Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2022

Le prix d'un plan de travail en bois

  1. Cuisine équipée >
  2. Le plan de travail >
  3. Plan de travail en bois >
  4. Prix d’un plan de travail en bois
prix d'un plan de travail en bois

Une fois déterminé au sujet de votre budget de création ou de rénovation, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix quant au type de comptoir qui sied vos finances. Avoir une certaine connaissance des prix qui se pratiquent peut vous aider à définir plus précisément votre projet de plan de travail métré et sur mesure. À l’instar du grand nombre d’essences disponibles, le coût d’un plan de travail en bois se fait varié. Il faut dire que le panel d’utilisations du bois est large en raison de sa grande malléabilité, sa légèreté et sa personnalisation facile. Son prix reflètera les différentes options de conception et de traitement de la matière première. La quantité de matière dont vous aurez besoin pour votre îlot aura aussi son importance dans le budget. Si vous êtes toujours à la recherche du matériau idéal pour votre plan, voici nos conseils sur les atouts du bois, les prix du marché ainsi que les facteurs de fluctuation tarifaire afin de vous faire économiser au mieux sur chaque aspect de votre projet.

Les avantages d’un plan de travail en bois ?

Les plans de travail en bois affichent plusieurs avantages de taille comme leur qualité esthétique, leur durabilité ou encore leur aspect écologique.

Un matériau naturel

Si on en exclut la bande adhésive qui sert à relier les planches, l’ensemble du comptoir en bois est 100 % naturel. Ce peut être une option pertinente si vous cherchez à éviter tout matériau synthétique comme les pierres reconstituées de type quartz (composé de résine) ou le stratifié.

Une esthétique élégante

Le bois accorde à un intérieur une coloration rustique et chaleureuse. Du bois de ton foncé peut créer un contraste saisissant avec des meubles de rangements de couleur plus claire. Le bois plus clair s’accorde, quant à lui, à des meubles de déco de coloris noir ou encore bleu. Certains, pour renforcer l’effet authentique, préfèrent mélanger bois et pierre.

Eventail d’options conceptuelles

Compte tenu du riche panel d’options en termes d’essences, il est possible d’offrir différentes apparences à votre intérieur grâce au bois. Chaque bois a sa couleur, son motif de grain comme son identité unique. Le cerisier et ses tons rougeâtres se feront avant-gardistes que le noyer et l’érable, plus traditionnels.
Leurs différents grains n’accueilleront pas non plus le choc et les taches de la même manière. Le grain très fin du cerisier masque facilement les bosses et les égratignures. Le grain uniforme et droit de l’érable dur est, à l’inverse, plus sensible aux éraflures.

Une longue durée de vie

Malgré la tendresse de son matériau, le plan de travail en bois possède une durée de vie étonnamment longue. En effet, il est possible de les resurfacer régulièrement sans avoir à les remplacer entièrement.

Des propriétés antibactériennes naturelles

Le bois a la capacité de ralentir naturellement la prolifération bactérienne car il absorbe l’eau nécessaire aux cellules bactériennes pour se développer. La matière première comporte également des éléments antimicrobiens. Toutefois, sachez que le traitement du bois a tendance à freiner l’action de ces qualités naturelles.

Un matériau écologique

Les plans de travail en bois présentent deux autres atouts supplémentaires, cette fois-ci reliés au secteur de l’écologie : la faible émission de carbone comparée à d’autres matériaux et le peu d’énergie comme de traitement dans le cadre de la fabrication du bois. Le bois est par ailleurs biodégradable.

Les facteurs qui font évoluer le prix d’un plan de travail en bois

Le prix de revient à la vente d’un plan de travail en bois répond à de multiples variables comme la nature de la matière première et les dimensions requises.
On pense également aux finitions demandées ou encore les possibles traitements du bois apportés qui sont d’ultimes facteurs de majoration.

L’essence du bois

L’essence constitue le premier critère de dépense. Les bois d’œuvre et les essences rares comme le chêne et le châtaigner sont onéreuses, mais ce sont les essences exotiques comme le bois de rose ou le palissandre qui sont les plus inabordables.
Le plan en teck, par exemple, présente une moyenne de prix en magasin qui se situe autour de 150 €/m² tandis qu’un plan de travail de bois entrée de gamme comme le douglas peut commencer à 50 €.

Les dimensions

Les dimensions en largeur et longueur sont déterminantes dans l’établissement de la moyenne des prix. Cependant, l’épaisseur a tout autant d’impact sur la majoration tarifaire d’un plan de travail en bois.

Le design

Comme mentionné plus tôt, le bois est malléable. Toutefois, sa manipulation demande du temps et les structures ou les finitions complexes coûteront nécessairement plus cher.

Le traitement du bois

Afin que le bois résiste à l’eau, à certains produits, aux champignons ou encore aux insectes xylophages, le bois peut être fabriqué en comptant sur l’ajout d’un traitement de raffermissement de la matière.

Les prix moyens au m² d’un plan de travail en bois

Le bois naturel est un matériau noble qui connaît une large gamme d’options comme le bouleau, le chêne ou le teck. De ce fait, il révèle une fourchette de prix étendue, allant de 50 à 200 €/m².

Les prix moyens au m² d’un plan de travail en bois massif

Le bois massif se définit par l’absence de transformation ou de traitement chimique qui viserait à restreindre ses comportements structurels naturels. Souple et solide, il est celui qui se rapproche le plus du bois naturel. Son prix moyen vacille entre 50 et 150 €/m².

Le prix de la pose d’un plan de travail en bois

L’installation d’un plan de travail n’est pas difficile comparée à celle d’autres matériaux, mais ne présente pas moins de risques en termes de choix de type de bois ou encore de positionnement. Dee telles erreurs peuvent avoir un impact sur la bonne installation ou utilisation du plan.
Dans certains cas, faire appel à la main-d’œuvre professionnelle peut ainsi garantir des découpes aux éviers discrètes et précises comme un travail de qualité, résistant à toute épreuve. Parfois, les tarifs de pose peuvent inclure les frais de livraison ou encore l’ensemble du matériel impliqué. Il n’existe pas véritablement de limite au tarif de la pose. Toutefois, les prix se situent entre 40 et 500 €.

Récapitulatif des tarifs moyens d’un plan de travail en bois

Ce tableau comparatif partage le récapitulatif des prix pour un plan de travail seul comme de la pose selon des valeurs minimales et maximales. Toutes les valeurs sont exprimées en m².

Montant minimum au m²Montant maximum au m²
Plan de travail en bois50 €200 €
Plan de travail en bois massif50150 €
Pose40 €500 €

Comment payer moins cher son plan de travail en bois

Il existe des astuces pour réduire les frais sur la conception et la rénovation de son plan de travail en bois. En voici la synthèse.

Choisir une essence entrée de gamme

Choisir le bon bois qualitativement, comme économiquement, est crucial. Les essences entrée de gamme comme l’eucalyptus ou le douglas sont les options les moins onéreuses si vous ne voulez pas d’imitation synthétique comme le stratifié.

Demander le devis de plusieurs artisans

Si vous vous décidez à faire appel à un professionnel, vous pourrez toujours vous orienter vers des comparateurs en ligne afin de présélectionner les artisans. De là, il vous faudra mettre les devis en concurrence afin de trouver la meilleure prestation au juste prix. Pensez à poser les bonnes questions pour obtenir le plus de conseils possibles avant de faire votre choix définitif.

Le DIY

Si vous êtes artisan en bricolage à vos heures perdues, profitez-en pour économiser sur la main-d’œuvre en procédant aux travaux vous-même. Si vos connaissances en plan de travail en bois ne sont pas complètes, vous pourrez retirer l’ancien plan vous-même et de ne laisser que l’installation de la nouvelle plaque à un professionnel. Vos frais n’en seront que plus allégés.

Le prix de l’entretien d’un plan de travail en bois

Le nettoyage quotidien ou hebdomadaire peut ne requérir que du savon noir dilué dans un bol d’eau pour ne pas altérer la surface du bois et son huile de protection.
Cependant, pour remettre un plan taché en état, il faudra du vinaigre blanc ou du talc ainsi que du matériel de ponçage. Les taches de vin nécessiteront du bicarbonate de soude tandis que le bois vernis pourra requérir de l’ammoniaque à mélanger avec de l’eau. Les frais d’entretien sont ainsi de modérés à élevés.

Notre avis sur les prix des plans de travail en bois

Le type de bois est déterminé par son aspect esthétique, autrement dit ses couleurs et son grain, comme par sa durabilité à travers sa dureté. Les bois favoris sont : le bouleau, le mesquite, le bambou, le noyer, le cerisier, le chêne et l’érable dur. Leur dureté est bien plus qu’un détail, car c’est elle dont il fera tenir compte lors du choix final en fonction de l’utilisation du plan.
La dureté est évaluée selon l’échelle de Janka, dont plus la valeur est élevée, plus le bois est dur. L’érable dur possède un indice de dureté Janka de 1450 et est l’un des bois les plus communs pour un plan de cuisine.
Le bambou naturel, le bambou carbonisé ou l’acajou sapele sont très similaires. Le noyer cendré est un des bois les plus tendres tandis que le cerisier, notamment brésilien, est l’un des plus durs. Sachez que si vous prévoyez de découper des aliments directement sur votre plan, il vous faudra un bois tendre. Si, au contraire, il compte servir à tout sauf à cuisiner directement, orientez-vous vers un bois à indice Janka élevé.

FAQ

Quel bois choisir pour un plan de travail de cuisine ?

Deux types de bois sont particulièrement recommandés. Il s’agit tout d’abord du chêne en raison de sa résistance à l’humidité, sa solidité et sa longévité. Il y a également le frêne pour les mêmes raisons ainsi que les chocs, à la différence du chêne. En revanche, le teck résiste bien à la chaleur.

Comment calculer le prix d’un plan de travail ?

Le prix dépend de plusieurs critères comme le tarif de l’essence choisie. Il faudra ensuite prendre en compte les détails comme la couleur (blanc, noir, pigments de couleur), les finitions (vernis, naturels, huilés) ainsi que les formes. Gardez à l’esprit que plus les découpes sont complexes, plus le prix sera susceptible d’augmenter.

Quelle finition pour plan de travail en bois ?

La finition vernis garantit la meilleure protection du bois, mais pas sans sacrifier son esthétique naturelle comme ses propriétés antibactériennes et microbiennes. Il s’agit d’une finition filmogène, c’est-à-dire qu’elle laisse un fin opercule à la surface du bois. Si vous tenez toutefois à utiliser une finition non filmogène, la finition huilée est une belle option pour mettre en exergue l’esthétique naturelle du bois.

Quelle épaisseur pour un plan de travail en bois ?

L’épaisseur standard se situe autour de 38 mm mais il est possible de l’épaissir jusqu’à 70 mm si vous possédez une grande cuisine espacée de style rustique. Auquel cas, le bois massif se fera le meilleur choix pour faire savoir tout le charme de votre cuisine authentique.

Partager ce contenu

Conseils-Maisons.fr, 2022