Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2022

Le chauffage le plus économique dans une maison ancienne

  1. Energie >
  2. Energie pour la maison >
  3. Chauffages >
  4. Chauffage le plus économique >
  5. Chauffage le plus économique dans une maison ancienne
chauffage le plus économique dans une maison ancienne

Si vous possédez un logement ancien et que vous souhaitez choisir le mode de chauffage le plus adapté et le plus économique, plusieurs possibilités s’offrent à vous : la pompe à chaleur, le chauffage géothermique, au bois, au gaz, au fioul, ou le radiateur électrique.
Pour faire le meilleur choix, il faudra prendre en compte plusieurs critères comme, la situation géographique, l’état thermique de votre maison, les matériaux déjà utilisés et le système de chauffage en place, la surface habitable, la qualité de l’isolation, le mode de vie ou encore le budget disponible. Mais attention, il n’existe pas de vérité générale pour tous les logements. Les énergies renouvelables et non polluantes peuvent être une option intéressante, avec un investissement amorti par les économies réalisées d’année en année et une augmentation de la valeur marchande de votre maison. Retrouvez dans ce guide les différentes et meilleures options de chauffage pour votre maison ancienne pour un confort optimisé et une facture d’énergie la moins élevée possible.

Quelques conseils pour choisir le meilleur mode de chauffage dans une maison ancienne  

Tout d’abord, si votre maison ancienne ne possède qu’un seul niveau, vous pouvez utiliser un insert déjà présent et effectuer une distribution de l’air chaud via les combles.

Il vous est également possible de reprendre le conduit de cheminée existant pour mettre en place un poêle à bois ou un poêle à granulés.

Cependant, si votre maison ne vous permet pas d’exploiter un ancien conduit de cheminée ou d’utiliser un insert, le choix de radiateurs électriques peut se justifier. Nous vous conseillons de choisir un modèle de radiateur à accumulation.

D’importants travaux pour un chauffage écologique dans une maison ancienne

Dans le choix du type de chauffage pour votre maison ancienne, rien ne vous empêche de mener d’importants travaux et de faire des rénovations. Vous pouvez opter pour le plancher chauffant ou le chauffage au sol hydraulique. Si vous prévoyez de refaire le dallage du rez-de-chaussée, vous pouvez très bien combiner à un plancher chauffant ou un chauffage au sol un système de pompe à chaleur.

Avant de commencer quelconque type de travaux, il faudra faire des recherches approfondies selon quelques critères comme : l’extension du réseau existant, la cohabitation de plusieurs circuits ou systèmes de chauffage…

Ces options peuvent évidemment représenter des coûts assez élevés, il est donc important de garder son budget en tête et de bien calculer.

La pompe à chaleur : un des chauffages les plus avantageux

La pompe à chaleur est un des types de chauffage les plus économique pour un logement ancien. Elle permet d’économiser aux alentours de 50% par rapport à un chauffage électrique et ne dépense que très peu d’électricité pour son fonctionnement.

Différents modèles existent pour les pompes à chaleur :

  • Le modèle air-air : la pompe à chaleur puise les calories dans l’air ambiant pour les distribuer à l’air intérieur sous forme d’énergie thermique dans le but de chauffer le logement. Un ventilo-convecteur permet cette transformation ;
  • Le modèle air-eau : Le principe de fonctionnement est le même que pour le modèle air-air. L’unique différence est que ce dernier est relié au circuit d’eau. Ainsi l’arrivée d’eau chaude est alimentée ;
  • Le modèle eau/eau ou géothermique : ce modèle fonctionne en puisant l’énergie présente dans les nappes phréatiques pour la transformer en énergie thermique grâce à l’aquathermie.

Cette forme de chauffage peut tout à fait convenir à une maison ancienne, s’adaptant à tous les volumes habitables et à tous les types d’habitation. L’investissement est assez important : il faudra compter entre 6.000 et 10.000 €. Pour la pompe à chaleur géothermique, le coût se situe entre 20.000 et 40 000€ mais est éligible à des aides.

Le chauffage au bois : une solution peu coûteuse pour votre maison ancienne

Pour votre maison, vous pouvez aussi opter pour le chauffage au bois. Cette énergie renouvelable non polluante peut se trouver sous différentes formes : bûches, plaquettes ou granulés. Étant reconnu comme très écologique, le chauffage au bois est aussi la manière la plus économiques de chauffer son logement. De plus, cette solution énergétique est à la fois agréable, esthétique et pratique.

Il est possible que dans votre logement ancien, le réseau de chauffage central existant soit relié à une chaudière bois. Si ce n’est pas le cas, il est tout à fait possible de relier un poêle à bûches ou à granulés à un réseau de distribution de chaleur dans la pièce de vie.

Cette solution possède évidemment quelques inconvénients comme la puissance de chauffe faible, la nécessité de faire un ramonage une fois par an, un approvisionnement régulier en bois et un espace de stockage important.

Ce type de chauffage peut également être éligible à certaines aides financières car l’installation peut parfois être coûteuse (en moyenne 18 000€) bien que cet investissement vous fasse réaliser de belles économies dans le futur. Cette énergie reste très compétitive et peut être jusqu’à 1,5 fois moins chère que le gaz naturel et près de 2,5 fois moins chère que le fioul.

La chaudière gaz THPE ayant des performances élevées

La chaudière gaz à très haute performance énergétique est particulièrement recommandée pour les logements bénéficiant de grandes surfaces ou situés dans les régions les plus froides. Le gaz est une énergie fossile moins polluante que le fioul domestique. Les performances de ces chaudières peuvent être très élevées et peuvent permettre de réaliser des économies. Selon le type de chauffage précédent, les dépenses en chauffage peuvent être réduites jusqu’à 30%. Ce n’est pas le moyen de chauffage le plus onéreux (1 000 € à 8 000 €) et peut faire gagner votre logement en confort, car la chaleur diffusée dans toutes les pièces de la maison est homogène.

La chaudière gaz THPE est donc un choix envisageable dès lors que la maison ancienne à équiper possède déjà un réseau de chauffage central irriguant toutes les pièces avec des radiateurs qui fonctionnent.

Pour les petits logements le chauffage électrique est conseillé

Le chauffage électrique est une solution conseillée pour les logements de petites surfaces, bénéficiant d’une isolation irréprochable, dont la situation géographique bénéficie d’hivers cléments. Certains radiateurs électriques comme les convecteurs sont peu efficaces et consomment énormément. Ils sont donc à proscrire.

Les radiateurs électriques à inertie haut de gamme peuvent être un bon moyen de chauffer votre maison ancienne car ils permettent une bonne homogénéité de la chaleur diffusée et un contrôle de sa consommation électrique. L’installation est simple : il suffit de poser un câble électrique avec fil pilote dans les pièces à chauffer. Le pilotage via un programmateur permet de réaliser de bonnes économies.

Le chauffage au fioul, voué à disparaitre

Le chauffage au fioul, étant issu du pétrole, est de plus en plus cher et polluant bien qu’il soit efficace pour chauffer un logement. C’est un moyen peu recommandé qui a d’ailleurs été interdit à partir de 2022. Il est donc inutile d’investir dans ce type d’équipement.

Si votre maison ancienne actuelle est chauffée grâce à une chaudière fioul, il est dans votre intérêt de la remplacer par un chauffage plus économique et écologique comme une chaudière à granulés, une chaudière gaz haute performance, ou encore ce qu’on appelle une pompe à chaleur air-eau.

Les primes et aides

Il se peut que vous ayez envie de changer de mode de chauffage pour entrer dans une démarche écologique ou simplement réaliser des économies. Certaines primes et aides ont été mises en place pour vous aider à concrétiser vos projets. Mais attention, chaque prime possède ses conditions et cela dépend des critères choisis :

  • Le “Coup de pouce chauffage” : le logement doit avoir été construit depuis plus de deux années. Elle dépend des revenus du foyer, du type de travaux engagés et du niveau des économies d’énergie qui résultent des travaux ;
  • Les aides de l’Anah : deux aides : “Habiter mieux sérénité” pour des occupants désignés “à revenus modestes” selon des critères arrêtés par l’ANAH et “Ma prime Rénov” accessible à tout propriétaire. Pour en bénéficier, les travaux doivent permettre une réduction de consommation d’énergie d’au moins 35% ;
  • Le dispositif Denormandie : pour les contribuables ayant fait l’acquisition d’un bien immobilier entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2022 et voulant réaliser des travaux visant à améliorer des performances énergétiques…
  • Le chèque énergie : aide nominative pour les personnes aux revenus modestes. Il sert à alléger la facture liée à l’amélioration ou au changement de mode de chauffage ;
  • La TVA réduite : TVA réduite à 5,5% pour des travaux concernant l’amélioration de la performance énergétique comme l’installation d’une chaudière à condensation, la mise place d’une pompe à chaleur non air-air, l’aménagement d’un équipement de production d’énergie renouvelable. Il faut que le logement en question soit construit depuis plus de deux ans ;
  • Les aides locales : en complément des aides nationales, elles dépendent de votre lieu de résidence, la région, le département ou la commune, des conditions de revenus, des conditions qui concernent le type de logement…
  • Le coup de pouce thermostat : primevisant à alléger la montant de l’installation du thermostat avec régulation performante, appareil permettant régularisation de la température du logement et pouvant réaliser jusqu’à 15% d’économies d’énergie. Pour en bénéficier il faut être propriétaire et occuper son logement équipé d’un chauffage individuel de plus de deux ans.

Partager ce contenu

Conseils-Maisons.fr, 2022