manage_search

Quelle est la meilleure matière pour une housse de couette ?

  1. La literie >
  2. Linge de lit >
  3. Housse de couette >
  4. Meilleure matière pour une housse de couette
Meilleure matière pour une housse de couette

Étant donné que nous passons au moins un tiers de notre vie à dormir, bien choisir les pièces de literie devient une véritable nécessité. Après avoir opté pour le matelas adapté à vos problèmes de dos, l’oreiller qui soutient la nuque de manière optimale et le linge de lit adéquat, il est désormais temps de se focaliser sur la housse de couette. Souvent négligée, elle fait toute la différence en matière de confort. Chez certains foyers, elle remplit même une fonction décorative dans la chambre à coucher. Pour des nuits douces et agréables, prenez donc le temps de bien choisir le tissu. Entre le coton, la flanelle, la soie ou le bambou, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Faites confiance à notre expertise pour identifier la matière de la parure de draps qui répondra à toutes vos attentes.

Quels sont les facteurs qui font varier les choix d’une matière d’une housse de couette ?

Le choix des matières est particulièrement vaste pour une housse de couette. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour trouver le bon produit.

L’élégance

Une housse de couette remplit une fonction décorative dans une chambre à coucher. Pour certains utilisateurs exigeants, il est essentiel que le tissu soit présentable, reste bien en place et ne se froisse pas facilement. Les étoffes haut de gamme comme la soie sont donc à privilégier.

Le confort

Une housse de couette confortable est indispensable pour un sommeil de qualité. Vous glissez ainsi dans des draps doux, agréables et qui n’irritent pas la peau pendant la luit. Dans ce cas, votre choix portera idéalement sur les tissus en coton ou en lin. Il s’agit de deux fibres naturelles d’une douceur inégalée, mais qui présentent une bonne résistance.

La chaleur

La régulation de la température joue aussi un rôle important dans le choix d’une housse de couette. Vous vous orienterez ainsi vers des matières présentant d’excellentes propriétés thermorégulatrices naturelles comme le lin et les fibres de coton. Les besoins des personnes frileuses seront différents de ceux d’un utilisateur qui transpire énormément pendant la nuit. Si la flanelle a la capacité de retenir la chaleur, le coton lavé a quant à lui la capacité de réguler la température.

La provenance du linge de lit

L’origine du tissu aura un impact sur le choix de la housse de couette. En faisant attention à ce critère, vous vous assurez que le fabricant dispose d’un savoir-faire éprouvé, tout en respectant les normes locales. Dans une certaine mesure, toutes les personnes qui interviennent dans le processus de fabrication de votre parure de couette bénéficient d’une rémunération juste.

Les labels

Comme dans le domaine de la mode et de l’habillement, le linge de maison fait aussi l’objet de plusieurs labels et certification. Aujourd’hui, de nombreux dispositifs font office de repère sur la qualité, la durabilité ou la présence d’éléments nocifs. Pour bien choisir la matière d’une housse de couette, vous pouvez vous fier aux labels principaux comme :

  • OEKO-TEX ; un label international qui indique le textile utilisé dans la parure de couette est exempt de produits dangereux pour la santé et l’environnement,
  • OEKO-TEX Made In Green qui met un accent sur une fabrication respectueuse des travailleurs,
  • GOTS (Global Organic Textile Standard) qui garantit que le textile est fabriqué de manière responsable et dans le respect de l’environnement, notamment sur l’utilisation de pesticides et d’OGM,
  • Écolabel européen qui garantit une production écologique, que ce soit avec les fibres naturelles ou les matières synthétiques,
  • Label France Terre Textile® qui indique que 75 % des étapes de fabrication sont réalisées à l’échelle locale.

La densité de tissage

Le nombre de fils par centimètre carré est déterminant sur la qualité de votre housse de couette. Plus celui-ci est élevé, avec un tissage dense, plus le tissu sera doux et résistant. Pour les cotons de qualité standard, la densité de tissage démarre à 47 fils/cm², contre 120 fils/cm² pour de la percale de coton haut de gamme. Pour une housse de couette en fibres naturelles, comptez en moyenne 120 à 150 fils/cm². En revanche, les conseils des experts indiquent un minimum de 90 fils/cm² les fibres synthétiques.

Les critères d’une excellente housse de couette

La housse de couette parfaite n’existe pas. Le modèle idéal répond surtout à vos besoins. Par ailleurs, pour vous guider vers le meilleur choix à faire, il est tout de même utile de se référer à un certain nombre de critères.

Un tissu résistant et durable

La meilleure housse de couette ne se dégrade pas dans le temps. C’est pourquoi il est toujours nécessaire de privilégier les matières résistantes qui ne bougent pas au fil des années, et qui ne vous obligent pas à changer de parure après quelques semaines. Un tissage épais offrant un rendu doux et confortable sera un très bon choix.

Un tissu performant

Une housse de couette de qualité présente des caractéristiques supplémentaires pour un meilleur confort. Si certains tissus ont des propriétés thermorégulatrices, d’autres sont anallergènes, antimicrobiens et antifongiques.

Un entretien facile

Un linge de lit de qualité est facile à entretenir. Les matières restent intactes après plusieurs lavages. Aujourd’hui, il est tout à fait possible de nettoyer les housses de couette à sec, mais le passage en machine reste la solution la plus courante. Pour que les couleurs ne perdent pas leur éclat, il est toutefois utile de suivre quelques recommandations, notamment un lavage à une température de 30 ou 40 degrés, ainsi qu’un séchage à basse température au sèche-linge ou de manière naturelle, à l’air libre.

Une housse légère

Aujourd’hui, les housses de couette profitent des avancées technologies. Les fabricants réduisent considérablement le poids de la parure, pour un confort optimal. Dormir sous un linge de lit relativement lourd est désormais une histoire ancienne.

Un élément décoratif

Avec les taies d’oreiller assorties, la parure de couette devient un élément décoratif à part entière. Il s’agit d’ailleurs d’un excellent moyen de décorer la pièce, sans se ruiner. Si la couette ne se présente que dans un choix de couleurs limité, la housse se décline en une infinité de coloris, de motifs et de textures, afin de répondre à toutes les attentes. Elle peut être imprimée, comme la taie. Vous pouvez la changer à votre guise.

Comparatif des meilleures matières pour une housse de couette

Aujourd’hui, les fabricants de linge de lit proposent la housse de couette dans une grande variété de matières.

Le coton

La première fibre utilisée dans le domaine textile provient de la fleur de cotonnier. Naturelle et saine, le coton est agréable au toucher et qui n’irrite pas la peau est couramment utilisée dans la fabrication des housses de couette.
Des fils à la fois nombreux et de très bonne qualité sont indispensables pour un tissage serré offrant un résultat doux à la fois doux et résistant. La parure de couette de coton vous accompagne toute l’année.
Capable de conserver la chaleur, elle s’adapte à la température corporelle. De plus, elle ne bouloche pas et résiste parfaitement aux lavages, même à haute température.
En revanche, vous aurez besoin de la repasser à une température assez élevée, si vous voulez qu’elle soit lisse et impeccable.

Le jersey de coton

Il s’agit d’un mélange de coton et de fibres synthétiques. La fabrication se base sur un processus de tricotage qui consiste à relier les boules de fil entre elles.
Grâce à cette technique, la housse de couette est particulièrement extensible. Elle s’adapte à tous les matelas, y compris les modèles Queen et King size. Vous pourrez alors l’enfiler, sans aucune difficulté. Facile à entretenir, elle n’a pas besoin d’être repassée.

Le coton tissé teint

Sur la housse de couette en coton tissé teint, les fils passent par une étape de teinture avant le lavage, afin de garantir la douceur, la tenue et la souplesse du tissu. Aujourd’hui, les créateurs de linge de lit proposent ce produit dans une large gamme de couleurs et de motifs, pour tous les goûts.

Le coton bio

Housse de couette en coton bio

La matière est issue d’une agriculture responsable et respectueuse de la nature. La culture du coton bio se fait sans pesticides ni produits chimiques. Le tissu promet d’être plus doux et plus souple que celui fabriqué avec du coton classique. En revanche, il est nécessaire de bien repasser la housse de couette pour que le rendu soit nickel.

  • Kipli et LatexBio proposent des housses de couette en coton bio certifiées.

Le coton équitable

En plus d’être cultivé sans pesticide ni OGM, le coton équitable est directement acheté au producteur au tarif le plus juste. Ce type de démarche améliore les conditions de travail et de vie précaire des agriculteurs. La qualité, la douceur et la résistance du tissu sont au rendez-vous.

Le coton égyptien

Une housse de couette en coton égyptien est fabriquée intégralement avec des fibres longues. En plus d’être robuste, la parure de votre couverture est également résistante et durable. Dans le processus de fabrication, il est nécessaire de peigner les fibres, afin d’éliminer les éléments les plus courts qui risquent de boulocher et de mal vieillir.

Le polycoton

La composition d’une housse de couette en polycoton comporte des fibres naturelles de coton et des matières synthétiques à parts égales. Il s’agit d’une matière à la fois douce, légère et souple qui ne se froisse pas et ne rétrécit pas au lavage. Vous n’aurez donc pas besoin de la repasser. Les couleurs restent intactes. Grâce à ses propriétés absorbantes, le polycoton sera parfait pour vos nuits d’été. L’entretien est relativement simple. La matière sèche rapidement et n’a pas besoin d’être repassée.

La percale de coton

linge de lit percale de coton

Ce concept fait référence à une méthode de tissage, et non à une matière. Le tissu est donc fabriqué avec un coton de qualité supérieure, et plus précisément des fibres longues très serrées.
Une densité de tissage minimum de 80 fils/cm² est donc indispensable pour une housse de couette résistante, douce, lisse et soyeuse par rapport à du coton normal. Ce type de méthode est couramment utilisé dans la fabrication de linge de lit haut de gamme.
Outre le toucher léger et la finition matte, la percale de coton apporte également de la fraicheur, grâce à ses propriétés respirantes. Elle convient donc à toute personne qui a souvent chaud la nuit et qui transpire beaucoup pendant leur sommeil.

  • Retrouvez de belle housses de couette en percale de coton dans le catalogue Emma.

Le satin de coton

housse de couette en satin de coton

Contrairement à la percale de coton, le satin de coton requiert une densité de tissage plus serré, à raison de 120 fils/cm², quelle que soit la longueur et la largeur du tissu. Il s’agit jusqu’ici de la meilleure qualité de coton disponible sur le commerce. La parure de couette en satin de coton est douce, souple et soyeuse au toucher. Elle convient donc aux utilisateurs plutôt frileux. Vous observerez ensuite une certaine brillance.
En revanche, sur une housse réversible, les motifs apparaissent aussi bien sur l’endroit que sur le côté intérieur du tissu, afin d’apporter des jeux de lumière. Une housse de couette en satin de coton est facile à repasser.

La gaze de coton

La housse de couette en gaze de coton se distingue par sa texture similaire à celle d’un lange. Prévu à l’origine pour les bébés, ce type de tissu gonflant et aérien a également un côté gaufré. Dans le processus de fabrication, le coton doit être peigné, afin de donner un résultat résistant, tout en étant doux et agréable au toucher. Le repassage n’est pas nécessaire.

La flanelle

Traditionnellement conçue avec de la laine, la flanelle est aujourd’hui fabriquée avec du coton. Pour obtenir cet aspect feutré, la matière est foulée, battue, puis écrasée avant de passer par l’étape du pressage. Douce et pelucheuse, la housse de couette en flanelle de coton vous tient au chaud pendant les nuits d’hiver. Elle vous isole du froid, tout en vous laissant respirer.
Bien qu’elle soit assez épaisse, elle n’est pas étouffante. Bien évidemment, si vous transpirez beaucoup, ce produit n’est pas fait pour vous.

Le chanvre

Optez pour une housse de couette en chanvre si vous êtes sensible à la cause écologique. La production de cette matière ne demande pas d’engrais et requiert très peu d’eau. L’extraction de la fibre de chanvre de la tige de la plante se fait par machine, sans produit chimique. L’impact sur la nature est donc minime. Sa résistance est cinq fois plus élevée que celle du coton. Il s’agit jusqu’à ce jour de la fibre végétale biologique la plus solide qui existe. En termes de performance, la housse de couette en chanvre présente des propriétés thermorégulatrices et anallergènes, antimicrobiennes et antifongiques. Respectueuse de la peau, elle convient très bien aux personnes qui dorment sans pyjama ou en tenue légère. Le repassage n’est pas utile.

Le lin

Provenant du Moyen-Orient, le lin est la plante herbacée la plus ancienne utilisée dans la fabrication du linge de lit. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle qu’elle est entrée en concurrence avec le coton. En plus d’être solide et d’offrir un confort exemplaire, le tissu en lin est également thermorégulateur. Vous pouvez alors l’utiliser toute l’année. En été, la housse de couette reste agréablement fraiche.
En hiver, elle vous maintiendra bien au chaud. Absorbante, elle est également en mesure d’évacuer l’humidité. La résistance au lavage et au temps est également impressionnante. Le tissu s’embellit et s’assouplit en vieillissant. Concernant l’entretien, vous aurez besoin de repasser votre couette de manière fréquente, car le tissu se froisse facilement.

Le métis

Le tissu métis associe la douceur au toucher du coton à la fraicheur du lin. Les proportions des matières varient d’un fabricant à un autre, mais dans la majorité des cas, celle du lin ne doit pas être en dessous de 45 %. La housse de couette en coton-lin est un excellent compromis pour les personnes qui hésitent encore à choisir entre ces deux matières. Accessible à des prix moins élevés que le lin, le tissu reprend le caractère sain et absorbant du coton. Vous l’utiliserez donc idéalement en été. En revanche, la housse de couette se froisse légèrement. Il suffit de le laver pour lui rendre sa souplesse.

Le polyester

La fibre de polyester provient du pétrole. Doté d’une grande longévité et parfaitement résistant aux frottements et aux UVs, cette matière est appréciée pour son rapport qualité-prix. Elle est également facile à entretenir et n’a pas besoin d’être repassée. En revanche, le contact direct avec la peau n’est pas très agréable. Ne présentant pas de propriétés absorbantes, elle ne laisse pas la peau respirer.

Le polyamide

Découvert dans le courant des années 30 par l’entreprise américaine Du Pont de Nemours, le nylon ou polyamide est une fibre synthétique à base d’eau, de pétrole, de gaz, d’alcool et de sel. La combinaison de ces composants crée un tissu particulièrement résistant qui ne se déchire pas facilement.
En revanche, en plus d’emmagasiner l’électricité statique, la matière n’est pas en mesure d’absorber l’humidité.

La viscose de bambou

Il s’agit d’une fibre naturelle et renouvelable fabriquée à partir du bambou. En choisissant cette matière, vous avez accès à une housse de couette écologique. Le bambou est, en effet, une plante qui se renouvelle rapidement dans la nature, et dont l’utilisation ne favorise pas la déforestation. Naturellement antibactérienne, cette matière est idéale pour les personnes qui souffrent d’allergies. Douce au toucher, la housse de couette en viscose de bambou est particulièrement confortable. Elle est d’ailleurs utilisée par les hôtels et les professionnels du linge de maison.

La soie

La housse de couette en soie est connue pour son élégance et son toucher extra doux. Il s’agit du meilleur choix à faire si vous êtes à la recherche d’un tissu soyeux. Présentant des propriétés respirantes, ce produit s’utilise aussi bien en été qu’en hiver.

Classement des meilleures matières pour une housse de couette

Matière
Caractéristiques
Avantages
Le coton
– Première fibre utilisée dans le domaine textile
– Naturel et sain
– N’irrite pas la peau
– Doux et résistant
– Capable de conserver la chaleur
– S’adapte à la température corporelle
– Repassage à température élevée
– Dure plus longtemps que les tissus synthétiques
– Tissu confortable,
– S’utilise aussi bien en été qu’en hiver
Le jersey de coton
– Mélange de coton et de fibres synthétiques
– Housse de couette extensible
– Pas besoin de repassage
Matière à la fois douce et élastique qui offre une sensation de chaleur et de confort
Le coton tissé teint
– Fils teints avant le lavage
– Large gamme de couleurs et de motifs
Housse de couette douce, souple et qui tient sur le long terme
Le coton biologique
– Issu d’une agriculture responsable et respectueuse de la nature
– Coton cultivé sans pesticides ni produits chimiques
– Tissu doux et souple
– Repassage nécessaire
– Matière écologique par excellence
– Propriétés hypoallergéniques
– Tissu respirant et durable
Le coton équitable
– Cultivé sans pesticide ni OGM
– Acheté au producteur au tarif le plus juste
– En absorbant parfaitement l’humidité, le tissu est idéal pour les nuits d’été
– Tissu maillé offrant un rendu souple, doux et élastique
Le coton égyptien
– Fabriquée intégralement avec des fibres longues
– Housse résistante et durable
– Tissu doux au toucher
– Une bonne résistance
– Une excellente conservation de la couleur
Le polycoton
– Composé de fibres naturelles de coton et de matières synthétiques à parts égales
– Matière douce, légère et souple qui ne se froisse pas et ne rétrécit pas au lavage
– Couleurs intactes
– Propriétés absorbantes
– Pas besoin de repassage
– Ne demande pas de budget conséquent
– La présence de fibres naturelles améliore les propriétés respirantes, pour des nuits reposantes
La percale de coton
– Coton de qualité supérieure
– Densité de tissage minimum de 80 fils/cm²
– Linge de lit haut de gamme
– Toucher léger et finition matte
– Propriétés respirantes
– Tissu apprécié pour ses propriétés anti-allergènes
– Matière agréable pour la peau
Le satin de coton
– Densité de tissage de 120 fils/cm²
– Parure de couette douce, souple et soyeuse au toucher
– Les motifs apparaissent sur l’endroit et sur l’envers du tissu
– Facile à repasser
– S’utilise toute l’année
– Le tissu isole du froid en hiver et reste très respirant en été
La gaze de coton
– Texture similaire à celle d’un lange
– Tissu gonflant et aérien, avec un côté gaufré
– Le repassage n’est pas nécessaire
– Tissu vaporeux particulièrement agréable
– Une grande souplesse
– Matière facile à entretenir
La flanelle
– Fabriquée avec du coton
– La matière est foulée, battue, puis écrasée avant de passer par l’étape du pressage
– Housse de couette douce et pelucheuse
– Épaisse, sans être étouffante
– Isole du froid, tout en laissant respirer
– Promet une sensation agréable à même la peau
– Le tissu se froisse très peu
Le chanvre
– Production sans engrais, avec très peu d’eau
– Résistance est cinq fois plus élevée que celle du coton
– Propriétés thermorégulatrices, anallergènes, antimicrobiennes et antifongiques
– Respectueux de la peau
– Matière respirante qui absorbe efficacement l’humidité
– Le tissu est parfaitement adapté aux personnes qui souffrent d’allergies
Le lin
– Tissu solide, confortable et thermorégulateur
– Utilisable toute l’année
– Tissu absorbant
– Résistant au lavage
– Le tissu s’embellit et s’assouplit en vieillissant
– Repassage fréquent
– Matière agréable au contact de la peau
– S’utilise aussi bien en hiver qu’en été
Le métis
– Le tissu métis associe la douceur au toucher du coton à la fraicheur du lin
– Proportion de lin : 45 % minimum
– Moins cher que le lin
– Se froisse légèrement
– Tissu noble et élégant
– Matière résistante et confortable
Le polyester
– Matière issue du pétrole
– Doté d’une grande longévité et parfaitement résistant aux frottements et aux UVs
– Bon rapport qualité-prix
– Facile à entretenir
– Matière abordable
– Un large choix de coloris et de styles
– Tissu doux
Le polyamide
– Fibre synthétique à base d’eau, de pétrole, de gaz, d’alcool et de sel
– Tissu particulièrement résistant
– Tissu imperméable et infroissable
– Matière accessible sur le plan financier
La viscose de bambou
– Fibre naturelle et renouvelable fabriquée à partir du bambou
– Matière naturellement antibactérienne
– Douce au toucher et confortable
– Qualité hôtel
– Matière plus douce et plus respirante que le coton classique
– Des propriétés hypoallergéniques naturelles
– Une excellente absorption de l’humidité
La soie
– Élégante au toucher
– Tissu extradoux
– Tissu soyeux
– Propriétés respirantes
– La matière prend soin de la peau
– D’excellentes propriétés thermorégulatrices et antibactériennes

Les prix des housses de couette par matière

Le prix d’une housse de couette varie du simple au triple, voire plus. Plusieurs facteurs et astuces déterminent les tarifs proposés sur le marché, pour ne citer que :

– la qualité et l’origine de la fibre utilisée dans la fabrication du linge de lit, dont la microfibre,
– le processus de fabrication, y compris les exigences du tissage,
– les certifications,
– l’épaisseur du tissu ainsi que
– les différentes options et propriétés thermorégulatrices, anallergènes ou antimicrobiennes de la fibre.

À titre de référence, les parures de couette 100 % coton sans taies coûtent à partir de 30 €. Ce tarif peut aller jusqu’à plus de 800 € pour les modèles en soie très haut de gamme qui assurent aussi une fonction de décoration.

Prix moyens des housses de couettes selon les matières


Matière de la housse de couette
Le coton
À partir de 20 €
Le jersey de coton
À partir de 50 €
Le coton tissé teint
À partir de 70 €
Le coton biologique
À partir de 40 €
Le coton équitable
À partir de 90 €
Le coton égyptien
À partir de 90 €
Le polycoton
À partir de 15 €
La percale de coton
À partir de 70 €
Le satin de coton
À partir de 90 €
La gaze de coton
À partir de 50 €
La flanelle
À partir de 40 €
Le chanvre
À partir de 50 €
Le lin
À partir de 50 €
Le métis
À partir de 30 €
Le polyester
À partir de 15 €
Le polyamide
À partir de 20 €
La viscose de bambou
À partir de 70 €
La soie
À partir de 120 €

Notre avis sur le choix d’une housse de couette

Le choix d’une housse de couette ne se fait pas au hasard. La première chose à faire sera d’identifier vos besoins. Le tissu adapté ne sera pas le même si vous souffrez d’allergies ou si vous transpirez beaucoup pendant la nuit. La qualité et les propriétés de la fibre textile sont le second point à prendre en compte.
Vous aurez donc le choix entre les fibres naturelles comme le coton, le lin, la soie ou le chanvre aux propriétés absorbantes et qui promettent un toucher doux et agréable, et les fibres synthétiques qui marquent des points en matière de durabilité et de résistance.

FAQ

Quelle est la matière la plus agréable pour des draps ?

Le coton reste la matière incontournable pour des draps doux de tailles variées et qui peuvent remplir un rôle de décoration.

Quelle différence entre percale de coton et satin de coton ?

La percale et le satin de coton se distinguent par les techniques de tissage.

Quelle est la meilleure matière pour dormir ?

Les fibres naturelles aux propriétés absorbantes sont à privilégier pour profiter d’un sommeil confortable.

Quelle matière pour une housse de couette hiver ?

La flanelle de coton est idéale pour une housse de couette pour l’hiver.

Quelle est la meilleure qualité pour des draps ?

Les fibres végétales sont fortement conseillées pour le linge de lit.

Quelle matière pour housse de couette sans repassage ?

Le jersey de coton ne demande pas de repassage.

Partager ce contenu

Conseils-Maisons.fr, 2024