Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2021

Comment obtenir et payer son gaz moins cher ?

  1. Energie >
  2. Comparateur d'énergies >
  3. Energie moins cher >
  4. Gaz moins cher
gaz moins cher

Avec l’ouverture du marché de fournitures de gaz en France depuis 2007, la mythique compagnie Engie ne détient plus le monopole. Plus d’une trentaine de fournisseurs dont EDF et Total Direct énergie se font la concurrence aujourd’hui sur le marché ; ce qui offre une pléthore de choix possibles pour le public. Ce fait constitue une ambivalence puisqu’il peut rendre la décision à prendre ardue.
À l’instar de l’électricité, l’approvisionnement en gaz assure le confort usuel de l’utilisateur. Cependant, la consommation en énergie d’une habitation représente une grosse part des frais domestiques annuels. Selon les estimations, il s’agit en moyenne de 10 % du budget des ménages dont le tiers est imputé au gaz. Afin de réduire cette charge, vous disposez de quelques leviers sur lesquels vous pouvez jouer. Voici un point sur les astuces qui permettent de dénicher l’offre d’énergie la moins chère, notamment la meilleure offre de gaz.

Recourir à un comparateur d’offre de gaz

À l’ère du numérique, vous trouvez l’offre de gaz la moins cher à l’aide des plateformes de comparaison en ligne. Vous avez ainsi toutes les cartes en main pour obtenir le rapport qualité-prix qui vous convient le mieux.

Les paramètres à prendre en compte pour réussir votre comparaison

Même s’il est vérifié qu’Engie reste un leader sur le marché énergétique, vous pouvez choisir entre plusieurs autres distributeurs de gaz. Il s’agit entre autres d’Eni, de Direct énergie et Vattenfall, tous sont dotés d’un atout comparatif.

Le prix du gaz au kilowattheure

Vous avez le choix entre plusieurs offres intéressantes de gaz.

  • Les tarifs réglementés de vente (trv)

Ces paramètres de prix sont pratiqués uniquement par le fournisseur Engie et les structures décentralisées de distribution de gaz. Ils sont fixés en accord avec les dispositions gouvernementales et fluctuent une fois par mois. Invariablement plus onéreuse que les autres offres, il n’est plus accessible aux ménages depuis 2019. Par ailleurs, des dispositions sont d’ores et déjà prises pour que les particuliers abonnés à la formule réglementaire changent de tarification avant la mi-juin 2023.

  • Les formules invariables

Les options fixes offrent l’avantage d’être bloqué sur une durée de 2 à 3 ans selon le fournisseur. Le prix du gaz est donc connu au préalable, entre-temps il ne baisse pas et ne diminue pas. Ainsi, vous pourrez mieux maitriser votre budget. De plus, ils sont établis par les fournisseurs eux-mêmes et ne suivent pas les aléas du prix réglementé (trv). Ces raisons expliquent les premières places qu’occupent ces offres sur le marché, les tarifs pratiqués par ces fournisseurs sont intéressants pour les consommateurs d’énergie. Seul inconvénient notable, c’est que l’on risque de rater les économies que pourrait engendrer une baisse générale des prix.

  • Les offres modifiables

Ces offres sont similaires aux prix fixes classiques, mais présentent un avantage. En effet, les tarifs proposés sont bien meilleurs car ce système prévoit la possibilité d’une révision à la baisse des prix initiaux. Toutefois, ce changement s’opère seulement dans le cas d’une baisse des prix réglementaires. Ainsi, à chaque résiliation de votre contrat de fourniture, les économies liées aux baisses intervenues au cours de l’année sont comptabilisées.

Le montant est déduit de votre charge de consommation annuelle dans une limite de 7 % du coût total dû. Donc, en optant pour la tarification révisable, vous aurez plusieurs leviers économiques intéressants à exploiter.

  • Les prix indexés

Ils sont proposés par les compagnies de gaz alternatif et changent en fonction de l’évolution des tarifs réglementés. À titre d’exemple, une baisse du taux réglementaire de 5 % équivaut à une diminution de 5 % du tarif indexé. Cette concordance vaut également dans le cas d’une hausse des prix. Il est important de notifier que les formules indexées sont plus abordables, leurs prix au kWh étant plus bas que ceux des tarifs réglementés. Cette formule est particulièrement conseillée pour le gros ou moyen souscripteur.

Après analyse, il ressort que les formules à prix fixe, révisables ou non, reviennent moins chères sur le long terme que les prix indexés. Vous économisez 100 euros chaque année par rapport à la courbe des coûts indexés. Par ailleurs, en tant que client, vous serez épargné dans le cas d’une flambée des prix du gaz.

Le prix de l’abonnement proposé

À l’instar du prix pratiqué par les fournisseurs alternatifs, les tarifs d’abonnement doivent être comparés aussi. En effet, vous pourriez avoir le meilleur prix au kilowattheure, mais un plan onéreux fera grimper le coût général de votre consommation. Notez que ce tarif est toujours générique, la fluctuation du montant de votre dépense dépend principalement du prix du gaz au kWh.

La zone de distribution

Les adresses sont cartographiées en zone de 1 à 6. L’importance de la distance entre le point de distribution et votre maison est proportionnelle à votre facturation.

Les services annexes offerts dans le contrat d’engagement

La qualité de la prestation est importante aussi. Pour savoir l’importance que revêt la clientèle pour un fournisseur, les avis clients sont de bons indices. Ils sont disponibles et consultables gratuitement. La promptitude du service client, que ce soit par mail, par téléphone ou tchat, est à prendre en considération.

L’engagement écologique du fournisseur

Par ailleurs, si vous êtes éco-engagé, vous pouvez affiner votre comparaison en y incluant le critère écologique. Vous aurez donc le choix entre le gaz vert (biogaz) et le mélange gaz/carbone qui sont plus propres que le propane.

Composé majoritairement de biométhane, le biogaz est issu des résidus organiques (déchets de fonctionnement domestique et feuilles mortes). C’est, donc, une énergie totalement renouvelable.

Certes moins écologique, le gaz au carbone est composé majoritairement de carbone. Ce dernier est obtenu par la transformation quasi proportionnelle du CO2 émis.

Faire une estimation de votre consommation

Connaitre votre besoin énergétique en gaz est un impératif si vous souhaitez trouver l’offre la plus adaptée. Le montant que vous payez chaque mois pour votre gaz dépend aussi de votre catégorie de consommation et de lazone géographique de votre logement. Le tableau suivant est un récapitulatif des 4 différents profils d’utilisateur moyen.

B/BO : pour les ménages de petite consommation

B1/B2I : pour les ménages de grande consommation

Type d’utilisation du gazProfilConsommation annuelle
Grosses consommations (cuisson, chauffageeau chaude)B2i30 001 – 300 000 kWh
Chauffage, eau chaude et cuissonB16 001 — 30 000 kWh
Eau chaude et la cuisson de façon ponctuelleB01 001 – 6 000 kWh
Uniquement la cuissonBase0 — 1 000 kWh

Pour alléger la charge aux ménages à forte consommation, les tarifs indexés offrent un abonnement préférentiel qui diminue substantiellement votre facture de gaz. Noter que conformément à la nouvelle loi, le prix du gaz, depuis le premier janvier 2021, est de 0,051 3 euro TTC. Ce tarif est appliqué à tous les consommateurs de la catégorie B1 correspondant à la zone forfaitaire 1.

Comment le prix du gaz est-il fixé ?

La fourniture en gaz domestique est un service public qui induit un certain coût. Le prix du kilowatt est fixé par la commission de régulation des énergies en collaboration avec les instances gouvernementales. Le montant de votre facture est obtenu en additionnant le prix de l’abonnement, de la consommation (kWh) et des taxes.

Logistique et acheminement du gaz

L’infrastructure de distribution ainsi que le réseau à inclure ont un coût dont les consommateurs payent une infime partie à chaque facturation.

Le coût du gaz

Le prix du kWh est défini par la compagnie de gaz en fonction de l’approvisionnement, du stockage et de la gestion des risques. Il diffère, donc, d’une offre à une autre.

Les prélèvements et taxes obligatoires

Il s’agit, entre autres, de la TVA qui est fixée à 5,5 % et la GRDF. La Contribution tarifaire d’acheminement et la taxe de gaz naturel intérieur facturé aux publics. Chacune de ces redevances est fixée par l’état.

Ainsi, un kilowatt de gaz est coté à 6 – 8 centimes, ce qui représente la moitié de la tarification en électricité.

Dans le cadre de la distribution du gaz, chaque ménage est classé par zone de 1 à 6 et se voit attribuer un numéro PDL. Plus votre demeure est éloignée de la zone 1, plus les charges de transport sont élevées. Voici un exemple de grille tarifaire en fonction de la zone géographique.

Classement par consommationBase/B0
entre 1 et 6
B1 et B2I
> 6
Abonnement TTC/an126,37 €276,11 €
Prix du kWh TTC/zone  
Zone 10,077 87 €0,052 42 €
Zone 20,077 87 €0,053 15 €
Zone 30,077 87 €0,053 89 €
Zone 40,077 87 €0,054 64 €
Zone 50,077 87 €0,055 38 €
Zone 60,077 87 €0,056 12 €

Une offre groupée : avantages pour le consommateur

« Plus fort ensemble » n’est pas une vaine expression et cela se vérifie dans certains cas précis. Les forfaits d’énergie (gaz + électricité) remaniée pour les regroupements de consommateurs constituent de meilleures offres ; elles vous permettent de faire baisser le montant de vos charges d’énergie. C’est un système en plein essor que les grandes enseignes, telles que Groupon, valorisent déjà tant pour la transition que pour la performance énergétique. L’objectif est de mettre à profit le pouvoir de négociation du plus grand nombre afin d’obtenir un gaz pas cher au kWh.

Les comparateurs tels que Selectra en France fournit les conseils sur la démarche, procédure à effectuer. Ils font le lien entre le collectif des consommateurs et les prestataires. Ils les accompagnent tout au long du processus tout en veillant au respect de leur droit. L’inscription est gratuite et se fait online uniquement. Une fois un nombre conséquent de consommateurs rassemblé, le comparateur lance un appel à concurrence à toutes les compagnies d’énergie de la place. Le fournisseur qui propose l’offre la plus avantageuse l’emporte.

Les offres tarifaires groupées présentent un certain nombre de privilèges pour le consommateur participant. Entre autres privilèges :

  • il bénéficie d’un prix non seulement bas, mais aussi plus écologique ;
  • l’inscription est exempte de frais et d’engagement, un désistement est optionnel à tout moment tant que le contrat de souscription n’est pas signé ;
  • il fait des économies sur ses factures de gaz et d’électricité jusqu’à 30 % ;
  • le processus est simple et rapide ce qui permet de souscrire à l’offre la plus avantageuse du marché sans trop de recherche ;
  • il ne subit ni coupure ni changement de compteur ;
  • selon un délai préétabli, il peut résilier le contrat à tout moment.

Il faut noter que la réduction concerne uniquement le prix du gaz et non les tarifs d’abonnement qui sont fixes et invariables. Toutefois, c’est un pas certain vers la démocratisation du secteur énergétique.

Les leviers à manipuler pour faire baisser sa facture de gaz

Souscrire à l’offre de gaz la moins chère du marché est une bonne astuce, mais veiller à mieux consommer peut être une bonne alternative également.

Un mauvais isolement provoque des déperditions de chaleur que le chauffage doit compenser ; ce qui augmente votre consommation de gaz. Vous devez, donc, renforcer votre isolement et veillez à la fermeture hermétique des sorties et fenêtres en temps de froid.

Entretenir vos installations de chauffage et électroménager prévient les fuites de monoxyde de carbone. Cette opération de nettoyage est obligatoire et prévue dans les textes. Il vous fait économiser jusqu’à environ 12 % sur la facture de gaz. De plus, certains fournisseurs mettent à votre disposition un code promo et une offre de parrainage qui aident à diminuer vote budget de gaz.

Quelques astuces simples au quotidien peuvent aider aussi :

  • Réduire la consommation d’eau

Pour y arriver, vous devez prendre soin d’arrêter le coulé de l’eau lorsque vous ne l’utilisez par réellement, pendant que vous vous brossez les dents par exemple, pendant que vous vous savonnez ou en faisant la lessive. Prendre des douches plus souvent que des bains et maintenir le lave — vaisselle où la machine à laver à moins de 30 ° aide à économiser un peu de gaz.

  • Programmer la température du chauffage

Il faut savoir qu’en dessus de 20 °C, les degrés en sus sont payés 7 % plus cher que le prix de l’unité normal. Maintenir le chauffage en deçà de cette limite est un bon geste économique.

  • La technologie comme levier modérateur de consommation de gaz

Pour réduire votre consommation de gaz, il existe des innovations comme le thermostat qui vous permet de chauffer votre appartement ou votre maison de manière contrôlée. Certains services client comme le Cap EcoConso sont gratuits et offerts par votre fournisseur d’énergie français. Une fois installé, il vous permet de suivre les détails de votre dépense en gaz. Le système effectue un rappel de facturation et identifie les appareils énergivores qui augmentent excessivement votre consommation.

Pour un chauffage plus économe, les pompes à chaleur sont la meilleure alternative. Cette innovation fonctionne sur le principe de renouvellement en transformant les eaux usées en eaux propres utilisables. C’est, donc, un choix qui fera grimper votre performance énergétique.

Pensez aussi à refaire votre aménagement si elle date un peu, ce sera l’occasion de refaire votre installation de gaz et d’électricité. En effet, il est prouvé que les vieux câbles et les vieux fils conduisent de fortes chargent d’énergie, ce qui engendre des hausses de consommation. Idem dans le cas des électroménagers et des luminaires. Certes, de tels changements semblent onéreux, mais, en matière d’économie d’énergie, ils sont en réalité avantageux sur le long terme.

Faites une relève automatique périodique de votre compteur, afin d’éviter que votre fournisseur ne vous comptabilise chaque mois les estimations au lieu du prix réel. Par ailleurs, si vous souhaitez changer de fournisseur, songer aux offres groupées. Elle sont disponibles sur le marché et ce n’est pas cher.

Les dernières actualités

conseils pour réduire charges de copropriété

4 conseils pour réduire ses charges de copropriété

Qu’est-ce que les charges de copropriété ? Pour comprendre comment réduire les charges de copropriété, il faut d’abord comprendre le […]

alternatives plus économiques au chauffage électrique

Quelles sont les alternatives plus économiques au chauffage électrique ?

Le chauffage à granulés Encore appelé chaudière à pellets, ce système de chauffe est l’une des plus économiques, car son fonctionnement […]

changer fournisseurs énergie

Non, changer de fournisseur n’est pas contraignant !

Les informations essentielles à connaître avant de changer de fournisseur d’énergie La première chose importante à savoir est que le changement de […]

actualité Planète Oui

Planète Oui élu meilleur fournisseur vert (ex æquo) du classement Selectra 2021

Planète Oui, meilleur fournisseur vert, ex æquo, au classement Selectra 2021 Depuis quelques années, la concurrence devient de plus en […]

changer contrat edf

Comment bien changer son contrat d’électricité : nos conseils pour réussir

Quels intérêts de changer de fournisseurs ? Le marché de l’électricité maintient les prix respectant la réglementation et permettant au […]

Conseils-Maisons.fr, 2021