de puissance ! Il est recommandé, lors d’un usage eau chaude et chauffage, de choisir une puissance entre 18 et 24kWh.

L’entretien de ces chaudières ?

Cet entretien est universel à tous les types de chaudières que vous pouvez acheter. Un entretien annuel doit être réalisé par un professionnel afin de nettoyer l’appareil, vérifier le bon fonctionnement de celui-ci et évidemment contrôler les émissions polluantes. À l’issue de cet entretien, le professionnel vous donne ses recommandations ainsi qu’une attestation d’entretien qu’il faut préserver !

Quelles sont les meilleures marques de chaudières à gaz ?

Vous souhaitez en effet acquérir une chaudière neuve mais ne savez pas quelle marque acheter ? Voici une courte liste non-exhaustive des meilleurs fabricants les plus fiables d’après les internautes :

  • Atlantic ;
  • Frisquet Vaillant ;
  • Saunier Duval ;
  • Elm Leblanc ;
  • Viessmann.

Le coût d’une chaudière à gaz ?

Pour le coût d’achat d’une chaudière à gaz, tout dépend du modèle et du système que vous choisissez. Mais, généralement, le prix minimum pour une chaudière à gaz standard est de 500€. Pour une chaudière à gaz à condensation, le prix minimum est de 3 000€ par exemple.

Le prix maximal pour une chaudière à gaz serait de 5000€, si vous achetez une chaudière à gaz à condensation.

À cela, vous devrez ajouter les coûts d’installation qui varient entre 500€ et 5000€ en dépend du modèle, ainsi que les frais d’entretien annuel, qui varient eux aussi selon le modèle, entre 120 et 200€.

Chauffage électrique ou au gaz ? Le comparatif

chauffage électrique ou au gaz

Tout d’abord, quelles sont les différences entre un chauffage électrique et un chauffage au gaz ?  Sont-elles particulièrement creusées ? Comparons ces deux systèmes sur leurs principes respectifs, leurs fonctionnements respectifs ainsi que leurs installations.

Leurs principes et fonctionnement

Le chauffage au gaz, par principe, fonctionne grâce à la combustion du gaz par des brûleurs qui se trouvent au sein de la chaudière. Ce sont les fumées créées qui chauffent cette eau qui par la suite, se diffuse dans le logement grâce aux radiateurs ou bien à un système de tuyaux reliés au chauffage au sol dans certains cas de figure. Concernant les modèles à condensation, la chaleur produite par la vapeur d’eau peut être réutilisée.

Qui plus est, dans un environnement urbain, la chaudière peut être alimentée par le réseau de gaz naturel déjà existant. Si ce n’est pas le cas, il faudra utiliser du propane qui est un gaz à l’état liquide que l’on stocke au sein d’une cuve qui doit être assez régulièrement remplie par un professionnel avéré.

Concernant le chauffage électrique, plusieurs types de radiateurs électriques existent ! Ils fonctionnent par convection (un chauffage par résistance), par accumulation (la production et le stockage de la chaleur avant de la repartir selon les besoins), ou par inertie (qui distribue la chaleur progressivement).

Ces deux systèmes sont donc tout à fait différents dans leur fonctionnement respectif.

Leur installation

Au sein même de leurs installations respectives, les deux systèmes diffèrent. Le chauffage au gaz est une installation dite compliquée et coûteuse. En effet, un investissement initial est nécessaire et celui-ci est coûteux. Il faut acheter une chaudière, peut-être même une cuve de stockage si le réseau de gaz n’est pas du tout accessible, ainsi que des radiateurs à eau ; qui plus est, un entretien régulier est nécessaire afin d’éviter tout accident domestique comme des intoxications ou des explosions.

Pour le chauffage électrique, l’installation est cependant dire simple et bon marché. L’installation de ce système est simple, rapide, et vous pouvez même la réaliser vous-mêmes si vous avez une âme de bricoleur ! Le seul investissement de départ est l’achat des radiateurs, qui dépend d’un prix variable selon leur fonctionnement (inertie, rayonnants, etc…). Cependant, les radiateurs électriques n’ont pas besoin d’un entretient particulier, ce qui sauve des coûts.

Quid du chauffage au gaz interdit ?

En effet, les chaudières au gaz seront bel et bien interdites d’ici 2022. Initialement, cette fin était prévue pour 2021 mais a été repoussée. Cette interdiction participe à la volonté du gouvernement de se passer totalement d’énergies fossiles dans les nouveaux logements. Mais attention, il y a une nuance ! Cette interdiction prend effet dans les habitations neuves. Et uniquement dans le secteur du neuf !

Pourquoi l’interdire ?

Cette interdiction survient après la volonté de la part du gouvernement de supprimer ou du moins de freiner la consommation d’énergies fossiles d’un point de vue national. L’énorme quantité de gaz à effet de serre produite lors de l’extraction du transport et de la combustion par cette ressource épuisable est à noter et renforce cette prise de conscience écologique.

Suis-je concerné par cette interdiction ?

Attention à ne pas céder à la panique trop rapidement. Il est vrai, les chaudières à gaz seront interdites en 2022 mais attention ! Seulement selon des conditions bien précises qui n’auront aucun impact sur la consommation des ménages. D’autant plus, il semblerait que cette interdiction ne touche que le secteur des logements neufs, non pas des logements déjà existants.  

Quel est le prix du chauffage au gaz ?

Le prix du chauffage au gaz aura tendance à varier plus fréquemment qu’un chauffage électrique mais celui-ci reste une alternative plus économique à long terme. Son prix dépend de certains critères tels que la surface d’habitation, le fournisseur ou encore la plage de consommation. En moyenne, la consommation de gaz d’un foyer français était de 11 186 kWh.

Quels sont les critères qui influent sur le prix du gaz ?

Le prix du gaz est lié à certains critères comme par exemple la plage de consommation. Il en existe 4 différentes pour les particuliers, renvoyant à l’usage en gaz qu’ils font :

  • Base : consommation inférieure à 1000 kWh par an (seulement cuisson) ;
  • B0 : consommation entre 1000 kWh et 6000 kWh par an (production d’eau chaude sanitaire et cuisson) ;
  • B1 : consommation entre 6000 kWh et 30 000 kWh de gaz naturel par an (chauffage, production d’eau chaude sanitaire et cuisson) ;
  • B2I : supérieure à 30 000 kWh (en général concerne les copropriétés).

Le prix du gaz au mètre carré évolue et dépend également du lieu de résidence. En France, GRDF a établi 6 zones tarifaires. La zone 1 étant la moins chère, les prix augmentent jusqu’à la zone 6.

Voici les différentes zones tarifaires avec que quelques exemples de villes françaises :

  • Zone 1 : Marseille, Laval, Nantes, Lyon, Tours, Lille…
  • Zone 2 : Rennes, Paris, Caen, Toulon, Limoges…
  • Zone 3 : Perpignan, Chartres, Nice…
  • Zone 4 : Bourseul, Paimpol, Gap…
  • Zone 5 : Albertville, Pornic, Aurillac…
  • Zone 6 : Villeroy, Beaumont, Maroilles…

Avant l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en France a eu lieu ce découpage du gaz naturel en zones tarifaires. Il a été réalisé au moment de l’établissement du réseau de transport et du raccordement de chaque commune au réseau de distribution et de transport.

Cette répartition à pour but de refléter les différences de coûts d’acheminement dû à l’éloignement relatif de certaines communes. Les différences de coûts supportés par Enedis et GRDF, les gestionnaires des réseaux sont ainsi répercutés dans vos factures.

En revanche, les zones tarifaires ne concernent pas les petits consommateurs consommant moins de 6 000 kWh par an. Le prix appliqué sera donc le même, quel que soit la ville de résidence.

Quel est le prix du gaz au m² en 2022 ?

Prenons l’exemple d’une maison d’environ 100m2. À combien est évalué le budget de ce ménage chauffé au gaz ? Tout dépend du fournisseur. Chez Engie, le budget annuel pour chauffer au gaz une maison de 100m2 est d’environ 950 €. Chez Vattenfall, ce budget s’étendrait à environ 910 €, et chez TotalEnergies, à environ 900 €.

Pour un logement de 70m² possédant 3 occupants et une consommation de gaz annuelle d’environ 11 116 kWh, le prix du gaz au m² est de :

  • 11,39 €/an chez Engie (TRV) ;
  • 10,76 €/an chez TotalEnergies ;
  • 11,35 €/an chez Ilek.

Comment réduire sa consommation de gaz par m² ?

Si vous souhaitez réduire votre facture d’énergie, vous pouvez par exemple éviter de chauffer en permanence des pièces inoccupées. L’Ademe recommande une température ambiante de 17°C pour les chambres. À noter qu’en diminuant votre température d’un degré, 7 % seront économisés sur votre facture totale.

Pour réaliser plus d’économies, adoptez des éco-gestes au quotidien : par exemple, la diminution de votre consommation d’eau chaude ou du gaz en cuisine grâce à des ustensiles adaptés.

Pour consommer encore moins d’énergie, veillez à avoir un logement correctement isolé. Une bonne isolation vous permettra d’éviter les déperditions de chaleur, notamment par les fenêtres ou le toit. Les travaux d’isolation entraînant un coût non négligeable, de nombreuses aides financières s’offrent à vous, dans le cadre de la transition énergétique, comme par exemple MaPrimeRénov.

Quel est notre avis sur le chauffage à gaz ?

Le chauffage au gaz possède de nombreux atouts, expliquant son succès. Voici les raisons pouvant vous encourager à adopter ce mode de chauffage :

  • Un approvisionnement fiable : distribué par des pipelines souterrains, l’approvisionnement en gaz n’est pas influencé par les conditions météorologiques (contrairement à l’électricité). Votre maison restera ainsi chauffée même si le courant est coupé pendant plusieurs heures et qu’une tempête fait rage.
  • Une chaleur instantanée : dès que l’appareil est en marche, la chaleur se fait directement ressentir dans toutes les pièces, se diffusant d’une façon homogène à travers les radiateurs.
  • Une combustion propre : aucune fumée, cendres, ni odeurs ne sera dégagé par la chaudière au gaz contrairement à d’autres systèmes de chauffage. Cet appareil requiert donc moins d’entretien que les autres systèmes et sa durée de vie est plus importante.
  • Il est rentable : le gaz naturel est plus abordable que l’électricité en France comme dans la plupart des autres pays européens. Bien que le coût d’achat d’une chaudière au gaz puisse être élevé, cet investissement sera amorti dès les mois suivant, grâce à ses coûts de fonctionnement plus faibles. Vous réaliserez ainsi beaucoup d’économies sur le long terme !
  • Un système de chauffage flexible : il est désormais possible grâce aux nouveaux systèmes de chauffage par conduits, de moduler le chauffage sans avoir à chauffer simultanément toutes les pièces du logement. Cela vous permettra d’économiser encore plus.

Ainsi le chauffage au gaz est un choix tout à fait acceptable pour chauffer votre logement. Être raccordé au gaz de ville est un plus. Voici nos conseils pour vous chauffer au gaz de la meilleure des manières.

Installer un équipement performant

C’est une condition indispensable pour que votre consommation énergétique soit optimisée et maîtrisée. Une chaudière gaz à condensation permet de grandes économies d’énergie par rapport à une chaudière classique. Si l’investissement est plus élevé à l’achat, il est amorti à long terme.

Utiliser un chauffage d’appoint

Privilégier le chauffage d’appoint au bois est également recommandé lors des hausses de prix du gaz. Le bois est une solution durable et économique pour les périodes de froid et permettent plus d’indépendance vis à vis du gaz.

Pensez aux aides à la rénovation énergétique !

Les chaudière gaz TPHE sont éligibles à de nombreuses aides financières. Il serait dommage de s’en priver au moment de l’installation. Voici les plus importantes :

  • La prime énergie ;
  • MaPrimeRénov’ ;
  • La TVA à 5,5 % ;
  • L’éco-prêt à taux zéro.

Les actualités à ne pas manquer

réductions hypnia

Code promo Hypnia : 15% de remise sur tout le site

De nouvelles réductions chez Hypnia Grâce à la nouvelle promotion Hypnia, bénéficiez de 15% de remise sur tout votre panier, […]

reduction Le roi du matelas

Code promo Le Roi du matelas : 5% de remise sur tout

Code promo chez le Roi du matelas : une offre exclusive ! Bénéficiez d’une réduction de 5 % sur votre […]

reduction Mello matelas

Code promo Mello Matelas : 12% de réduction immédiate

Une réduction exclusive de 12% sur vos achats de nouveaux matelas Parce qu’un bon couchage contribue à la qualité de votre sommeil, Mello Matelas fabrique une large gamme de […]

reductions LesSelections

Code promo Les Selections : 15% de remise immédiate

15 % de réductions avec notre code promo Envie de vous procurer de nouveaux accessoires pour votre intérieur ? « Les Sélections » propose une […]

reductions Cdiscount energie

Code promo Cdiscount Énergie : 2 mois d’abonnement offerts

Profitez de 2 mois d’abonnement offerts avec notre code promo ! Cdiscount reste l’un des meilleurs fournisseurs en énergie en France. […]

Conseils-Maisons.fr, 2022