Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2022

Assurance habitation pour les propriétaires occupants : que faut-il savoir ?

  1. Assurance habitation >
  2. Assurance habitation en ligne >
  3. Assurance habitation propriétaire >
  4. Assurance habitation propriétaire occupant
assurance habitation propriétaire occupant

L’assurance multirisque habitation (MRH) est l’une des assurances les plus souscrites en France (85%), suivie de l’assurance automobile (75%). Selon la FFA, le nombre de souscriptions à ce type de contrat connaît, chaque année, une hausse moyenne de 3%. Et parmi ces enregistrements, l’assurance habitation pour locataire est la plus courante. Les propriétaires, de leur côté, semblent encore peu intéressés à l’idée de protéger leurs biens avec une assurance habitation propriétaire occupant. Bien que celle-ci soit facultative, cependant, elle demeure fortement recommandée. Gros plan dans cet article.

LOVYS
Offre exclusive : 2 mois offerts sur votre nouveau contrat d’assurance habitation Lovys
VOIR LE CODE

Rappels sur l’assurance multirisque habitation 

L’assurance multirisque habitation est un accord de garantie qui vous permet de préserver vos biens, en cas de sinistre. L’obligation légale de souscrire à une assurance MRH dépend du statut de l’occupant :

  • Pour les locataires : conformément à la loi du 6 juillet 1989, les locataires sont obligés d’y souscrire pour se prémunir des risques locatifs. Cela inclut la couverture des sinistres les plus fréquents, comme l’incendie et les dégâts des eaux, pouvant survenir du logement.
  • Pour les propriétaires : s’ils habitent leur bien, ce type de couverture n’est plus une obligation. Notez, en outre, que le propriétaire peut souscrire un contrat d’assurance à la place du locataire. Il peut, ensuite, réclamer le remboursement auprès de la personne qui loue, selon la loi ALUR du 27 Mars 2014.

Quels sont vos avantages de souscrire à une assurance habitation pour propriétaire ?

Bien que le propriétaire soit libre de se passer de cette couverture, il est de bon sens de faire recours à ce genre de protection. En effet, un contrat d’assurance habitation vous permet d’être indemnisé en cas de sinistres, pouvant porter atteinte à votre habitation ou à des tiers (ex : cambriolage, catastrophes naturelles et technologiques, émeutes, actes de terrorisme, etc.). À défaut d’une assurance, vous serez obligé de régler, de votre poche, les dommages occasionnés, aussi bien sur votre bien que sur vos tiers.

Quelles sont les garanties proposées avec cette couverture ?

LOVYS
Offre exclusive : 2 mois offerts sur votre nouveau contrat d’assurance habitation Lovys
VOIR LE CODE

Pour les propriétaires occupants, le choix d’une assurance habitation dépend, essentiellement, des besoins du bénéficiaire. Dans tous les cas, cependant, elle devra contenir les garanties de base, couvrant les risques les plus fréquents. Citons parmi elles :

  • La garantie responsabilité civile : celle-ci concerne, particulièrement, les dommages causés à des tiers. Si par exemple, un incendie survenu dans votre maison s’est propagé dans celle du voisin, vous bénéficiez d’une indemnisation de la part de l’assureur.
  • La garantie vol et vandalisme : celle-ci n’est effective, que si l’assuré dispose d’une preuve. Elle couvre la dépossession ou la destruction des biens, à la suite d’un cambriolage ou d’une tentative de vol.
  • La garantie bris de glace : elle prend en charge les dommages causés sur votre vitrerie. Le bris de glace peut avoir pour causes un cambriolage, les intempéries ou un incident ménager.
  • La garantie pour les dépendances : rappelons qu’une dépendance est équivalente à un bâtiment annexe de la résidence principale, qui peut servir de pièces de vie ou de chambre. Contrairement aux résidences secondaires, elle se trouve à proximité de l’habitation. Cette garantie peut donc couvrir votre débarras, votre garage ou votre terrasse. La dépendance doit, tout simplement, se situer dans un périmètre de moins de 10 kilomètres de l’habitation principale.

À cela peuvent, ensuite, s’ajouter d’autres garanties additionnelles, vous permettant de bénéficier d’une couverture plus étendue contre les risques, à savoir :

  • La couverture juridique : elle prend en charge les frais relatifs à un litige aux tribunaux, opposant le bénéficiaire à un tiers.
  • La garantie des services d’assistance: celle-ci couvre les frais de relogement des occupants, ainsi que les travaux requis en cas de sinistre.
  • La garantie de la reconstruction à neuf : dans le cas où l’appartement ou la maison nécessitent, forcément, une remise en état à la suite d’un sinistre, un expert procèdera à une évaluation, afin de définir la valeur de l’indemnisation.
  • La garantie pour les piscines et les jardins : même si ces infrastructures sont liées à votre habitation, cette garantie n’est pas incluse dans les assurances de base. Notez, toutefois, que les meubles qui s’y trouvent peuvent faire objet d’une couverture.
  • Etc.

Quel est le coût d’une assurance habitation ?

Le prix d’une assurance habitation pour les propriétaires occupants varie en moyenne entre 220 à 520 euros annuels. Ce tarif peut varier, en fonction de plusieurs paramètres, à savoir :

  • Le choix de la formule : plus la couverture de l’habitation est étendue, plus les tarifs seront élevés. Les formules d’entrée de gamme ne vous proposent, souvent, que les garanties obligatoires. Pourtant, elles coûtent moins cher que les offres plus complètes – soit à partir de 12€/mois.
  • La localité des biens à assurer: le fait d’assurer une maison à Paris coûtera, forcément, plus cher qu’un appartement situé en province.
  • Les caractéristiques du logement: le type du bien immobilier (maison ou appartement), le niveau de protection, la présence de certains équipements (ex : piscine), la surface habitable, le nombre de pièces… peuvent faire varier le montant de votre assurance.
  • Le profil du propriétaire : le fait que vous soyez célibataire, marié ou avec enfants peut influer sur la valeur de vos primes. Il en est de même pour votre profession, votre âge ainsi que vos antécédents.

Notez que les coûts d’une assurance habitation ne sont pas stables. De plus, les catalogues de prix des assureurs fluctuent dans le temps. La meilleure manière de ne pas vous perdre sur les tarifs est de demander, directement, plusieurs devis auprès des compagnies d’assurance.

Copropriété : l’assurance demeure-t-elle facultative ?

LOVYS
Offre exclusive : 2 mois offerts sur votre nouveau contrat d’assurance habitation Lovys
VOIR LE CODE
Assurance copropriété et immeuble

La propriété du bien est-elle répartie sur plusieurs personnes ? Les risques sont plus élevés et nécessitent, de ce fait, une couverture plus étendue. Dans le cas d’une copropriété, la loi vous oblige à souscrire, au moins, à une garantie responsabilité civile.

D’une manière générale, le syndicat de copropriété souscrit déjà à une assurance habitation de copropriété, couvrant normalement la responsabilité civile des copropriétaires. Celle-ci prend, aussi, en charge les parties communes de l’immeuble, comme les couloirs, les escaliers, les ascenseurs ou les autres équipements utilisés par l’ensemble des copropriétaires.

Il arrive, cependant, que le syndicat des copropriétaires oblige chaque occupant à mieux se protéger contre les risques, en souscrivant à des garanties supplémentaires.

Les astuces gagnantes pour bénéficier d’une couverture au meilleur prix

Vous avez décidé de couvrir votre logement contre les risques ? Il est possible de bénéficier d’une couverture adaptée à vos besoins, à un prix plus réduit. La meilleure astuce pour payer moins cher cette assurance est de faire jouer la concurrence.

  • Avant de choisir un assureur en particulier, pensez à demander des devis auprès d’une dizaine de compagnies d’assurance. Cette opération peut s’effectuer en ligne et est totalement gratuite. Il vous suffit de remplir un formulaire sur le site de l’assureur avec les renseignements concernant votre profil, le type de votre logement, les caractéristiques du bien, le niveau de couverture recherché.
  • Si vous n’avez pas le temps de visiter un à un les sites des assureurs, utilisez des comparateurs d’assurance habitation en ligne. Ils comparent, pour vous, toutes les offres du marché correspondant à vos besoins. De plus, ces outils sont – pour la plupart – gratuits.

Pour vous aider à choisir, attardez-vous sur les points suivants :

  • Les garanties : les garanties de base peuvent varier d’un assureur à un autre. Par exemple, certaines compagnies peuvent vous permettre de bénéficier d’une garantie vol avec la formule économique, alors que d’autres non.
  • Les plafonds d’indemnisation : méfiez-vous des offres trop bon marché et prenez le temps de vérifier si la compagnie impose un plafond de remboursement. Plus le montant de ce dernier est élevé, mieux c’est ! L’idéal serait même qu’aucun plafonnement ne soit imposé.
  • Les franchises : une assurance perd tout son intérêt, si le taux de franchise est trop important. Il s’agit du montant non pris en charge par l’assureur. Sachez qu’il vaut mieux payer des primes plus chères, plutôt que de se retrouver avec une somme importante, en cas de sinistre.
  • Les délais de carence : cela renvoie à la période suivant la souscription, pendant laquelle le contrat d’assurance habitation n’est pas encore effectif. Si un sinistre survient durant cette période, vous ne pourrez pas être remboursé.

L’essentiel d’une assurance habitation pour propriétaire non occupant ou PNO

Assurance Propriétaire non occupant (PNO)

Comme son nom l’indique, l’assurance habitation pour propriétaire non occupant ou PNO concerne les propriétaires qui n’occupent pas leur bien. La plupart du temps, ce dernier est mis en location. L’assurance PNO est facultative, sauf s’il s’agit d’une copropriété.

En revanche, tout comme pour l’assurance propriétaire occupant, cette couverture est hautement recommandée, notamment parce qu’elle vous indemnise en cas de :

  • Sinistre survenu au logement, provoqué par un défaut d’entretien ou un vice de construction. En effet, l’assurance du locataire ne prend pas en charge ces types de dégât.
  • Trouble de jouissance : c’est l’assureur qui vous indemnise, dans le cas où les occupants font une réclamation, puisqu’ils ne peuvent pas jouir pleinement de l’habitation, à la suite des dommages liés au logement.
  • Loyers impayés : la compagnie d’assurance protège le bailleur contre un frais locatif non versé par les locataires.
  • Vacance locative : si votre bien n’est pas occupé, une assurance PNO vous met à l’abri des litiges vis-à-vis des voisins et des tiers.         
LOVYS
Offre exclusive : 2 mois offerts sur votre nouveau contrat d’assurance habitation Lovys
VOIR LE CODE

Partager ce contenu

Conseils-Maisons.fr, 2022