manage_search

Prix d'une plomberie pour une salle de bain

  1. Dépannage de la maison >
  2. Dépannage plomberie >
  3. Prix d'un dépannage de plomberie >
  4. Prix d’une plomberie pour une salle de bain
Prix d'une plomberie pour une salle de bain

Au moins 69 % des Français considèreraient la salle de bain comme un lieu de détente et de bien-être, plutôt qu’une simple pièce pour l’hygiène. On accorde une attention particulière au confort, au design et à la fonctionnalité, bien que le prix d’un dépannage de plomberie, d’aménagement ou de rénovation puisse s’avérer couteux. Le plombier est qualifié pour réaliser un large éventail de services dans la salle de bain. Il peut, à cet effet, prendre en charge des projets de grande envergure ou effectuer des petits dépannages urgents. Découvrez les travaux de plomberie dans la salle de bain, ainsi que leurs prix pour mieux aborder votre projet.

Quels sont les facteurs qui font évoluer les prix des travaux de plomberie dans une salle de bain ?

Plusieurs facteurs peuvent affecter les tarifs d’un plombier pour l’intervention dans une salle de bain.

La localité

Le cout des services d’un plombier dans la salle de bain peut varier selon les localités géographiques, surtout en termes de main d’oeuvre. Les plombiers proposent en effet des tarifs moins chers en province en comparaison avec les prix aux alentours de Paris. On peut notamment constater des taux horaires allant jusqu’à 140 € HT dans la Capitale, contre un prix moyen de 55 € dans le reste de la France.

La TVA

Le taux de la TVA va influer sur le coût final des travaux dans une salle de bain. Cette taxe est applicable à des taux variables selon certains critères.

Le taux intermédiaire à 10 %

La TVA intermédiaire de 10 % est applicable aux prestations sur les immobiliers construits depuis plus de 2 ans. Elle est valable sur les interventions de dépannage, aussi bien que l’entretien et la rénovation. Elle s’applique d’ailleurs sur la main d’œuvre, aussi bien que le prix des équipements fournis par le plombier.

Le taux normal à 20 %

Le taux normal de la TVA de 20 % est appliqué sur les prestations dans le neuf et sur les immobiliers construits depuis moins de 2 ans. Ce taux est valable pour les équipements de la salle de bain, aussi bien que la main d’œuvre pour la pose ou la rénovation.

La technicité de l’intervention

Certaines interventions peuvent s’avérer plus complexes que d’autres et impliquer une main d’œuvre plus onéreuse. C’est le cas notamment de la recherche de fuite sur des canalisations vétustes, nécessitant une intervention plus délicate. Il en est de même pour dégorgement, plus chronophage lorsqu’il s’agit de bouchons particulièrement tenaces. Des critères tels que l’accessibilité du chantier et les normes en vigueur vont aussi influer sur le prix de la prestation.

Le prix moyen des différents travaux de plomberie dans une salle de bain

Le prix de l’intervention d’un plombier pour intervenir dans une salle de bain peut aller de quelques dizaines à plus d’une dizaine de milliers d’euros.

La création d’un réseau de tuyauterie

Le plombier peut être sollicité pour réaliser l’installation de la tuyauterie de la salle de bain. Il peut s’agir d’une nouvelle installation, mais aussi d’un projet de rénovation ou d’extension. Le professionnel peut, à titre d’exemple, mettre en place les conduits en tuyaux multicouches, PER ou en cuivre pour l’alimentation en eau des sanitaires. Il en est de même pour les tuyaux d’évacuation en PVC, en polyéthylène ou en acier galvanisé. Le plombier peut, en outre, créer les extensions ou les modifications nécessaires sur un réseau existant pour permettre l’installation de nouveaux appareils sanitaires dans la salle de bain. Prévoyez un budget de 10 à 80 € par mètre linéaire pour l’installation de tuyauterie dans la salle de bain.

La pose de sanitaire

Vous pouvez faire appel au plombier pour la pose d’un sanitaire dans votre salle de bain. La pose concerne le sanitaire lui-même, mais aussi les accessoires nécessaires pour sa fonctionnalité, tels que le siphon, la bonde ou encore les tuyaux flexibles. On peut notamment citer parmi les sanitaires :

  • La douche, incluant le receveur, la cabine, la colonne et les accessoires ;
  • La baignoire ou le balnéo ;
  • Le lavabo ou la vasque ;
  • Le WC ;
  • Le bidet.

Le cout d’une nouvelle installation varie entre 250 € pour les équipements comme le lavabo et jusqu’à 12 000 pour les projets d’envergure tels que la mise en place d’une douche à l’italienne. Ce tarif comprend la fourniture de l’équipement et de ses accessoires, ainsi que la pose. Pour le cas d’une rénovation, comptez entre 30 et 200 € supplémentaires pour la dépose de l’ancien équipement.

Prix moyens des différents équipements sanitaires et mobiliers

EquipementPrix équipement et pose
Douche450 – 10 000 €
Baignoire400 – 9 000 €
WC300 – 2 500 €
Bidet500 – 1 000 €
Lavabo250 – 2 000 €
Robinet60 – 500 €
Mobilier400 – 12 000 €

L’aménagement, la rénovation ou l’optimisation

Le plombier peut être sollicité pour aménager, rénover ou optimiser votre salle de bain. Les tarifs peuvent varier entre 60 et 12 000 € selon la nature de l’intervention.

L’aménagement

Les services de création de salle de bain consistent à aménager complètement votre espace dans une construction neuve. Le plombier prend en charge l’intégralité du projet et met en place les installations nécessaires à la fonctionnalité de la pièce. Ses prestations à cet effet comprennent :

  • La création du réseau de tuyauterie pour l’alimentation en eau et l’évacuation des eaux usées ;
  • L’installation des équipements sanitaires et du mobilier ;
  • Le raccordement des sanitaires aux arrivées d’eau et aux évacuations ;
  • La pose des revêtements tels que la faïence, le carrelage et la peinture.

Le professionnel propose généralement une offre forfaitaire comprenant la fourniture et la pose des équipements. Le tarif moyen constaté pour cette prestation est de 650 €/m2, sans compter le prix des équipements sanitaires et du mobilier. Ce tarif peut varier considérablement selon les matériaux choisis pour les différents éléments de la salle de bain.

La rénovation

La rénovation consiste à améliorer une salle de bain existante ou à réaliser un rafaîchissementdu design pour valoriser votre intérieur. En plus de la pose des nouveaux équipements, la rénovation peut impliquer la modification d’éléments tels que les arrivées d’eau et les évacuations. La réfection des finitions et revêtements peut aussi s’avérer incontournable. Le cout d’un tel projet varie généralement entre 300 et 1 000 €/m2, hormis le prix des sanitaires et du mobilier. Prévoyez aussi un budget 30 à 200 € pour la dépose d’un équipement de votre salle de bain.

L’optimisation

Un plombier peut réaliser des optimisations sur une salle de bain existante pour permettre une utilisation sécuritaire et confortable aux personnes âgées ou à mobilité réduite. Il peut s’agir de poser des barres de maintien, un receveur de douche antidérapant, un siège de douche, ou encore un WC ajustable en hauteur. Une telle prestation peut être facturée entre 60 et 3 000 €.

Les dépannages divers

Les dépannages divers figurent aussi parmi les prestations courantes dans la salle de bain. Il peut s’agir d’interventions basiques telles que le remplacement d’un robinet, ou de prestations plus complexes comme la recherche de fuite d’eau.

La réparation des équipements sanitaires

Une chasse d’eau qui coule en permanence, un robinet dysfonctionnel…, le plombier est qualifié pour résoudre diverses pannes de vos équipements sanitaires. Il peut être sollicité à cet effet pour une intervention en urgence ou sur rendez-vous. Le professionnel réalise le diagnostic de votre appareil pour déceler l’origine de la panne et vous proposer les solutions envisageables pour la réparation. Il peut aussi vous fournir les pièces détachées nécessaires au dépannage de votre sanitaire de salle de bain. Votre plombier vous facturera ces petites réparations entre 20 et 250 €.

La recherche de fuites d’eau

Le spécialiste de la plomberie intervient dans la recherche et le colmatage de fuite. Les fuites mineures peuvent se présenter au niveau des robinets, des bondes et des siphons. Dans les cas plus complexes, il peut s’agir de problèmes dans les conduits d’alimentation après le compteur ou d’évacuation de la salle de bain. Ce type d’intervention revêt une importance particulière pour restaurer la fonctionnalité de votre installation, mais surtout pour éviter les dégâts des eaux résultant des infiltrations. Appelez rapidement un spécialiste lorsque vous constater une augmentation anormale de votre facture, des tâche brunes sur vos murs ou encore la formation de moisissures. Selon la situation à laquelle vous faites face, votre plombier peut recourir à diverses techniques pour déceler la source de fuite dans votre réseau, à savoir :

  • La recherche par humidimètre ;
  • L’inspection vidéo endoscopique ;
  • La caméra thermique ;
  • Le gaz traceur ;
  • Le fumigène ;
  • La fluorescéine ;
  • L’écoute électroacoustique.

Le colmatage est inclus dans les forfaits de recherche de fuite proposés par les artisans et entreprises de plomberie. Votre prestataire peut réaliser cette réparation en utilisant de la résine, du mastic, du mortier à prise rapide ou encore une membrane de chemisage. Au terme de son intervention, il réalise un test de mise à l’épreuve de votre installation pour s’assurer que toutes les sources d’infiltration aient été colmatées avant de vous présenter sa facture. La recherche et le colmatage de fuite peut vous couter entre 50 et 500 €.

Le débouchage de canalisations

Le plombier est appelé pour un dépannage en urgence ou planifié en cas d’engorgement des évacuations de la salle de bain ou des canalisations profondes. L’intervention du professionnel peut notamment s’avérer incontournable pour déloger rapidement les bouchons particulièrement tenaces. Une telle anomalie vous expose à des risques de dégâts des eaux, en plus de compromettre l’hygiène et la fonctionnalité de votre sanitaire. L’engorgement peut résulter de divers facteurs, dont :

  • L’introduction d’objets inadéquats dans le WC ou les bondes de lavabos, douches et baignoires ;
  • L’entartrage des conduits d’alimentation et d’évacuation ;
  • L’usage excessif de papier ou de lingettes aux toilettes ;
  • L’accumulation de saletés, de cheveux et de détritus dans les siphons ou les drains.

Quelles sont les techniques utilisées pour le débouchage dans la salle de bain ?

Le prestataire en débouchage des sanitaires de la salle de bain peut recourir à diverses techniques pour en venir à bout d’un bouchon. Certaines méthodes indiquées pour les obstructions les plus légères sont moins couteuses, tandis que les interventions plus techniques impliquent une main d’œuvre plus onéreuse. On peut notamment citer :

  • La ventouse ou à pompe à pression ;
  • Le produit chimique de débouchage ;
  • Le furet ;
  • Le nettoyeur à haute pression ;
  • L’hydrocureur.

Prévoyez un budget de 50 à 350 € si vous souhaitez faire appel à un professionnel pour déboucher votre équipement de salle de bain.

Tableau récapitulatif des prix des services d’un plombier dans la salle de bain

PrestationTarifs forfaitaires
Fourniture et création d’un réseau de tuyauterie10 – 80 €/m
Fourniture et pose d’équipement sanitaire60 – 12 000
Fourniture et pose de mobilier400 – 12 000
Revêtement de sol20 – 150 €/m2
Peinture20 – 65 €/m2
Revêtement de sol8 – 350 €/m2
Faïence10 – 220 €/m2
Optimisations PMR60 – 3 000 €
Dépose de sanitaire30 – 200 €
Recherche de fuite d’eau30 – 450 €
Débouchage des évacuations40 – 350 €
Réparation de sanitaire30 – 2 000 €
Aménagement ou rénovation de salle de bain300 – 1 000 €/m2

Cas : quel est le prix à Paris ? Pourquoi c’est plus cher ?

Les experts de la plomberie à Paris proposent des tarifs allant jusqu’à 70 % plus chers en comparaison avec les prestataires des autres villes. Cette différence de prix prévaut sur les prestations horaires aussi bien que sur les offres forfaitaires. Le matériel posé dans votre salle de bain peut aussi s’avérer plus couteux dans la Capitale. Cette différence de prix repose sur plusieurs facteurs, à savoir :

  • Un pouvoir d’achat plus élevé à Paris où siègent plusieurs grandes entreprises ;
  • Une demande plus conséquente, à l’opposé des zones rurales où le bricolage est davantage privilégié ;
  • Une plus grande technicité des interventions, compte tenu de la vétusté des canalisations parisiennes.

Comparatif des prix des services d’un plombier dans la salle de bain

Types d’interventionParisReste de la France
Taux horaire45 – 140 €35 – 75 €
Création du réseau de tuyauterie20 – 80 €/m10 – 60 €/m
Fourniture et pose de sanitaire60 – 12000 €60 – 10 000 €
Fourniture et pose de mobilier400 – 12000 €300 – 10 000 €
Dépose de sanitaire et mobilier60 – 200 €30 – 150 €
Recherche de fuite45 – 500 €30 – 450 €
Débouchage des évacuations70 – 450 €60 – 350 €

Comment payer moins cher ses travaux de plomberie dans la salle de bain ?

Plusieurs astuces vous permettent d’optimiser vos dépenses lorsque vous décidez de contacter un prestataire pour des interventions dans votre salle de bain.

Souscrire un contrat d’assistance

La souscription d’un contrat d’assistance vous permet de mieux gérer vos dépenses relatives aux dépannages de plomberie. Ce type de formule vous donne droit à l’intervention gratuite d’un professionnel moyennant une cotisation mensuelle ou annuelle. L’assistance ne se limite pas aux équipements de la salle de bain, mais concerne aussi toutes les installations de plomberie de votre maison. Certaines entreprises de SAV vous offrent d’ailleurs la possibilité de modeler votre formule d’assistance en fonction de votre besoin et votre budget. Vous pourriez, à titre d’exemple, bénéficier d’un plus grand nombre d’interventions, moyennant un supplément sur votre cotisation.

Opter pour les services entre particuliers

Cette alternative consiste à confier les interventions dans votre salle de bain à un jobber, plutôt qu’à un professionnel. Les économies sur la main d’œuvre de votre prestataire peuvent aller jusqu’à 40 %. Les compétences d’un bricoleur peuvent en revanche être limitées aux interventions basiques, et les services d’un professionnel demeurent recommandés pour les projets d’envergure ou les dépannages complexes. La fourniture de services entre particuliers est aujourd’hui facilitée, grâce aux plateformes de jobbing spécifiquement dédiées à cet effet.

Se renseigner autour de soi

Pensez aussi à vous renseigner autour de vous pour faire des économies sur les services d’un plombier salle de bain. Cette alternative vous permettra aussi de vous faire recommander un prestataire de confiance par vos proches ou vos voisins. Vous bénéficiez d’ailleurs de frais de déplacement réduits, en plus d’une prise en charge plus rapide en optant pour les services d’un plombier près de chez vous.

Les aides de l’État

Les aides de l’État vous donnent droit à une prise en charge partielle des interventions dans la salle de bain, notamment sur les projets d’aménagement et de rénovation. Ces soutiens financiers sont soumis à diverses conditions d’éligibilité. C’est le cas notamment des conditions de revenu ou de la réalisation des travaux par un professionnel RGE. Pensez, en tout cas, à vous renseigner et à vérifier l’éligibilité de votre projet avant de faire appel à un prestataire.

Devis d’un plombier pour des travaux de plomberie dans une salle de bain ? Que doit-il comporter ? Quelles sont les mentions légales ?

Le devis du plombier est un document obligatoire faisant office de proposition de contrat pour les interventions dans la salle de bain. Ce caractère obligatoire prévaut, qu’il s’agisse de dépanner, de rénover ou de réaliser un nouveau projet d’aménagement, en référence à l’Arrêté du 24 janvier 2017 relatif à la publicité des prix. Le prestataire doit d’ailleurs obtenir l’approbation de son client avant de se lancer dans les travaux. Les deux parties doivent de ce fait signer le devis, et seront tenues de respecter leurs engagements respectifs après la signature. Comme tout contrat, le devis devra faire l’objet d’un avenant proposé au client si le prestataire constate la nécessité de couts supplémentaires pour mener à terme sa prestation. Par ailleurs, le devis du plombier doit faire mention des informations suivantes :

  • Le numéro du devis ;
  • La date du devis ;
  • Le délai de validité du devis ;
  • Le caractère gratuit ou payant du devis ;
  • Le nom et l’adresse de l’entreprise ou de l’artisan ;
  • Le nom et l’adresse du client ;
  • La date de début et la durée estimée de la prestation pour la facturation horaire ;
  • Le décompte détaillé de chaque prestation incluant la fourniture des matériels, des pièces détachées, ainsi que les quantités et les prix ;
  • Le montant de la main d’oeuvre lorsqu’elle n’est pas incluse dans un forfait ;
  • Les frais de déplacement ;
  • Le montant total à payer HT et TTC avec le taux la TVA.

Exemple de devis du plombier pour une salle de bain

Modèle de devis du plombier pour une salle de bain
Voir le fichier

Quelles sont les aides de l’État pour des travaux de plomberie dans une salle de bain ?

Les aides de l’État induisent à un allègement de vos dépenses sur les services d’un plombier dans votre salle de bain. Plusieurs dispositifs sont envisageables à cet effet.

L’Éco-prêt à taux zéro

Cette aide de l’État vous permet de demander à prêt jusqu’à 30 000 € à taux zéro. Il est obligatoire de faire appel à une entreprise ou un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour bénéficier de ce dispositif. Par ailleurs, la rénovation ou l’entretien ou doivent être réalisés de manière à optimiser les performances énergétiques du logement.

Les aides de l’ANAH

Les dispositifs de l’ANAH visent à accompagner l’accès à un logement décent, sécuritaire, et confortable à chaque citoyen, quels que soient son revenu et sa condition physique. Ils donnent lieu à une prise en charge partielle des dépenses sur les services d’un plombier.

Le programme Habiter facile

L’aide Habiter facile de l’ANAH est adressée aux personnes âgées ou ayant un handicap, et concerne les services visant adapter les installations à leur condition de vie. On peut citer, à titre d’exemple, le remplacement d’une baignoire par une douche de plain-pied ou le remplacement de toilettes traditionnelles par un WC PMR (personnes à mobilité réduite). Les montants de cette aide s’établissent comme suit :

  • Une prise en charge de 50 % du coût HT du projet dans la limite des 10 000 € pour les ménages ayant des ressources très modestes ;
  • Une prise en charge de 35 % du coût HT des du projet dans la limite des 7 000 € pour les ménages ayant des ressources modestes.

Le programme Habiter sain

Cette aide concerne la rénovation visant à rendre une habitation plus saine et plus confortable. C’est le cas notamment de l’installation de toilettes ou d’une douche. Le programme Habiter sain vous donne droit à une prise en charge de 50 % du montant HT du projet dans la limite des 10 000 €.

Notre avis et conseils sur le prix des travaux dans une salle de bain

Les travaux de plomberie dans la salle de bain regroupent une variété d’interventions, de l’aménagement complet aux dépannages, en passant par la rénovation et l’optimisation. Ils impliquent des interventions plus ou moins lourdes du plombier selon la nature de la prestation. Le prestataire peut notamment créer les réseaux de tuyauterie, poser les équipements sanitaires, réaliser les finitions ou encore effectuer des réparations. Le cout de ces interventions peut varier selon divers critères, dont la localité, la complexité de l’intervention et l’envergure de votre projet. Dans tous les cas, vous pouvez user de certaines astuces pour alléger vos dépenses, en requérant les aides de l’État, en optant pour le jobbing pour les petits travaux ou encore en souscrivant un contrat d’assistance plomberie.

FAQ

Qui du locataire et du propriétaire paye pour les travaux de plomberie dans la salle de bain ?

La Loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 relative aux rapports locatifs définit les interventions à la charge du propriétaire et du locataire dans le cadre d’un bail. Sont, ainsi, attribuées au locataire, l’entretien courant et les menues réparations sur les équipements mis à sa disposition. Le propriétaire, quant à lui, prend en charge les projets d’envergure et les réparations nécessaires du fait de la vétusté ou d’une mauvaise qualité des installations. En voici quelques exemples :

  • Sont à la charge du locataire, l’étanchéité, le dégorgement, la réparation d’une chasse d’eau, la réfection des revêtements, ainsi que le remplacement des petites pièces telles que les joints et les tuyaux flexibles ;
  • Sont à la charge du propriétaire, la rénovation totale, la réparation d’une fuite résultant d’une malfaçon, le remplacement des équipements tels que les toilettes, la douche ou la baignoire.

La garantie décennale s’applique-t-elle sur les travaux de plomberie de la salle de bain ?

La garantie décennale s’applique sur tous les travaux dans la salle de bain, qu’il s’agisse d’aménagement neuf, de rénovation ou de dépannages. Elle engage la responsabilité du plombier en cas de sinistre lié aux travaux qu’il a réalisés et compromettant la solidité structurelle ou la viabilité de votre logement. De ce fait, il est fortement conseillé de contracter avec un professionnel ayant souscrit une assurance responsabilité civile dans l’exercice de son métier.

Partager ce contenu

Conseils-Maisons.fr, 2024