Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2022

Recherche de fuite d’eau et assurance

  1. Dépannage de la maison >
  2. Dépannage plomberie >
  3. Prix d'un dépannage de plomberie >
  4. Prix d'une recherche de fuite >
  5. Recherche de fuite d’eau et assurance
recherche-de-fuite-deau-et-assurance

Selon une étude menée par la Fondation France Liberté, il y aurait plus de 3 400 litres d’eau perdus chaque jour en France en fuites et en dégâts des eaux. Le problème, c’est que ce type d’anomalie n’est pas toujours visible. Il peut donc s’avérer parfois très compliqué de les déceler. D’autre part, savoir qu’on a un problème de fuite d’eau chez soi, n’est jamais une bonne nouvelle. En effet, le prix d’une recherche de fuite d’eau se situe en général entre 100 et 500 € en moyenne. Ce qui représente un budget imprévu important. Mais, qu’en est-il de la prise en charge par votre assurance habitation ? Conditions d’indemnisation et démarches à effectuer pour être remboursé, découvrez vite comment faire face au mieux à ce type d’incident.

Qu’entend-on par recherche de fuite d’eau et quel professionnel artisan possède les compétences nécessaires pour intervenir ?

Dans la majorité des cas, pour effectuer la recherche d’une fuite d’eau, il faudra faire appel à un plombier professionnel. Un dépannage peut parfois nécessiter la destruction d’une partie de votre logement, afin de déterminer les causes exactes de la fuite d’eau. Voici les situations les plus fréquentes :

  • humidité présente sur les murs ou au sol,
  • dysfonctionnement des sanitaires, du chauffe-eau, du lave-linge ou d’autres appareils électroménagers,
  • canalisations fissurées, etc.

Dans certains cas, la fuite d’eau provient d’une infiltration du toit de votre habitation. Dans ce cas-là, il faudra faire intervenir un couvreur pour qu’il répare votre toiture.

À savoir, si vous vivez dans une maison, le problème est souvent plus facile à cerner, car la cause de la fuite d’eau est liée à votre habitation. Ce qui n’est pas forcément le cas lorsque vous vivez dans un appartement. En effet, dans un immeuble, la fuite d’eau peut provenir de vos voisins. De ce fait, les démarches et les interventions à effectuer deviennent plus complexes.

Quels sont les facteurs qui font varier les prix d’une recherche de fuite d’eau ?

En moyenne, les prix pour une recherche de fuite d’eau peuvent osciller entre 100 et plus de 800 € selon la situation.

Zone géographique d’intervention

Les tarifs concernant la recherche de fuite d’eau des villes de France peuvent fortement varier. En effet, dans les grandes villes comme Paris et Lyon, le prix d’une intervention d’un plombier est en général 30 à 50 % plus cher qu’ailleurs.

Les caractéristiques de l’habitation

Les caractéristiques de votre logement entrent également en ligne de compte. Effectivement, si votre habitation est vétuste et ancienne, l’artisan plombier aura plus de difficulté à dépanner votre installation, car cela signifie généralement que vos canalisations seront difficiles d’accès et que les matériaux usés rendront l’intervention plus délicate.

Le type de recherche

Il existe plusieurs techniques pour déceler une fuite d’eau et elles ne sont pas équivalentes au niveau du tarif. La moins onéreuse reste celle utilisant une détection de test par humidimètre (environ 100 €). D’autres comme celles utilisant des gaz traceurs peuvent coûter jusqu’à 500 €. Voici d’ailleurs un récapitulatif des principales techniques utilisées pour rechercher une fuite d’eau :

  • l’humidimètre : cette technique permet de mesurer le taux d’humidité présent dans un mur ou au sol. Cela permet entre autres de mieux cerner les dégâts de la fuite d’eau.
  • la recherche électroacoustique : cela permet d’amplifier les sons émis par la fuite d’eau, afin de la repérer plus facilement. Cette technique est souvent employée pour une canalisation enterrée
  • la recherche thermique : cette technique utilise une caméra capable de mettre en évidence les différentes zones thermiques d’un bâtiment.
  • la recherche par fumigène : cette technique permet de vérifier l’état des tuyaux et de détecter visuellement une fuite éventuelle de la tuyauterie.
  • la recherche par gaz traceur : cette méthode utilise un mélange d’azote et d’hydrogène directement injecté dans les canalisations, ensuite à l’aide de sondes, il sera alors possible de déterminer où la fuite se situe, grâce à la détection d’une diminution du taux de gaz.

La prestation à effectuer

Dans la plupart des cas, la recherche d’une fuite non destructive sera moins coûteuse qu’une recherche de fuite destructive, car cette dernière implique bien souvent la destruction de murs et autres parties de votre habitation. En effet, selon les travaux à réaliser le coût des services, de la main d’œuvre, des fournitures, du matériel et du remplacement de certaines pièces peuvent vite faire grimper le prix de la facture finale.

Un autre point à prendre en compte, c’est le caractère urgent de l’intervention. En effet, l’horaire à laquelle va intervenir une entreprise peut influencer le prix final des prestations. Effectivement, un diagnostic et un dépannage effectués durant un week-end ou un jour férié peut coûter plus cher, avec un supplément à payer.

Les prix moyens d’une recherche de fuite d’eau

Type de détection pour rechercher une fuite d’eauPrix moyen de l’intervention
Humidimètre100 €
Technique électroacoustique150 €
inspection thermique ou fumigène250 €
inspection par vidéo (caméra)300 €
utilisation de gaz traceurentre 400 et 500 €
fuite de piscine850 €

Cas particulier : pourquoi les tarifs d’une recherche de fuite d’eau sont plus chers à Paris ?

Paris et ses alentours comptent beaucoup d’appartements anciens et dont le système de canalisations peut s’avérer vétuste et mal entretenu.

D’autre part, rechercher une fuite d’eau dans un immeuble ancien est toujours assez complexe (plusieurs étages, différentes personnes peuvent être concernées, difficultés pour accéder aux compteurs d’eau, etc.).

Type de détection pour rechercher une fuite d’eauPrix moyen de l’intervention à Paris
Humidimètre130 €
Technique électroacoustique195 €
inspection thermique ou fumigène325 €
inspection par vidéo (caméra)390 €

Recherche de fuite d’eau et assurances : dans quels cas peut-on se faire rembourser ?

La prise en charge d’un dégât des eaux est une garantie quasiment toujours présente dans les contrats d’assurance habitation. Cependant, la recherche de fuite n’est pas toujours remboursée par les assureurs.

Bénéficier d’une garantie spécifique

Pour être indemnisé dans une recherche de fuite d’eau, vous devez avoir souscrit à la garantie “recherche de fuite d’eau”. Consultez dans les conditions générales de votre contrat d’assurance afin de connaître les garanties exactes dont vous pouvez bénéficier. Attention, il faut savoir que de nombreuses exclusions de garanties encadrent ce type de couverture. En effet, par exemple, si la fuite d’eau est due à un manque d’entretien ou à un défaut de construction, elle ne sera pas prise en charge selon la convention de nombreuses assurances.

Être victime d’une fuite d’eau provenant du voisinage

Dans le cas où votre responsabilité n’est pas engagée dans l’origine du dégât des eaux et que la fuite n’a pas lieu dans votre logement, vous pourrez alors percevoir une indemnisation des frais de recherche et de réparation des dommages causés, qui seront payés par la compagnie d’assurance de la personne responsable du sinistre.

Infiltrations dues à des intempéries

Dans le cas où une fuite d’eau ou une perte d’étanchéité serait apparue suite à un événement climatique (tempête, intempéries ou autres), pour être indemnisé, il faudra avoir souscrit à la garantie vous couvrant en cas de catastrophes naturelles et climatiques. En effet, la garantie dégâts des eaux dans ce cas-là ne fonctionnera pas.

Quel assureur prend en charge la recherche d’une fuite d’eau ?

Qui doit payer la recherche d’une fuite d’eau ? Découvrons en détails ce qu’il en est avec la convention IRSI actuellement en vigueur.

Assurance du locataire

L’assurance du locataire prend généralement en charge la recherche d’une fuite d’eau lorsque son origine se trouve dans le logement et que sa recherche est non destructive (bac de douche, évier ou canalisation apparente).

Assurance du propriétaire occupant

L’assureur d’un propriétaire occupant prend en charge la recherche de fuite d’eau si celle-ci provient du logement, qu’elle soit destructive ou non.

Assurance du propriétaire non-occupant

Si l’origine de la fuite nécessite une recherche destructive, alors c’est l’assurance PNO du propriétaire qui prendra en charge les travaux.

Assurance de la copropriété

C’est l’assurance du syndic qui prend en charge la recherche d’une fuite d’eau et la réparation des travaux. Le coût moyen est ensuite répercuté sur les charges des copropriétaires.

La réparation de la fuite d’eau est-elle prise en charge ?

En ce qui concerne la prise en charge par l’assurance des travaux de réparation de la fuite d’eau, cela dépend des causes de la fuite d’eau.
Si la fuite d’eau est due à une installation vétuste c’est le propriétaire et son assurance qui devront prendre en charge le coût des travaux.
Par contre, si la fuite d’eau a été causé par un défaut d’entretien (non remplacement des joints, manque d’entretien des canalisations qui a provoqué un débordement), alors dans ce cas-là, c’est l’assurance du locataire qui devra prendre en charge les réparations.

En général, si l’estimation des préjudices est faible, l’assureur ne mandatera pas un expert. Par contre, si les dégâts estimés sont élevés, une expertise sera certainement demandée par votre assureur.

Bon à savoir :

Il est important de ne pas entamer de travaux de rénovation avant le passage de cet expert, car le montant de votre indemnisation pourrait en être affecté.

Les démarches et les étapes pour se faire indemniser en cas d’une recherche de fuite d’eau

Quand vous êtes victime d’un dégât des eaux, des démarches précises sont à effectuer dans les plus brefs délais, afin d’être indemnisé rapidement et pour que la situation n’empire pas davantage.

Prévenir rapidement son assureur

Vous devez déclarer le sinistre auprès de votre assureur dans les 5 jours ouvrés. Soit directement en ligne, soit en lui envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception comprenant un rapport complet de votre situation. Ce courrier doit également contenir toutes les pièces justificatives qui pourront être utiles au dossier d’indemnisation comme des photos, une facture, un devis, une estimation des biens endommagés, etc.

Remplir un constat amiable

Il est vivement recommandé de remplir un constat amiable et de le faire remplir également par toutes les personnes concernées par le sinistre (voisins de palier ou voisins d’immeuble). Ce constat est aussi à transmettre à votre assureur avec votre lettre de déclaration de sinistre et servira à étayer votre dossier.

Attendre l’accord de votre assureur avant d’entamer des travaux de rénovation

Il est préférable d’attendre la réponse de votre assureur avant de lancer vos travaux de réparation et de rénovation. Ainsi, vous saurez exactement le montant de votre indemnisation et pourrez au mieux planifier l’intervention d’un artisan en connaissant le budget dont vous pourrez disposer. Si toutefois, vous contester la décision de l’assureur vous avez le droit de faire une réclamation.

Modèle de lettre pour une demande de remboursement d’une recherche de fuite d’eau

Modèle de lettre pour demande de remboursement pour recherche fuite d’eau
Télécharger le fichier

Qu’est-ce que la loi Warsmann ?

Cette loi est entrée en vigueur à partir de 2013. Elle impose au fournisseur d’eau d’avertir leurs clients lorsqu’ils sont en surconsommation d’eau. De cette manière, si vous êtes victime d’une fuite d’eau invisible, vous pourrez en être informé et faire appel à un plombier en urgence.

D’autre part, cette loi prévoit également le plafonnement de vos paiements d’abonné, ce qui vous permettra de ne pas payer une facture exorbitante. Toutefois, certaines conditions sont à remplir pour pouvoir bénéficier des avantages de cette mesure :

  • la surconsommation d’eau doit concerner l’habitation d’un particulier,
  • la fuite d’eau doit être localisée après votre compteur d’eau et il doit s’agir d’eau potable,
  • après avoir été informé par votre fournisseur, vous devez faire intervenir un professionnel et remettre une attestation d’intervention à votre distributeur d’eau, ainsi qu’un formulaire de demande de plafonnement disponible sur le site du gouvernement.

À savoir, on parle de surconsommation à partir du moment où la consommation dépasse le double du volume d’eau que la personne consomme habituellement.

Notre avis sur la recherche de fuite d’eau et la prise en charge par l’assurance

Une fuite d’eau n’arrive jamais au bon moment. Toutefois, il est important de régler le problème rapidement et de faire appel à un expert de la plomberie afin qu’une solution soit trouvée dans les plus brefs délais et que les dommages soient ainsi limités. La plupart des assurances habitation prennent en charge les dégâts des eaux, mais toutes ne prennent pas forcément en charge la recherche d’une fuite d’eau. C’est pourquoi il est important de bien lire votre contrat d’assurance, car ce genre de sinistre peut vite coûter très cher.

FAQ

Comment trouver un plombier de confiance rapidement et en urgence ?

Même si on souhaite régler le problème rapidement, ne vous précipitez pas et prenez vos précautions. Il est d’usage de comparer les tarifs de différents professionnels et demandez un devis détaillé (TVA, main d’œuvre, déplacement, etc.) avant toute intervention. N’hésitez pas à lire les avis laissés par les anciens clients et à contacter directement l’artisan pour lui expliquer votre situation. Appelez en priorité un professionnel près de chez vous. En effet, avoir recours à un artisan autour de soi vous permettra de payer moins cher les frais de déplacement.

Qui doit faire la recherche d’une fuite d’eau dans une copropriété ?

Dans le cas d’une copropriété avec des parties communes, c’est le syndic ou le gardien d’immeuble qui fait appel à un plombier. Les frais sont ensuite partagés entre les différents copropriétaires et dans certains cas les locataires en fonction des clauses du contrat de copropriété.

Fuite d’eau : assurance locataire ou propriétaire ?

Dans la majorité des cas, si la fuite d’eau a lieu à l’intérieur du logement en location et que la recherche de la fuite ne nécessite pas une recherche destructive, c’est l’assurance du locataire qui prendra en charge les dommages. Par contre, si la recherche nécessite de gros travaux, c’est bien souvent l’assurance du propriétaire qui rentre en jeu.

Partager ce contenu

Conseils-Maisons.fr, 2022