manage_search

Les dangers et inconvénients du matelas à mémoire de forme

  1. La literie >
  2. Guide sur le matelas >
  3. Meilleurs matelas >
  4. Meilleurs matelas à mémoire de forme >
  5. Dangers et inconvénients du matelas à mémoire de forme
dangers matelas à mémoire de forme

Pour prévenir les maux de dos et avoir un repos réparateur, le choix du matelas doit être bien réalisé. Sur le marché de la literie, les couchages les plus usités sont au nombre de trois. Il s’agit des variantes en latex, à ressorts et en mousse. Le matelas à mémoire de forme reste le modèle le plus plébiscité des matelas fait en mousse. Bien qu’idéal pour les personnes souffrant d’affection liée aux articulations, les statistiques et avis d’acheteurs révèlent sa tendance à limiter les mouvements. D’autres désagréments à savoir son caractère thermosensible, son inadaptation aux personnes handicapées sont signalés par 100% des spécialistes. Quels sont les risques auxquels sont exposés les utilisateurs d’un matelas à mémoire de forme ?

Qu’est-ce qu’un matelas à mémoire de forme ?

La mémoire de forme qui compose ce modèle est une technologie qui a pour objectif d’améliorer le sommeil du dormeur. Elle utilise une matière viscoélastique qui réagit à la chaleur corporelle afin de pouvoir envelopper le corps de l’individu.

Composition d’un matelas à mémoire de forme

La popularité de la mémoire de forme s’explique par sa grande adaptabilité aux différentes morphologies. En effet, il réussit à épouser les formes du corps et offrir un effet de maintien ultime en favorisant un bon alignement de la courbe tête/nuque/colonne vertébrale. Pour pouvoir atteindre un tel objectif, la mémoire de forme aligne plusieurs couches dont la viscoélastique. C’est là que certains problèmes peuvent se poser.

Une mousse qui réagit à la chaleur

La matière viscoélastique est à la fois élastique, visqueuse et relativement dure. Les deux premières caractéristiques en font une couche thermosensible qui se déforme et se reforme en fonction de la chaleur corporelle. Si le matelas se montre parfaitement malléable, cette innovation n’est pas toujours bien vécue par le dormeur qui se sent noyé de chaleur et piégé dans une structure sans ventilation possible. Un possible cauchemar, pour les produits les plus « bon marché », pour le dormeur qui transpire énormément durant la nuit.

À qui s’adresse le matelas à mémoire de forme ?

Malgré les avantages qu’on peut lui trouver, le matelas en mousse à mémoire de forme n’est pas bénéfique pour tout le monde. Il est conçu pour les personnes qui :

  • recherchent un confort avec une âme relativement ferme qui épouse la morphologie
  • souhaitent une grande indépendance de couchage
  • cherchent à soulager leurs douleurs lombaires
  • ne transpirent pas beaucoup la nuit
  • sont adultes

En revanche, le matelas est fortement déconseillé dans plusieurs cas de figure et notamment si le dormeur est :

  • une personne à mobilité réduite
  • un nourrisson ou enfant de moins de 3 ans
  • une personne sujette à la sudation nocturne
  • une personne sensible aux substances chimiques ou allergiques
  • une personne qui a l’habitude dans une pièce fraîche ou froide.

Quels sont les inconvénients du matelas à mémoire de forme

Les principales limites de ce type de matelas sont :

Une structure inadaptée pour les personnes à mobilité réduite

Les matelas à mémoire de forme sont composés de mousse viscoélastique. Confortable et modulable, ce matériau possède des propriétés enveloppantes. Concrètement, lorsque vous vous allongez, la mousse à mémoire de forme entoure et supporte chaque courbe de votre silhouette. Malheureusement, ce couchage n’est pas recommandé pour les utilisateurs en situation de handicap (modéré ou sévère). En effet, la structure à mémoire de forme entrave la gestuelle des personnes à mobilité réduite. Sans aucune possibilité de se mouvoir, les dormeurs se retrouvent piégés.

Des risques de sudation excessive

Lorsque la température dépasse 25 °C, le matelas à mémoire de forme se déforme et s’enfonce. En parallèle, la structure absorbe la chaleur corporelle. Vous rencontrez des problèmes de transpiration ? Avec la mousse viscoélastique, vous éprouverez de fortes sensations de suffocation et d’oppression.

Des prix pas toujours abordables

Durable et écologique, le matelas à mémoire de forme reste l’un des modèles les plus onéreux du marché. Mais pourquoi une tarification si élevée ? Généralement, sachez que la production de mousse viscoélastique requiert des techniques de fabrication relativement coûteuses. En outre, le couchage à mémoire de forme est doté de technologies avancées (haute résilience, ressorts ensachés, processus de stabilisation, respirabilité…). En ligne (ou dans une enseigne), le prix moyen d’un matelas à mémoire de forme est de 1000 €.

Le froid, l’ennemi de la mousse à mémoire de forme

Lorsque les températures baissent, la mousse viscoélastique se rétracte. Malheureusement, cette réaction chimique a des conséquences. En effet, le matelas se durcit et perd ses propriétés enveloppantes. Les utilisateurs se retrouvent donc avec un couchage raide et inconfortable. Mais alors, quelle est la solution ? Une seule réponse : le chauffage !

Une densité trop élevée

Sur le marché, un matelas à mémoire de forme possède une densité située entre 40 kg/m³ à 80 kg/m³. Les consommateurs ont le choix entre quatre modèles : H30, H35, H40 et H50. Néanmoins, faites attention, ne prenez pas une densité trop élevée. Pourquoi ? Une densité trop importante risque d’entraver votre liberté de mouvement.

Le matelas à mémoire de forme présente-t-il des dangers pour la santé ?

Aujourd’hui, pour les enseignes, le matelas avec mousse viscoélastique est un modèle incontournable du marché. Les grandes marques de literie évoquent souvent les forces de ce couchage, pensé pour les dormeurs sensibles. Mais quelles sont ses faiblesses ?

Une production nocive pour la santé

L’une des grandes lacunes de ce couchage reste son mode de fabrication. En effet, lors de la conception de la structure, les ingénieurs ont généralement recours à des substances issues de l’industrie pétrochimique. La mousse viscoélastique est notamment faite de polyuréthane (polyols et isocyanates). Polyvalente et résistante, cette matière n’en demeure pas moins toxique. En outre, la mousse à mémoire de forme comporte des molécules antibactériennes d’origine chimique.

Quels dangers avec les composés volatils ?

Lors du déballage de votre matelas, vous ressentez des odeurs assez intenses ? Ces effluves sont la preuve que votre couchage rejette des composés organiques volatils (COV). Sachez que ces émissions gazeuses restent communes. Néanmoins, il est possible que votre gorge, votre nez ou encore vos yeux vous irritent. En outre, il n’est pas rare que des maux de tête surviennent dans les heures qui suivent l’installation. Pour plus de sécurité, misez sur un matelas à mémoire de forme sans COV.

Un danger pour le nouveau-né

Il s’agit également d’un modèle qui ne s’adapte pas à un usage pour nourrisson. La mousse viscoélastique, censée envelopper le corps, va jusqu’à représenter un danger pour le nouveau-né. Sa structure limite les mouvements, pouvant l’empêcher de se retourner correctement. Un manque de souplesse en position ventrale peut être ainsi tragique et conduire à l’étouffement.

L’effet cocooning qui constitue un des atouts du matelas mémoire de forme peut, ici, freiner sa croissance. Le dernier point concerne la difficulté pour le bébé de réguler sa propre température en raison de la mousse, causant transpiration et déshydratation.

Nos recommandations pour l’achat de ce type de matelas

Pour profiter au mieux d’un matelas en mousse à mémoire de forme, il est important de se poser les bonnes questions. Mais lorsque l’on est novice dans le domaine, il n’est pas toujours aisé de savoir à quoi faire attention ou les matières qui sont susceptibles d’être en contact direct avec la peau ou encore le système respiratoire. C’est pourquoi nous avons décidé de partager nos plus importantes recommandations avant tout achat d’un matelas à mémoire de forme.

Tenir compte des normes avant tout achat

Le tout premier conseil consiste à prendre en compte les normes indiquées sur le matelas avant l’achat. Il est essentiel qu’il s’agisse des dernières versions dans la mesure où celles-ci évoluent vite et toujours pour le mieux. Comme l’est un amendement à une loi, les nouvelles normes corrigent ou complètent les lacunes des précédentes.

Attention aux matelas à prix drastiquement réduits. Leur coût alléchant peut dissimuler une difficulté à les vendre en raison de normes obsolètes. Il en est de même pour les offres d’occasion.
N’hésitez pas à lire les avis de consommateurs, nos avis suite aux tests ou au lancement des produits ou encore de vous adresser à un professionnel sur votre lieu d’achat qui saura vous guider et vous orienter vers le modèle le plus adapté à vos nuits.

Limiter l’exposition aux composés néfastes

Il est possible de prendre certaines dispositions afin de limiter l’exposition aux matières volatiles ou potentiellement néfastes du matelas. Si vous êtes un dormeur fragile, évitez les matelas qui se composent de polyuréthane. Si le matelas est pour un bébé, optez pour un autre type étant donné que l’enfoncement dans la mousse n’est pas recommandé pour un bébé de moins de 3 ans.

Autre point, n’utilisez pas le matelas immédiatement après l’avoir sorti de son emballage cellophané. Placez-le dans une autre pièce et bien aérée (fenêtres ouvertes) pour le laisser se dégorger de ses odeurs et de ses matières potentiellement toxiques durant plusieurs heures.

Favoriser les traitements antibactériens sains et naturels

Nous savons qu’un matelas de qualité se doit d’être parfaitement hygiénique pour garantir la bonne santé de ses dormeurs. C’est la raison pour laquelle de plus en plus de fabricants se tournent vers des options hypoallergéniques. Tout matelas doit toutefois être traité contre les bactéries et les acariens.

Or, ce traitement peut être naturel ou synthétique. Nous recommandons ainsi un traitement conçu à base de citron, d’eucalyptus ou de lavande. Ces options accordent une protection naturelle, mais efficace tant qu’elle est renouvelée régulièrement.

Les critères d’un bon matelas à mémoire de forme

Pour être certain de ne pas subir les inconvénients et les dangers du matelas à mémoire de forme, vous devrez opter pour de qualité. Sélectionner un modèle de qualité demandera de se montrer vigilant.
Voici les critères des meilleurs matelas à mémoire de forme :

Une densité adaptée

Comme nous l’avons déjà mentionné, la densité est un paramètre important à prendre en compte. La densité d’une mémoire de forme peut se montrer très élevée, mais elle oscille généralement entre 40 et 60 kg/m3. Plus la densité sera importante, plus la longévité du matelas le sera aussi. Cependant, vous devez garder à l’esprit que la fermeté devra se baser sur votre morphologie aussi.

Une personne de petite corpulence ou de petite taille devra bénéficier d’un soutien souple tandis qu’une personne à la forte corpulence ou de grande taille pourra requérir une densité plus forte. Si vous ne voulez pas trouver votre équipement inconfortable ou ressentir des douleurs en raison d’une densité inadaptée, portez une attention particulière au rapport densité-morphologie.

Sans traitement antiacarien chimique

Dans beaucoup de matelas, le traitement est de nature chimique et réalisée à l’aide de substances comme la permethrine. Celle-ci est un insecticide que les fabricants utilisent pour protéger contre les acariens, mais qui n’est pas exempte de nocivité pour la santé humaine. C’est pourquoi il sera plus judicieux de favoriser les traitements à base d’huiles essentielles comme l’Actipure ou encore le Greenfirst.

Naturellement protégé contre les bactéries

Cependant, les options comme Greenfirst ou Actipure sont contestées, non pas pour leur nocivité, mais leur efficacité. Certains experts affirment que les tests ne démontrent aussi différences en termes de protection entre un matelas naturellement antiacarien et un modèle traité à l’aide de traitement antiacarien dit « sain ».

Certaines matières naturelles ne nécessitent pas véritablement de traitement anti-acariens. Il peut alors être de bon conseil d’opter pour un matelas à base d’une matière comme le coton qui est inhéremment protégé, contrairement à la laine qui peut nécessiter un traitement sain comme le Greenfirst. Il est recommandé, pour les allergiques, de se tourner vers des matelas vegan et de favoriser les méthodes antiacariennes uniquement basées sur l’hygiène quotidienne.

La marque

Pour certains matelas, la marque n’a d’importance que pour le confort ou parfois des préférences en termes de textile. Mais dans le cas du mémoire de forme, la marque peut avoir une importance centrale sur le plan de la santé. En effet, il existera des différences en fonction des technologies utilisées, des traditions autour des traitements antiacariens ou encore de la politique des COVs. Il s’agit ainsi là d’un élément essentiel à prendre en considération avant tout achat.

Les dimensions

Aujourd’hui, les consommateurs ne se soucient pas forcément de la taille de leurs couchages. Pourtant, l’envergure est une donnée essentielle. En effet, un espace exigu n’est jamais confortable. Les dormeurs n’ont pas la possibilité de se mouvoir, ce qui crée des tensions musculaires. En somme, une structure trop petite risque de perturber votre repos et de générer une grande fatigue.

Quel est notre avis sur les dangers et inconvénients du matelas à mémoire de forme ?

Avec le matelas mémoire de forme, les points de pression sont répartis de manière à maintenir la colonne vertébrale dans sa position naturelle. Ceci produit un relâchement des muscles avec une grande sensation de douceur.

Outre les nombreux avantages qu’il procure, le matelas à mémoire de forme présente également de nombreux inconvénients. Ceux-ci se rapportent principalement à son prix, à son incapacité de réguler la température, à sa sensibilité au froid. De même, le matelas à mémoire de forme n’est pas adapté aux personnes handicapées.

Le danger de ce matelas n’est pas tel qu’il pourrait porter gravement atteinte à la santé humaine. Seulement, sa composition accroît les risques d’allergies. Pour réussir le choix de votre matelas et limiter tout effet négatif, suivez les nombreuses recommandations fournies plus haut. Si vous désirez effectuer votre achat en ligne, faites également attention aux avis émis par les utilisateurs sur les sites des marchands.

Comparatif des meilleurs matelas à mémoire de forme

Mello – Matelas Mello Max

Mello max

Cette jeune enseigne française a été fondée en 2015. Innovante et respectueuse des normes environnementales, la marque propose des modèles durables. Son catalogue comporte des couchages, mais aussi des accessoires, des sommiers et des housses.

Le produit

Le couchage à mémoire de forme possède cinq zones de soutien. Équipée de trois mousses (AirMello, viscoélastique et froide), la structure se distingue par sa densité. En outre, les ingénieurs Mello ont misé sur des matières naturelles et écoresponsables, le but étant d’améliorer l’expérience des dormeurs.

Le prix

Ce matelas vous coûtera entre 800 € et 1150 €.

Notre avis

Certifié OEKO-TEX, ce matelas Mello combine fermeté et souplesse. Il épouse toutes les silhouettes et soulage les tensions. En outre, sa structure ne comporte aucune substance chimique nocive.

Emma – Matelas Originaux

Aujourd’hui, Emma est l’une des enseignes les mieux notées du marché. Fondée en Allemagne, elle commercialise des matelas et des sommiers à des prix très abordables.

Le produit

Certifié OEKO-TEX, ce couchage dispose de trois couches de soutien (mousse Airgocell, mousse à mémoire de forme et mousse HRX). Ces technologies rendent la structure plus confortable et plus accueillante. En outre, le matelas est enveloppé d’une housse thermorégulatrice, qui évacue l’humidité corporelle.

Le prix

Pour ce matelas à mémoire de forme, les prix oscillent entre 290 € et 700 €.

Notre avis

Très populaire en Europe, ce modèle reste la meilleure vente de l’enseigne depuis trois ans. Respirante et moelleuse, la structure sied à toutes les morphologies. En outre, elle offre une bonne autonomie de couchage.

Matelas No Stress – Mémoire de forme

Véritable référence du e-commerce depuis dix ans, l’enseigne commercialise des fabrications sur mesure. En outre, elle mise sur des conceptions naturelles et écoresponsables pour répondre aux consommateurs soucieux des normes environnementales.

Le produit

La marque dispose de six modèles à mémoire de forme. Les épaisseurs varient entre 14 cm et 22 cm. Chaque structure est dotée de trois zones de soutien. Fermes et moelleux, les couchages Matelas No Stress siéent à toutes les morphologies. Ils combinent équilibre et densité (jusqu’à 80 kg/m3).

Le prix

La tarification varie entre 200 € et 1010 €.

Notre avis

Les couchages Matelas No Stress répondent aux besoins de tous les ménages. Dotées d’une bonne respirabilité, les structures sont constituées de fibres viscoélastiques aérées. Elles sont certifiées OEKO-TEX

FAQ

Comment limiter les dangers et les inconvénients du matelas à mémoire de forme ?

Avant de vous coucher, prenez le temps de réchauffer votre chambre. Vous pouvez vous servir du bois de chauffage ou de votre cheminée, si vous en avez. Cela permettra au matelas de s’imprégner de la chaleur, condition sine qua non pour que vous puissiez bien dormir.

Une personne qui souffre d’allergies peut-elle acheter un matelas en mémoire de forme ?

Si vous souffrez d’allergies, ce type de matelas ne vous est pas conseillé en raison de sa composition. Dormez plutôt sur un matelas en mousse froide.

Globalement, à quoi doit-on faire attention lorsque l’on achète un matelas à mémoire de forme ?

Avant d’opter pour un modèle, il faudra se pencher sur une densité la plus proche possible de 85 kg/m3 selon les experts. Il est recommandé de donner la priorité à une épaisseur de plus de 7 cm et d’une taille de matelas de 15 cm supérieurs à la taille du dormeur. Enfin, la marque aura son impact sur la qualité et le respect des normes.

Comment lutter naturellement contre les acariens pour éviter les produits chimiques ?

Il faut savoir que ces petites bêtes aiment la chaleur et l’humidité. Ainsi, vous vous en débarrasserez en ouvrant le lit, en aérant plus de 10 minutes par jour, en laissant la lumière passer et en surchauffant la chambre étant donné qu’elles aiment les environnements à plus de 18 °C.

A quelles substances chimiques doit-on particulièrement faire attention ?

Le matelas à mémoire de forme peut contenir l’indication de matières chimiques dans sa composition. Ainsi, renoncez à un modèle s’il contient des Polyols, un hydroxyle que l’on retrouve dans le plastique, le diisocyanate de toluène (TDI) ou le diisocyanate de méthylène diphényle (MDI) . Les agents gonflants sont aussi à éviter.

Comment entretenir un matelas à mémoire de forme pour limiter les dangers ?

L’entretien du matelas à mémoire de forme ne se fait pas de la même manière que celui d’un matelas à ressorts ou en latex (naturel ou synthétique). Pour nettoyer votre matelas, vous aurez juste besoin d’un aspirateur avec une brosse douce. Après avoir appliqué le détergent et nettoyé en douceur, laissez-le sécher au soleil.

Partager ce contenu

Conseils-Maisons.fr, 2024