Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2022

Le prix d'une recherche de fuite

  1. Dépannage de la maison >
  2. Dépannage plomberie >
  3. Prix d'un dépannage de plomberie >
  4. Prix d’une recherche de fuite
Prix d'une recherche de fuite

Environ 30 % de l’eau est gaspillée en France à cause des fuites. Une déperdition au goutte-à-goutte représente pourtant un volume de 4 litres par heure et une perte de 130 € par an pour un foyer. Hormis la consommation excessive, les fuites d’eau peuvent occasionner des dommages esthétiques et structurels sur l’immobilier. La recherche des perforations, des fissures et des effritements dans le réseau d’eau est une tâche technique pouvant nécessiter l’usage d’équipements spécifiques. Cette intervention est réalisée par un plombier, lequel détermine la source de la déperdition d’eau et en effectue le colmatage. Que faut-il savoir sur le budget à prévoir pour une recherche d’une fuite de plomberie ?

Qu’est-ce qu’une recherche de fuite d’eau et quel professionnel est habilité à faire cette recherche selon la fuite ?

La recherche de fuite consiste à détecter les sources de perte d’eau à travers un circuit de distribution ou d’évacuation. Cette intervention est réalisée par un artisan ou une entreprise spécialisée dans le dépannage de plomberie.
La prestation comprend la recherche, le colmatage de la source de déperdition et peut aussi inclure la réfection des structures démolies pour les besoins de la réparation. La recherche de fuite peut être destructive ou non destructive en fonction de chaque situation.

La recherche non destructive

L’opération non destructive est privilégiée, qu’il s’agisse d’un réseau d’eau enterré, encastré ou apparent. Cette méthode implique l’utilisation d’un matériel spécifique permettant de chercher la source de la fuite et de la réparer tout en préservant l’installation.
Le technicien peut utiliser diverses méthodes, telles que la thermographie, l’endoscopie ou la recherche par fumigène.

La recherche destructive

Cette alternative peut s’avérer incontournable en cas d’échec de la méthode précédente. Elle implique la démolition d’une partie des structures telles que les sols, les plafonds et les murs pour accéder au tronçon en cause.
Les techniciens ont aussi recours à cette méthode lorsque la réparation requiert l’accès à la tuyauterie, telle que le remplacement d’une portion de la canalisation.

Quelles peuvent être les causes d’une fuite d’eau ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une fuite d’eau dans une maison. Dans tous les cas, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour déceler et colmater ces sources de déperdition.

La vétusté des installations

La vétusté figure parmi les causes courantes d’infiltration d’eau depuis les canalisations. Des installations datant de plusieurs dizaines d’années peuvent en effet être sujettes à des fissures ou des perforations. La corrosion et l’engorgement sont autant de facteurs pouvant favoriser cette dégradation.

La corrosion et l’entartrage

La corrosion des canalisations au niveau de la paroi interne est un phénomène incontournable sur installations métalliques. Elle peut aussi affecter la paroi externe sur les canalisations enterrées ou encastrées.
Cette détérioration est étroitement liée à la vétusté, et survient au fil des années d’utilisation normale.

La présence de bouchon dans les conduits

Un engorgement récurrent peut affecter le niveau de pression dans une canalisation et entrainer la fissuration ou la perforation. Il en est de même pour l’entartrage qui ne manque pas d’accélérer la corrosion de la paroi concernée.

Le gel

Lors des périodes de grand froid, le gel peut occasionner des dommages considérables à la tuyauterie. Elle favorise en effet le risque de fissuration ou d’éclatement, du fait de la dilatation de l’eau en gelant.
Pour limiter ce risque, prenez vos précautions en isolant les portions exposées au froid, en mettant en place des câbles de chauffage antigel et en drainant les circuits avant une absence hivernale.

La cession des joints et soudures

Les soudures et les joints des canalisations peuvent être à l’origine de pertes d’eau dans vos installations. Ces anomalies peuvent résulter d’une malfaçon, mais aussi de la vétusté du réseau. Si l’anomalie résulte d’une malfaçon, elle est généralement prise en charge par votre prestataire ou son assureur dans le cadre de la garantie décennale.

Les facteurs externes

L’endommagement des canalisations peut résulter de facteurs externes, tels que les racines d’arbres, les chocs ou la compression. Les catastrophes naturelles peuvent également être à l’origine de la dislocation, de l’éclatement ou de la perforation des canalisations.

Quels sont les facteurs qui font évoluer les prix d’une recherche de fuite ?

Les tarifs proposés pour la détection de fuite d’eau varient entre une centaine et 850 euros. Les prix peuvent fluctuer en fonction de plusieurs paramètres.

La zone d’intervention

Les tarifs d’une recherche de fuite peuvent varier considérablement d’une région à une autre. On peut notamment constater des taux horaires pouvant atteindre les 140 € HT à Paris et ses environs, contre un prix moyen de 40 € de l’heure en province.

La vétusté des installations

Le diagnostic et la réparation sont souvent plus complexes sur les installations vétustes. Ces dernières peuvent en effet présenter de nombreuses zones entartrées et corrodées. La complexité de l’intervention peut aussi être liée à la complexité et à l’âge de l’immobilier.

L’accessibilité

L’accessibilité de la canalisation à traiter influe considérablement sur les tarifs de recherche de fuite. Le traitement d’un tuyau apparent en intérieur sera, à titre d’exemple, moins couteux que celui d’une canalisation enterrée ou en extérieur situé en hauteur.

Le prix moyen des différentes recherches de fuite

Lorsque vous appelez un plombier pour réparer vos canalisations, prévoyez en moyenne un budget de 500 € selon l’origine et la complexité de la fuite. Votre prestataire peut recourir à des méthodes variées selon le test et le constat qu’il aura réalisés sur votre installation.

La recherche par caméra endoscopique – 300 € en moyenne

Proposée à un tarif moyen de 300 €, cette méthode non destructive convient à la plupart des installations et à tous les diamètres de tuyaux. Le plombier va envoyer une sonde dans la canalisation pour déceler avec précision la source de la fuite par vidéo. La canalisation en question est préalablement nettoyée à haute pression pour faciliter la recherche. L’inspection interne d’un tuyau peut s’étendre sur plusieurs dizaines de mètres selon le matériel à disposition du prestataire. L’endomètre convient aussi aux repérages des fuites dans d’autres structures d’une maison, dont le toit et les murs.

La recherche par caméra thermique – 375 € en moyenne

Une recherche de fuite par thermographie se chiffre en moyenne à 375 €. Cette technique met en œuvre une caméra capable de cartographier les différentes plages thermiques d’une zone définie, grâce à la technologie infrarouge. La thermographie permet une détéction avec une grande précision, sans aucune manipulation sur les canalisations ni les infrastructures immobilières.

La recherche par gaz traceur – 450 € en moyenne

Le prix d’une recherche de fuite par gaz traceur oscille autour de 450 €. Cette technique consiste à injecter un mélange d’azote et d’hydrogène dans le circuit de canalisations. Ce mélange gazeux est non inflammable, non corrosif et non toxique, et peut être utilisé même sur le réseau d’eau potable.
Des sondes externes vont, pour leur part, déceler les variations de concentration d’hydrogène pour déterminer l’origine de la fuite. Cette méthode est idéale pour détecter les fissures et perforations invisibles indétectables avec des appareils comme la sonde endoscopique.

La recherche par humidimètre – 115 € en moyenne

La détection de fuite par humidimètre est accessible à un prix moyen de 115 €. L’humidimètre est généralement utilisé pour la détection sur les installations encastrées.
Ce matériel permet au technicien de déterminer avec précision, le taux d’humidité des surfaces exposées à la source d’eau, dont les murs et le plafond. Cette méthode est mise en œuvre dans le cadre d’une recherche destructive, ou en complément avec d’autres techniques comme l’écoute électroacoustique.

La recherche par fumigène – 150 € en moyenne

Prévoyez en moyenne 150 € pour une prestation de recherche de fuite par fumigène. Cette méthode permet de détecter visuellement la source de déperdition d’eau en introduisant des pastilles ou cartouches fumigènes dans la canalisation. La fumée va ainsi ressortir par les fissures ou les perforations présentes dans le réseau. Cette technique est idéale pour l’inspection des tuyauteries apparentes en intérieur ou extérieur, mais aussi les canalisations enterrées à faible profondeur.

La recherche électroacoustique – 275 € en moyenne

Les prestations de recherche acoustique de fuite se chiffrent en moyenne à 275 €. L’écoute électroacoustique est réalisée en utilisant un appareil pour détecter les bruits émis par la fuite. Le matériel utilisé est capable d’isoler et d’amplifier les ondes acoustiques imperceptibles à l’oreille humaine.
Cette méthode est particulièrement indiquée pour l’intervention sur les canalisations enterrées ou encastrées.

La recherche par fluorescéine – 150 € en moyenne

Prévoyez un budget moyen de 150 € pour une recherche de fuite avec fluorescéine. Cette technique consiste à tracer le cheminement de l’eau en utilisant un colorant spécifique non toxique. Elle convient à tous les types d’installations, apparentes, encastrées ou enterrées.
La recherche de fuite par colorant traceur permet aussi d’affiner la précision quant à la zone de fuite, notamment lorsque cette dernière est en présence d’eau stagnante. C’est le cas notamment de la piscine ou d’un milieu présentant une flaque d’eau due à la fuite elle-même.

Tableau récapitulatif des tarifs de recherche de fuite

Nature de l’interventionTarif moyen HT
Recherche par gaz traceur450 €
Recherche vidéo endoscopique300 €
Recherche thermographique375 €
Recherche électroacoustique275 €
Recherche par fumigène150 €
Recherche par humidimètre115 €
Recherche par fluorescéine150 €
Tarif mensuel d’un contrat d’assistance et réparation5 – 15 €

Cas : quel est le prix d’une recherche de fuite à Paris ?

La recherche d’une fuite d’eau est généralement plus couteuse à Paris et ses environs.
L’intervention dans cette ville peut en effet s’avérer plus technique, compte tenu de la complexité des infrastructures et de la vétusté des canalisations.
L’intervention sur les immeubles, généralement dotés de plusieurs niveaux, requiert aussi un savoir-faire particulier du plombier parisien.

Nature de l’interventionTarif moyen HT
Recherche par gaz traceur400 – 500 €
Recherche vidéo endoscopique300 – 600 €
Recherche thermographique300 – 500 €
Recherche électroacoustique200 – 400 €
Recherche par humidimètre50 – 200 €

La facture d’un plombier pour une recherche de fuite

La facture d’un plombier relate le détail des prestations qu’il a fournies, les prix, ainsi que les délais de paiement. Elle est obligatoire pour toute prestation se chiffrant à 25 € ou plus ou pour tout montant lorsque le client en fait la demande. L’annexe II du Code général des impôts précise les mentions à figurer obligatoirement dans la facture du plombier, à savoir :

  • La date d’émission de la facture ;
  • Le numéro de la facture ;
  • La date de la prestation ;
  • L’identité du client ;
  • L’identité du plombier ;
  • Le numéro du devis ;
  • Le numéro de la TVA et taux de la TVA ;
  • La désignation du service ;
  • Les détails de la prestation ;
  • Le taux horaire ou le tarif forfaitaire HT et TTC ;
  • Les majorations de prix (frais de déplacement, diagnostic, etc.) ;
  • Les réductions de prix ;
  • Le montant total de la facture HT et TTC ;
  • Le délai de paiement.

Comment payer moins cher ses dépannages de plomberie ?

Les prestations d’un professionnel de la recherche de fuite peuvent se chiffrer à plusieurs centaines d’euros selon la gravité et la complexité du sinistre. Vous pouvez toutefois alléger vos charges sans faire de compromis sur la qualité, voire bénéficier de la gratuité de la réparation.

Comparez les offres

Comparez plusieurs offres avant de sélectionner votre plombier professionnel pour payer moins cher la recherche de fuite.
Scrutez également chaque devis que vous obtenez pour en déceler les éventuelles conditions et couts cachés. Le tarif de la main d’œuvre, l’équipement et les fournitures utilisées et les frais de déplacement sont autant de critères sur lesquels vous devrez porter votre attention. Il s’avère aussi intéressant de se renseigner autour de soi pour trouver un plombier de confiance à un tarif raisonnable.

Souscrivez un contrat d’assistance

La souscription d’un contrat d’assistance de type HomeServe vous évite de débourser des sommes considérables à un moment inopportun pour une réparation en urgence.
Ce type de contrats couvre les travaux de recherche de fuite et de réparation de vos canalisations tout au long de l’année, moyennant une cotisation mensuelle.
En cas d’incident ou d’infiltration d’eau, votre établissement d’assistance dépêchera rapidement un professionnel pour dépanner votre installation dans les meilleurs délais.

Souscrivez une assurance

La souscription d’une assurance constitue aussi une alternative pour alléger vos dépenses liées à la réparation votre réseau de plomberie. Assurez-vous de contracter avec un établissement signataire de la convention IRSI (Indemnisation et Recours des Sinistres Immeubles) pour vous faire rembourser en cas de sinistre. Discutez-en avec votre assureur et éclaircissez chaque point de vos garanties avant de signer votre contrat d’assurance. Moyennant une prime mensuelle, votre assureur vous reversera une indemnisation sur une partie ou l’intégralité de vos dépenses.

Tous les pièges à éviter lors de la recherche de fuite

Évitez les pièges courants pour limiter les risques de malfaçon ou de surfacturation lorsque vous faites appel à un plombier.

Un devis incomplet

Un devis incomplet vous expose au risque des couts cachés et de la surfacturation. Vérifiez soigneusement chaque détail du devis et n’hésitez pas à contacter votre prestataire pour lui demander des éclaircissements en cas de doute. Le devis du plombier doit comporter les mentions suivantes, selon le Code de la consommation :

  • Le numéro du devis ;
  • La date de remise ;
  • Le nom et l’adresse de l’entreprise ou de l’artisan ;
  • Le nom du client et le lieu d’exécution des travaux ;
  • La date de début et la durée estimée de la prestation ;
  • Le décompte détaillé de chaque prestation incluant les quantités et prix ;
  • Le montant de la main d’oeuvre ;
  • Les frais de déplacement ;
  • Le montant total à payer HT et TTC ;
  • Le délai de validité du devis ;
  • Le caractère gratuit ou payant du devis ;
  • La référence de l’assurance responsabilité civile de l’artisan.

Des travaux supplémentaires

Pendant son intervention, votre prestataire peut vous proposer des travaux complémentaires pour optimiser votre installation ou pour prévenir des incidents ultérieurs. Cette prestation implique évidemment supplément sur votre facture. Évitez les décisions hâtives et prenez un temps de réflexion si ces travaux ne sont pas urgents ou qu’ils ne compromettent pas la fiabilité de votre installation.

Recourir à un prestataire non assuré

Accordez toujours une importance à l’assurance de votre plombier, même lorsqu’il s’agit d’une intervention urgente. Les services de votre plombier sont en effet sujets à la garantie décennale, vous donnant droit à un dédommagement dans l’éventualité d’incidents résultant d’une malfaçon.
L’obtention de ce dédommagement peut s’avérer compliquée si votre prestataire n’est pas couvert par une assurance responsabilité civile.

Les couts et conditions cachés

Il n’est pas rare de rencontrer des offres commerciales particulièrement attractives, mettant en avant des prix abordables. Certains prestataires vous proposeront, à titre d’exemple, un déplacement gratuit, en mentionnant toutefois en bas de page « sous condition d’acceptation du devis ».
Portez l’attention sur chaque détail de votre devis pour déceler les éventuelles conditions de validité et coûts supplémentaires pour éviter ce genre de pièges.

Des travaux sans devis

Un prestataire peut se lancer immédiatement dans les travaux en inspectant votre installation, compte tenu de la nature urgente de son intervention. Veillez néanmoins à exiger un devis détaillé dès 25 € de prestation, sauf en cas d’urgence absolue mettant en cause la sécurité des personnes.
Le devis doit d’ailleurs être signé par les deux parties pour faire office de contrat.

Qui doit payer la recherche de fuite ?

Depuis 2020, la convention IRSI établit, de manière claire, la répartition de la responsabilité en cas de fuite d’eau.

Dans une habitation location

Dans le cas d’une habitation en location, la recherche d’une fuite d’eau dans le réseau incombe au propriétaire non occupant. Cette responsabilité prévaut aussi bien pour les installations en intérieur qu’en extérieur après le compteur. Il en est de même pour les charges relatives à la réfection résultant d’une démolition pour la nécessité de la réparation.

Dans les parties privatives d’une copropriété

Lorsqu’une infiltration prévaut dans les parties communes d’une copropriété les recherches et réparations incombent à la copropriété. En tant que gestionnaire unique, le syndic se charge de faire appel aux services d’un plombier professionnel. Le montant des travaux sera par la suite partagé entre copropriétaires.

Dans les parties privatives d’une copropriété

Les fuites d’eau depuis les parties privatives sont à la charge individuelle de l’occupant d’un logement, que ce dernier soit locataire, copropriétaire ou locataire d’un appartement en copropriété. Les charges de recherche et de réparation reviennent en revanche au propriétaire lorsque le sinistre résulte de la vétusté de l’installation ou d’une malfaçon lors de la construction.

Recherche de fuite et assurance : comment se faire rembourser ?

Pensez toujours à informer votre assureur en lui adressant une déclaration de sinistre par lettre recommandée avec accusé de réception lorsque vous constatez une fuite d’eau chez vous. Remplissez également votre formulaire de constat amiable relatant les détails du sinistre. Faites ensuite appel à un prestataire professionnel, enregistré à la Chambre des métiers et de l’artisanat lorsqu’il s’agit d’un artisan ou à la Chambre du commerce et de l’industrie lorsqu’il s’agit d’une entreprise. Demandez aussi à votre prestataire s’il est en mesure de vous délivrer un rapport d’expertise.
Adressez une lettre de demande de prise en charge à votre assureur en joignant le rapport délivré par votre expert de la plomberie.

Notre avis et conseils sur le prix d’un dépannage de plomberie

La recherche de fuite de plomberie peut s’avérer coûteuse, notamment lorsqu’il s’agit d’une intervention complexe. Les tarifs proposés par les professionnels se justifient pourtant par l’utilisation de matériels de haute technicité pour détecter les sources de déperdition d’eau ou les problèmes d’étanchéité.
Un défaut d’intervention ou une tentative de réparation par une personne non qualifiée peut d’ailleurs entrainer des dommages conséquents sur les installations, voire aggraver le problème de conduit d’eau. Des solutions telles que les contrats d’assistance et la souscription d’une assurance constituent une meilleure alternative pour bénéficier d’une couverture sur vos dépenses en cas de fuite dans vos conduits d’eau.

FAQ

Quel assureur prend en charge la recherche de fuite ?

Tous les assureurs ne prennent pas en charge les travaux de recherche de fuite, bien que la plupart des établissements prévoient une couverture pour les dégâts des eaux. Pour bénéficier d’une prise en charge sur la recherche et les réparations y afférant, vérifiez que l’assureur soit signataire de la convention IRSI.

Qui doit faire la recherche de fuite d’eau ?

La recherche d’une fuite d’eau est réalisée par un artisan plombier ou par une entreprise de plomberie. Elle est à la charge du locataire lorsqu’elle est non destructive et qu’elle provient des parties privatives du logement. Elle incombe également au locataire ou lorsqu’elles résultent d’une négligence ou d’un défaut d’entretien. La recherche est en revanche réalisée par le propriétaire non-occupant lorsqu’elle est causée par la vétusté des canalisations. Les interventions destructives sont aussi du ressort du propriétaire.

La recherche de fuite est-elle couverte par la garantie dégâts des eaux ?

Dans la plupart des cas, la couverture de garantie dégâts des eaux concerne les dommages résultant de l’infiltration par la toiture ou les canalisations. Cette couverture exclut les dépenses relatives à l’intervention du plombier pour déceler l’origine de la fuite et la réparation. Certaines assurances peuvent malgré tout inclure cette couverture dans leurs contrats de prise en charge des dégâts des eaux

Partager ce contenu

Conseils-Maisons.fr, 2022