Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2022

Pourquoi changer la puissance de son compteur après un changement de fournisseur

  1. Energie >
  2. Changer de fournisseur énergie >
  3. Changer de fournisseur d'électricité >
  4. Changer la puissance de son compteur
changer la puissance d'un compteur d'électricité

Comment réduire la facture énergétique ? De nombreux leviers existent pour le faire. Seulement la démarche est souvent compliquée par une méconnaissance des acteurs structurant le marché. Connaître le marché de l’énergie, c’est savoir où et comment agir.
Dans certains cas, un changement de puissance de compteur peut être nécessaire comme lors d’un changement de fournisseur d’électricité ou en cas de problèmes de disjonction fréquents. Pour réaliser cette modification, vous devez faire appel à votre fournisseur d’énergie qui contactera le gestionnaire de réseau ENEDIS.

Dans quels cas changer sa puissance électrique ?

Généralement, la puissance électrique d’un logement n’a pas à être modifier. Cependant, suite à un changement de fournisseur, cela peut être nécessaire afin de se réadapter. Par exemple, en cas de changement de mode de chauffage : du gaz à l’électricité, il se peut que le logement consomme beaucoup plus qu’avant. Il conviendra donc d’ajuster cela en augmentant la puissance souscrite pour ne pas que son installation disjoncte.

Mais attention, si la puissance électrique est sous-estimée, vous risquerez d’avoir des disfonctionnements tel que « les plombs qui sautent » régulièrement. Par exemple, lorsque vous allumerez plusieurs appareils électriques en même temps et que la puissance souscrite sera dépassée, le disjoncteur coupera l’alimentation électrique du logement. Pour mettre fin à ce problème, il faudra donc programmer une augmentation de la puissance du compteur électrique.

A l’inverse, une puissance de compteur trop élevée par rapport aux besoins est plus difficile à repérer. En effet, cela n’entraîne pas de complication quotidienne. Néanmoins, le prix de l’abonnement augmente avec la puissance et par conséquent, une surestimation engendre une perte d’argent inutile chaque mois.

Connaitre la puissance actuelle de son compteur

Pour les détenteurs du compteur Linky, il suffit d’utiliser le bouton « défilement » ou de consulter une facture d’électricité où le niveau de puissance est indiqué à la rubrique des références du contrat.

Pour les autres compteurs, c’est à vous de faire le calcul ou bien consulter un tableau d’équivalence. Le compteur électromécanique indique seulement l’ampérage (A) et non le niveau de puissance en kilovoltampère.

Pour estimer la puissance nécessaire, il faut additionner la puissance des appareils électriques susceptibles de fonctionner au même moment.

Comment modifier la puissance de son compteur ?

Pour modifier la puissance de son compteur, le consommateur doit avoir un contrat d’électricité actif. Il devra ensuite contacter son fournisseur et lui indiquer son intention de vouloir modifier la puissance de son compteur. Par la suite, le fournisseur mandate Enedis, qui enverra un technicien pour effectuer les travaux. Ces travaux seront facturés par le gestionnaire de réseau mais répercutés par la suite sur la facture du client. Enedis intervient en général dans un délai de 10 jours ouvrés pour les demandes standards et 5 jours ouvrés pour les demandes express (avec facturation d’un supplément).

A quel prix s’élève un changement de puissance d’un compteur ?

Le prix de l’intervention est déterminé par ENEDIS et est le même pour tous, qu’importe votre fournisseur. Voici les coûts de changement de puissance compteur TTC (BT < 36kVA) – à jour au 1er décembre 2021

  • Avec réglage du disjoncteur : 38,18 € (Délai standard de 10 jours) / 63,35 € (Express, 5 jours ouvrés)
  • Avec changement du disjoncteur : 56,83 € / 94,27 €
  • Avec réglage du disjoncteur et changement de compteur           : 38,18 € / 94,27 €
  • Avec changement de disjoncteur et changement de compteur : 66,26 € / 114,02 €
  • Avec passage de monophasé à triphasé : 160,50 € / 266,22 €
  • Avec passage de triphasé à monophasé : 160,50 € / 266,22 €

Les compteur Linky, étant plus précis que les anciens compteurs, sont plus enclins à disjoncter. Le changement de puissance, suite au passage à Linky, la première année est donc gratuite. Par la suite, cette modification, à distance et réalisée sous 24 heures, aura un coût de 3,76 €.

L’impact sur la facture d’énergie

Toute démarche de modification de la puissance du compteur entraîne un changement dans son contrat, notamment le prix de l’abonnement. Cela représente la partie fixe, présente toutes les factures d’électricité. Cependant, le tarif de cette partie est variable selon le niveau de puissance ; plus la puissance est haute, plus le tarif de l’abonnement augmente.

Comment optimiser la puissance souscrite pour participer à la réduction de la facture énergétique ?

Quel est le fonctionnement du marché et quel est le cadre légal ?

Depuis le 1er juillet 2007, le marché du gaz naturel et de l’électricité sont ouverts à la concurrence ce qui permet aux clients de choisir le fournisseur d’énergie de leur choix.

  • Soit les clients se tournent vers une offre de marché avec des prix librement fixés par les fournisseurs. 
  • Soit ils se tournent vers les fournisseurs historiques qui proposent des prix fixés par les pouvoirs publics.

Avec la fin des tarifs réglementés de vente (Article 63 de la loi n°2019-1147 du 8 novembre 2019), la CRE nous informe qu’au 31 mars 2021, c’est près de 71% de la consommation qui provient d’une offre de marché dont 43% qui serait fournie par les fournisseurs alternatifs. Également, 70% des consommateurs se tournent du côté des fournisseurs historiques.

Le parcours de l’énergie en France

De l’énergie brute à celle qui est disponible auprès du consommateur, le schéma français fait appel à une certaine structure.

En début de chaîne, les producteurs exploitent l’énergie (gaz naturel, hydraulique, photovoltaïque …). Ensuite, ce sont majoritairement RTE et GRTgaz qui assurent respectivement le transport de l’électricité et du gaz.
Enedis, pour l’électricité et GRDF, pour le gaz, assurent principalement la distribution. Enfin, de nombreux fournisseurs permettent aux consommateurs de pouvoir acheter leur énergie.

Comment se construisent les prix de l’énergie ?

L’électricité sur le marché de détail

Comment se décompose le prix de l’électricité ? Plusieurs coûts sont à prendre en compte :

  • le coût de l’approvisionnement : on se réfère ici à l’achat et au stockage d’énergie. Les fournisseurs peuvent se fournir soit sur le marché de gros (le prix de l’énergie dépend des matières premières) ou bien auprès d’EDF via le mécanisme de l’ARENH,
  • le coût d’acheminement réseau : En France, c’est ENEDIS qui est le gestionnaire électrique. Il applique le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité (TURPE) : C’est ici qu’une action doit être effectuée de la part de l’usager du réseau. Pour que le consommateur opte pour la meilleure offre d’électricité, il s’agira donc d’effectuer une analyse des besoins d’énergie.
  • les coûts commerciaux,
  • les taxes et les contributions : on y retrouve la contribution tarifaire acheminement (CTA), la contribution au service public de l’électricité (CSPE), la taxe sur la consommation finale d’électricité (TCFE) et la TVA,
  • et l’éventuelle marge que choisissent d’appliquer les fournisseurs d’énergie.

Il est également possible de souscrire à une offre avec des prix indexés ou des offres à prix fixes. Les offres avec des prix indexés permettent de bénéficier d’un prix au kWh HT plus faible. Pour certaines d’entre elles, comme l’offre proposée par TotalEnergies, le consommateur peut bénéficier d’un prix inférieur à celui proposé par EDF durant toute la durée du contrat.

Quelle est la différence entre une offre à prix indexés et une offre à prix fixes ?

  • Les prix (hors taxes) fixes ne varient pas sur toute la durée du contrat. En revanche, toute évolution de taxes et contributions fait varier la facture du consommateur.
  • Les prix indexés suivent les évolutions tarifaires réglementées de vente ou sur le marché de gros mentionné dans le contrat. Actuellement avec la hausse du prix du gaz, ce type de contrat génère des factures élevées.

La puissance souscrite, un levier de réduction de la facture énergétique

  • Qu’est ce que la puissance souscrite ?

La puissance souscrite se définit comme la puissance maximale que le réseau peut offrir techniquement. Elle provient de la prévision maximale de la puissance atteinte durant l’année à partir des périodes tarifaires horo-saisonnières.

  • Quel avantage à choisir la bonne puissance souscrite ?

Le parcours de l’électricité sur le réseau est assimilable à celui d’un usager sur une autoroute. L’usager va payer l’usage de l’électricité sur la base d’une tarification qui agit comme une sorte de péage. Choisir la bonne puissance souscrite permet en définitive de réduire la facture énergétique. On vous explique comment !

  • Pourquoi cela coûte plus cher d’avoir un contrat qui fournit trop de puissance ?

Si la puissance appelée est importante, alors Enedis va devoir mobiliser bien plus de moyens pour acheminer cette électricité. C’est pour cela que la facture sera plus élevée.

En cas d’excès de consommation de la part de l’usager, plusieurs conséquences peuvent subvenir. C’est pour cela que la puissance souscrite doit être conforme avec la consommation réelle surtout en cas d’évolution des équipements présents. Des solutions, comme Homeys, permettent d’accéder rapidement aux données de consommation issues des compteurs Linky et ainsi connaître la puissance nécessaire.

Connaître sa consommation, c’est éviter de payer un abonnement plus cher que nécessaire. En effet, concernant les clients raccordés en haute tension (HT) et basse tension (BT>36 kVA), tout dépassement de consommation provoque une facture très élevée. Pour les clients raccordés en basse tension (BT≤36 kVA), des coupures de courant peuvent régulièrement arriver en cas d’excès. 

Qu’est ce qu’une composante de soutirage ?

Il convient de bien comprendre la composante de soutirage car c’est à partir d’elle que se détermine la facture du consommateur. Son objectif est de couvrir ce que coûte à Enedis le fait d’amener l’électricité. Elle prend en compte d’une part la puissance souscrite et d’autre part l’énergie effectivement consommée dans le foyer. Dès lors, on peut voir que deux leviers existent : celui de la consommation et l’autre, la puissance souscrite !

La puissance souscrite est un élément essentiel pour réduire votre facture énergétique. Bénéficier d’une évaluation précise des besoins d’un bâtiment en analysant les données de consommation permet de choisir la formule pour l’habitat. 

En conclusion, pour choisir à quel forfait souscrire, il semble nécessaire de visualiser le profil de consommation d’un bâtiment afin de réduire de réduire la facture énergétique de celui-ci. Pour cela, il faut faire appel à des solutions qui effectuent des recommandations adéquates afin de souscrire à la bonne puissance !

Partager ce contenu

Conseils-Maisons.fr, 2022