Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2021

Guide sur le chauffage au gaz de ville

  1. Energie >
  2. Energie pour la maison >
  3. Chauffages >
  4. Chauffage au gaz de ville
chauffage au gaz de ville

Le chauffage au gaz se fait à travers un système d’installations relié à un chauffage central connecté au réseau de gaz de la ville. Cette connexion permet donc à toutes les chaudières liées à ce circuit de générer grâce à un gaz naturel, de l’eau chaude. Celle-ci est ensuite transférée dans le réseau de chauffage (par le biais de radiateurs ou de canalisations) pour réchauffer votre logement. Le processus de distribution du chauffage au gaz de ville se distingue de celui du propane qui est un gaz de pétrole liquéfié (GPL), distribué dans des bonbonnes. Pour s’assurer d’une réelle efficacité énergétique et d’un appareil facile d’entretien, la chaudière à gaz de ville se pose également comme une solution de référence.

 

Les différents modèles de chaudières à gaz

Vous pouvez trouver plusieurs types de chaudières sur le marché des énergies. Vous aurez ainsi un large panel de choix quant au modèle que vous installerez chez vous.

La chaudière à gaz traditionnelle dite classique

Ce modèle plus ancien que les autres fonctionne avec une température élevée comprise entre 60 et 80 °C. Le grand atout de ce modèle réside dans sa capacité à chauffer rapidement votre maison. Néanmoins, l’incommodité demeure dans le fait qu’il requiert une consommation très importante d’énergie. À noter également que ce modèle affiche une efficacité énergétique saisonnière (ETAS) de 75 % et coûte entre 500 et 2 500 euros.

La chaudière à condensation

Ce modèle a été développé et amélioré sur les principes de base de fonctionnement de la chaudière standard. Considérée comme l’une des plus performantes sur le marché actuel, la chaudière à condensation affiche un rendement supérieur à 100 %. Grâce à sa faible consommation d’énergie pendant la récupération des fumées qui permettent d’exploiter la chaleur de la vapeur d’eau, elle favorise la possibilité de faire des économies sur vos factures. Dans un modèle classique, les fumées qui proviennent de la combustion du gaz sont littéralement rejetées tandis que ce modèle se sert de cette chaleur pour réchauffer le fluide caloporteur qui va ensuite servir le circuit de chauffage. La chaudière gaz à condensation a un coût compris entre 3 200 et 8 000 euros et vous avez la possibilité de bénéficier d’une aide sur cet investissement.

La chaudière à température basse

Elle utilise un mode de température inférieur à celui de la chaudière classique et consomme donc moins d’énergie. Avec une température comprise entre 40 à 65 °C, ce modèle est plus économique et nécessite l’utilisation d’appareils à basse température tels que le plancher chauffant ou le radiateur pour atteindre un rendement maximal. Si vous optez pour ce modèle chez vous, le prix s’ouvre sur une fourchette allant de 3 000 à 5 000 euros.

La chaudièregaz hybride oupompe à chaleur hybride

Avec ce modèle, vous trouvez une combinaison entre le modèle à condensation et celui de la pompe à chaleur aireau. Il incorpore une source d’énergie verte pour alimenter le système de chauffage de votre maison. Fort d’une technologie innovante et d’un équipement intelligent, la chaudière hybride est capable de déterminer la source de chaleur la plus économique par rapport à la température qu’il fait à l’extérieur. Susceptible d’être adaptée à un système de chauffage central,elle peut faire l’objet d’un raccordement au gaz naturel ou à une autre source de stockage. Grâce à la chaudière gaz hybride vous économisez jusqu’à 10 % d’énergie comparée au modèle à condensation et 40 % par rapport au modèle de chaudière classique. Le tarif pour ce modèle est compris entre 4 500 et 6 000 euros. Vous pouvez cependant faire des économies en bénéficiant de certaines aides pendant les travaux d’installation.

D’autres modèles moins répandus

La chaudière à microcogénération ou chaudière électrogène produit l’électricité et l’eau chaude pour les besoins de chauffage ou d’installations d’hygiène. Il peut fonctionner avec du gaz, du fioul ou du bois. La chaudière hybride solaire ou système solaire combiné marche avec de l’énergie solaire et combine d’autres sources d’énergie. Pour avoir accès à des offres de fournisseurs et faire d’autres projections, HVAC Intelligence, le site d’informations sur l’industrie du chauffage vous propose un espace pour faire vos devis.

Le chauffage au gaz de ville : quels avantages ?

Le chauffage au gaz de ville offre de nombreux avantages qui peuvent expliquer ses performances auprès du public français (à l’instar de certains modules tels que la série 2G KWK pour le raccordement).

Tendant à remplacer le chauffage électrique, le chauffage au gaz occupe désormais une place idéale dans l’esprit du consommateur français. Avec un bon équilibre entre le rendement énergétique et l’investissement de départ, le chauffage au gaz de ville fournit une puissance et un confort non négligeable à ses utilisateurs.

Quelques avantages notables sont à citer :

  • Au niveau du coût

L’installation d’un chauffage électrique coûte certes moins cher que celle d’un chauffage au gaz, mais le gaz de ville coûte près de 3 fois moins dans l’utilisation quotidienne. Le prix par kWh est inférieur à celui de l’électricité, surtout lorsque vous utilisez de nouvelles installations comme celle de la chaudière à condensation.

  • Au niveau du stockage

Le gaz de ville ne requiert aucun module de stockage car il émane directement du réseau de la ville. Ainsi, vous gagnez de l’espace dans votre domicile et la procédure de ravitaillement du gaz est rendue totalement souple.

  • Le confort et la commodité

Grâce à l’énergie provenant d’un réseau central, ce type de chauffage pourvoit une température répartie équitablement et de façon homogène au sein de l’espace habité. Vous avez droit à une chaleur filtrée (isolation des impuretés contenues dans l’air) qui n’encombre pas l’air et préserve les propriétés de l’oxygène qui circule.

  • Le rendement énergétique

Avec certains modèles chauffants le rendement peut dépasser les 100 % comme c’est le cas pour les chaudières gaz à condensation. Cela illustre une véritable unicité dans le modèle du chauffage à gaz car votre chaudière produit finalement plus de chaleur que sa source d’énergie.

Le chauffage au gaz de ville : quels inconvénients ?

Le chauffage au gaz peut présenter aussi quelques inconvénients tels que :

  • Instabilité du prix du gaz

En effet, la fluctuation du prix du gaz ne prévient pas avant d’éventuelles hausses de prix sur le marché. Comme conseil pour garder vos factures énergétiques à un niveau gérable à l’année de régulation, optez pour la chaudière à condensation qui permet de faire plus d’économies d’énergie sur le long terme.

  • La pollution

L’empreinte écologique négative laissée par le gaz. Le gaz est à près de 25 % moins polluant que d’autres énergies telles que le fioul, mais il n’en demeure pas moins une énergie fossile qui rejette des gaz à effet de serre au cours de son processus de combustion.

  • La limitation de la ressource

Les réserves de gaz sont certes nombreuses, mais pas infinies et sont appelées à s’épuiser.

Démarche et réglementation pour l’installation d’un chauffage à gaz naturel

Lorsque vous choisissez le modèle de chauffage à gaz, il faut nécessairement avoir un raccordement au réseau de distribution de la ville. Vous devez remplir une demande de raccordement pour que votre installation soit prise en charge. L’astuce à ce stade c’est de s’y prendre à temps car le processus peut s’avérer long en fonction des efforts requis par le projet d’installation et en fonction de la charge de travail.

Les étapes de cette démarche sont :

  • adresser une demande de raccordement au gestionnaire du réseau de distribution identifié,
  • valider votre offre de raccordement et honorer les conditions commerciales d’acomptes ou autres éléments.

Une fois ces étapes validées, votre distributeur procédera aux travaux de raccordement pour connecter le réseau de la ville à votre compteur.

En ce qui concerne la réglementation, les installations de gaz sont soumises à une charte de normes en vigueur qui visent à garantir votre sécurité et celle des autres. Pour une installation en bonne et due forme, deux conditions doivent être respectées. Un certificat de conformité doit être dûment établi par un installateur agréé. Ce certificat justifie que l’installation de gaz répond aux normes en vigueur de sécurité. Délivré par l’installateur, il doit ensuite faire l’objet d’un agrément par le Ministère chargé de l’Industrie. La certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) doit aussi être fournie. Cette certification est devenue obligatoire pour tous les professionnels du bâtiment qui entreprennent des projets qui s’inscrivent dans le cadre des travaux d’économie d’énergie.

En plus des facilitations mises en place par les fournisseurs avec les modèles d’abonnement par exemple, vous pouvez bénéficier de certaines aides pour l’achat et l’installation de votre chauffage au gaz. Les chaudières à gaz de type TPHE par exemple sont éligibles à des aides telles que : la prime énergie, MaPrimeRénov’, La TVA à 5,5 % et l’éco-prêt à un taux zéro.

Tableau récapitulatif du prix moyen de l’installation d’une chaudière à gaz

Prix moyen
Chaudière à gaz traditionnelle1500 euros
Chaudière à condensation5500 euros
Chaudière à température basse4000 euros
Chaudière gaz hybride5250 euros

Les dernières actualités

changer contrat edf

Comment bien changer son contrat d’électricité

Quels intérêts de changer de fournisseurs ? Le marché de l’électricité maintient les prix respectant la réglementation et permettant au […]

Conseils-Maisons.fr, 2021