Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2021

Guide pour la réalisation de votre terrasse suspendue

  1. La terrasse >
  2. Terrasse suspendue
terrasse suspendue

L’aménagement extérieur d’une maison peut prendre plusieurs formes. La réalisation d’une terrasse suspendue est notamment l’une des possibilités les plus intéressantes. Cette dernière peut se décliner de plusieurs manières et s’insérer dans différents cadres de vie. Pour profiter du confort d’une terrasse, elle peut selon les contextes être un choix (parmi tant d’autres) ou la seule option. Par ailleurs, elle offre de nombreux avantages dont le confort. Pour mener à bien un projet de construction de terrasse suspendue, vous devez en maîtriser tous les aspects. Ainsi, de la définition à la réalisation, en passant par la réglementation en la matière, les prix et l’entretien, découvrez dans ce guide tout ce qu’il faut savoir sur les terrasses suspendues.

La terrasse suspendue : définition et étapes de réalisation

Une terrasse suspendue est une plateforme soutenue par des poteaux (au moins deux) et une charpente positionnée perpendiculairement à la façade d’une maison. Généralement attenante au 1er étage, elle peut toutefois s’élever à plusieurs mètres au-dessus du sol. Sa superficie dépend uniquement de l’imagination et du résultat souhaité. Cependant, plus une terrasse suspendue est grande, plus elle nécessitera de poteaux de soutènement. Dans tous les cas, il s’agit d’une conception originale et esthétique qui vous permettra de profiter de moments chaleureux en famille ou avec vos amis.

La terrasse surélevée a plusieurs avantages. Il permet notamment :

  • la création d’une pièce d’habitation supplémentaire,
  • d’avoir une vue panoramique sur la nature et sur les alentours,
  • d’assurer l’adaptabilité aux reliefs escarpés, etc.

Une terrasse suspendue peut se trouver aussi bien dans une maison de bord de plage, en ville (terrasse d’appartement) ou à la campagne.

Les étapes de réalisation

Construire une terrasse suspendue est un projet important qui doit être mené avec soin. Vous devez donc suivre les étapes suivantes.

  • Choisir une structure : c’est la première étape de ce chantier. Celle-ci peut être en bois, en béton ou en métal. Votre choix doit se faire en fonction de vos goûts et de votre budget. Le choix de la structure facilite aussi la réalisation du plan de votre terrasse.
  • Préparer le terrain et faire les fondations : cette étape permet l’installation des plots en béton armé dans le sol. La solidité de ces fondations est capitale. Il est donc indispensable de faire appel à des professionnels qui détermineront les caractéristiques (dimensions, nombre de poutres, section des poteaux, profondeur etc.) en fonction des résultats attendus. Notez à ce niveau que la profondeur des fondations dépendra du type de terrain sur lequel elles vont reposer.
  • Poser et fixer les poteaux de soutènement : les poutres de soutien sont fixées aux fondations. La technique de fixation dépend du type de structure (bois ou métal). Par ailleurs, l’ossature de la terrasse doit être bien installée.
  • Construire et fixer la structure de la terrasse suspendue au mur : si la maison dispose d’une ceinture, les artisans essayeront de fixer la terrasse dessus surtout s’il s’agit d’une terrasse en béton. Une plateforme métallique sera installée par chevillage. Les chevilles seront choisies en fonction du matériau de support (brique, parpaing etc.) une structure de bois quant à elle nécessitera une perceuse et des boulons. Elle sera fixée au mur sur lequel sera auparavant boulonné un certain nombre de planches en bois.
  • Créer le plancher : une fois l’ossature de la terrasse mise en place, il ne reste plus qu’à poser le plancher. Ce dernier peut être en bois ou en béton également.

Ces différentes étapes doivent être rigoureusement respectées pour que le résultat de votre extension soit parfait. La sécurité est un point essentiel pour ce type de terrasse. Dans le cas contraire, vous vous exposez (ainsi que les autres utilisateurs) à des risques de chutes. Votre terrasse suspendue doit absolument être entourée d’un garde-corps et si possible comporter une pergola.

Les matériaux nécessaires pour la réalisation d’une terrasse suspendue

Comme vous l’avez constaté, plusieurs types de matériaux entrent dans la fabrication d’une terrasse suspendue. Voici un point sur ces principaux matériaux.

En béton

Le béton est un mélange de granulats, de ciment et d’eau. C’est le matériau de construction le plus utilisé au monde. En effet, il bénéficie d’une bonne durée de vie et est résistant au feu. En plus de sa solidité, il nécessite très peu d’entretien. Toutefois, pour lui donner un aspect plus beau, il faut lui ajouter un revêtement de sol (du carrelage par exemple). Le béton peut également être poli, ciré, teinté ou brossé.

Le seul inconvénient avec le béton est qu’il y a des risques de fissures si la réalisation de la terrasse n’est pas bien faite. Par ailleurs, la préparation du sol doit être rigoureusement faite par des professionnels pour éviter tout problème.

En bois

Esthétique et chaleureux, le bois est aussi écologique. C’est pour cela que beaucoup de personnes optent pour des terrasses suspendues en bois. Agréable au toucher, il vous faudra choisir entre du bois européen (pin, sapin, chêne, mélèze) et du bois exotique (ipé, teck, iroko, cumaru etc.) Notez que les bois exotiques comme le cumaru sont plus résistants. Quelle que soit l’essence sélectionnée, elle doit au minimum être de classe 4 pour être utilisable en platelage extérieur. Cela signifie que si votre bois n’est pas ainsi catégorisé, il ne peut entrer en contact direct avec l’eau.

Par ailleurs, s’il ne s’agit pas d’un bois naturellement imputrescible, il doit être traité autoclave. Le bois peut à la longue se fissurer ou devenir gris. Il peut également subir les attaques des insectes et des champignons. C’est pourquoi ce matériau doit être entretenu.

En composite

Le composite (ou bois composite) est fabriqué à partir de particules de bois mélangées à une résine (polypropylène ou PVC par exemple) pour allier les qualités des deux matériaux. Même si son apparence se rapproche de celle du bois, le composite est plus solide et dure plus longtemps. En effet, il ne craint pas :

  • les insectes,
  • les champignons,
  • les intempéries etc.

Ininflammable, le composite s’il est traité avec un anti UV ne se décolore pas au soleil. C’est donc une alternative très intéressante. Cependant, il faut souligner qu’une terrasse en composite à tendance à chauffer au soleil, car ce matériau est conducteur de chaleur. Il serait donc bien de couvrir une terrasse de ce type.

En métal

Ce type de terrasse se distingue par sa résistance, sa solidité et sa durabilité. De plus, le métal (acier ou inox) donne un caractère moderne à votre demeure. Par ailleurs, un traitement antirouille et anticorrosion est indispensable pour protéger votre structure en métal. Il faut noter également qu’une terrasse suspendue peut aussi être construite par combinaison de plusieurs de ces matériaux. Le métal et le bois sont généralement les matériaux les plus combinés. Les travaux liés à la mise en place d’une structure en métal peuvent demander l’utilisation d’outils plus ou moins dangereux. Se référer à un expert est donc recommandé.

La terrasse en kit

Si vous entendez parler de terrasse en kit, ne soyez pas surpris. Il ne s’agit pas d’un matériau de construction. Il s’agit plutôt d’un système qui consiste à acheter un kit composé de divers matériaux et éléments pour réaliser sa plateforme surélevée soi-même. Les kits en bois et en composite sont ceux que vous rencontrerez le plus. Les travaux de préparation avant l’installation sont indispensables et il est recommandé de faire appel à des professionnels pour vous aider dans cette tâche. Le principal inconvénient avec cette méthode est que la terrasse ne peut pas être placée à une certaine hauteur.

La terrasse suspendue : pour qui ?

La construction d’une terrasse suspendue peut être motivée par plusieurs raisons. En premier lieu, la terrasse suspendue est faite pour vous si votre terrain présente une pente ou un dénivelé qui empêche une construction de plain-pied. La terrasse suspendue permet dans ce cas de créer un espace tout en supprimant les contraintes ou les inconvénients de la pente.

De plus, une construction pareille peut être envisagée si vous avez une maison à étage et que vous souhaitez créer un accès terrasse. Dans ce cas, la présence de la terrasse permet de créer une pièce à vivre supplémentaire. De plus, elle est située au même niveau que vos autres pièces puisqu’en général elle se situe à hauteur du premier étage. Vous pouvez alors l’aménager pour recevoir, en faire une cuisine extérieure etc.

Enfin, si votre maison est située sur un terrain dont les caractéristiques empêchent le coulage d’une dalle en béton ou que vous avez une piscine en contrebas, vous pouvez également penser à construire une terrasse suspendue avec un magnifique balcon bien aménagé.

La réglementation précise

Connaitre et respecter la réglementation en vigueur lors de la construction d’une terrasse sur pilotis est essentiel. En effet, vous risquez la démolition de votre bien si votre terrasse ne respecte pas les règles.

Vérifier le Plan Local d’Urbanisation

Une terrasse surélevée est considérée comme une construction neuve. Ainsi, vous avez l’obligation de respecter le plan d’urbanisation de la commune de votre résidence. Pour en être sûr, vous devez vous rendre à la mairie dont vous dépendez. Votre but alors est de consulter ce document pour vous assurer que votre projet (plan) ne s’éloigne pas des recommandations qui y sont établies. Notez que suite à l’implantation d’une terrasse surélevée, vos taxes d’habitation et foncière peuvent augmenter. Pour le vérifier, c’est auprès des impôts que vous devez vous rendre. Avant d’entreprendre les travaux, il peut être intéressant et même nécessaire de consulter l’article 678 du Code civil. Il a trait à la construction de terrasse suspendue.

Vérifier l’emprise au sol.

Selon l’emprise constatée, vous devrez demander et être en mesure de produire un document légal différent. Si une terrasse dépasse les 60 centimètres de hauteur, sa construction est soumise à des démarches administratives dont la demande d’un permis de construction. Lorsque la terrasse est sur pilotis (au moins 3 mètres de hauteur), la loi prévoit entre autres les clauses suivantes.

  • Si la surface de la terrasse est inférieure à 20 m², vous devez fournir une déclaration préalable des travaux à la mairie.
  • Pour une surface de terrasse suspendue supérieure à 200 m², il vous faut demander un permis de construire.
  • La terrasse suspendue doit reposer au minimum sur deux poutres porteuses ancrées au sol et doit être renforcée par des IPN pour assurer son maintien.

Certains professionnels comme les architectes proposent à leurs clients d’effectuer ces démarches administratives pour eux, avant de réaliser les travaux. C’est un gain de temps précieux qui est rémunéré. Prévoyez entre 800 et 2 000 euros pour l’obtention d’une déclaration préalable des travaux ou d’un permis de construire. Vous devez tenir compte de ce montant pour l’élaboration de votre budget de terrasse suspendue.

Le tarif de la construction

Les travaux d’implantation d’une terrasse suspendue demandent de faire appel aux services d’un professionnel. Ce dernier fixe généralement un tarif horaire qui oscille entre 40 et 70 euros par heure. Pour le montage d’un modèle en kit classique, il faut prévoir au minimum 30 € de l’heure. Cependant, le tarif de pose d’une terrasse suspendue varie en fonction de plusieurs facteurs. Il s’agit :

  • du type de terrasse,
  • de la hauteur,
  • de la taille,
  • de la forme et le design,
  • et de l’ampleur des travaux de préparation (fondations, poutres).

Les travaux de décoration, la mise en place de garde-corps et de l’escalier extérieur, etc. entrent aussi en ligne de compte. Les prix de mise en œuvre des terrasses sont généralement estimés au m². En moyenne, le cout d’une terrasse suspendue se situe entre 100 et 500 € par m². Il est important de préciser que tous les prix indiqués ici sont indicatifs. Ce n’est qu’en vous rapprochant des professionnels que vous en saurez plus.

Le coût des terrasses selon le matériau utilisé

De manière plus détaillée, retenez que pour une :

  • terrasse en bois, vous dépenserez entre 150 et 500 euros / m²,
  • terrasse suspendue en béton, il faudra prévoir entre 300 et 400 euros / m²,
  • terrasse suspendue en composite, le coût se situe entre 200 et 350 euros/ m²,
  • terrasse suspendue en métal, vous devez prévoir entre 100 et 200 euros / m²
  • et une terrasse suspendue en kit, il faut compter entre 250 et 500 euros.

De plus, il faut souligner que pour réaliser une terrasse suspendue en béton avec un revêtement de sol (carrelage ou béton ciré), vous devez prévoir entre 100 et 200 € par m² en plus. Pour disposer d’une terrasse sur pilotis dans son jardin, le prix est donc un point important. Vous avez la possibilité de demander des devis à plusieurs artisans pour comparer les tarifs pratiqués par ceux-ci. Sur les sites des professionnels, vous avez d’ailleurs accès à des générateurs de devis quasi instantanés et même gratuits parfois. En outre, sélectionnez des artisans proches de chez vous pour faciliter leur déplacement et amoindrir vos coûts.

Les coûts divers

Pour la réalisation d’une terrasse suspendue, divers autres coûts sont considérés et intégrés au budget total. Il s’agit par exemple de la mise en oeuvre d’un garde-corps ou encore de la construction d’un escalier reliant l’intérieur et l’extérieur. Le Garde-corps peut coûter environ 80 à 500 € par mètre linéaire. Quant à l’escalier, son prix variera entre 600 et 10 000 euros. Ce prix varie selon les dimensions ainsi que les matériaux utilisés pour réaliser l’escalier. Par ailleurs, il faut noter qu’après la construction de la terrasse, l’aménagement de cet espace entraînera d’autres obligations budgétaires.

L’entretien et le prix d’entretien d’une terrasse suspendue

Quel que soit le matériau choisi, vous devez assurer l’entretien de votre terrasse suspendue pour que cette dernière reste belle et agréable. Par ailleurs, tous les éléments entrant dans la composition de l’ambiance de votre terrasse doivent aussi être entretenus correctement.

L’entretien des différents types de terrasses suspendues

La terrasse en composite est très simple à entretenir. Il suffit de la nettoyer régulièrement avec de l’eau tiède. Juste après son installation, il est conseillé de la faire recouvrir par un traitement anti UV. Cela permet qu’elle conserve son apparence. De même la structure en métal ne nécessite qu’une couche régulière de traitement antirouille ou anticorrosion.

Si votre terrasse est en béton avec revêtement, la meilleure solution pour l’entretien est l’usage d’un balai, d’une serpillière, d’une brosse, d’eau et de savon. Servez-vous de produits spéciaux pour le sol et nettoyez régulièrement le revetement. N’attendez pas que la crasse s’incruste et évitez les produits contenant de la javel pour les sols en bétons.

Les terrasses suspendues en bois sont celles qui nécessitent le plus d’entretien. Exposées au soleil, à la pluie et aux autres intempéries, des mousses peuvent s’y former. Programmez un grand nettoyage une à deux fois par an si vous avez une terrasse en bois imputrescibles. Par ailleurs, votre terrasse en bois doit être traitée spécialement contre les insectes et les champignons si votre terrasse a été construite avec du bois de charpente par exemple.

Le prix de l’entretien

Peu importe le style de terrasse surélevée que vous décidez de construire, l’entretien annuel ne vous coûtera pas plus de 100 euros par an. En effet, vous dépenserez surtout pour l’achat des produits détergents et des outils tels que balais, brosses, etc. S’occuper soi-même du nettoyage des surfaces de sa terrasse est relativement économique. Toutefois, pour une terrasse de plusieurs mètres carrés, il vaut mieux faire appel à un professionnel.

Le budget pour faire appel à un professionnel du nettoyage démarre autour de 5 euros /m² soit 150 euros pour une terrasse de 30 . Ce tarif augmente s’il s’agit d’une terrasse en bois. En effet, les terrasses en bois demandent l’utilisation de certains produits spécifiques. Ainsi, vous devriez prévoir entre 10 et 15 euros/m² (soit 450 euros) pour le nettoyage d’une terrasse en bois de 30 m2. Quelques variations peuvent encore intervenir en fonction du type de bois. Par ailleurs, certains nettoyeurs vous factureront séparément l’achat de produits anti-moisissure ou anticorrosion. Le prix de ces produits pouvant varier selon les marques, n’hésitez pas à vérifier le prix demandé sur le Net avant de régler la facture. Enfin, si vous utilisez votre terrasse depuis un certain temps et que vous souhaitez la rafraîchir, vous devez prévoir un budget rénovation d’au moins 500 euros.

Si vous en avez les moyens, il vous sera possible d’établir un contrat d’entretien périodique avec une structure spécialisée. Retrouvez en ligne des sites pour contacter ces sociétés de nettoyage. Les agents expérimentés viendront périodiquement assurer l’entretien de votre espace détente. Vous n’aurez plus qu’à profiter de merveilleux instants avec votre famille et vos proches sur votre terrasse suspendue.

Conseils-Maisons.fr, 2021