Logo Conseils-Maisons.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Maisons.fr, 2022

Les prix d'une assurance pour propriétaire non-occupant (PNO)

  1. Assurance habitation >
  2. Assurance habitation en ligne >
  3. Assurance habitation propriétaire >
  4. Assurance Propriétaire non occupant (PNO) >
  5. Prix assurance propriétaire non-occupant
Prix assurance propriétaire non-occupant

Plus de 3,5 millions de sinistres habitations sont survenus en France, en 2020 (source : Statista). Vous avez un bien que vous envisagez de mettre en location ? Sachez que votre logement n’est jamais à l’abri des risques d’incendie, de dégât des eaux, de vol ou de vandalisme, etc.
Si le locataire doit, en principe, souscrire à une assurance habitation. Vous pouvez compléter cette couverture, grâce à une assurance PNO. Celle-ci constitue, d’ailleurs – depuis la mise en vigueur de la loi Alur en 2014 – une obligation pour tout propriétaire de bien en copropriété.
Mais comme il s’agit d’une dépense supplémentaire devant s’ajouter à votre budget, il est important de vous en faire un focus sur les prix de cette assurance habitation.

Qu’est-ce qu’une assurance propriétaire non occupant PNO ?

L’assurance PNO est une assurance destinée aux propriétaires qui n’habitent pas leur bien. Le logement peut, notamment, être mis en location, occupé à titre gratuit par un proche ou vacant.

Elle vise, dès lors, à protéger votre bien en cas de sinistres, dans le cas où :

  • Le locataire n’était pas présent, au moment de l’incident.
  • Les dégâts ne sont pas pris en charge par l’assurance habitation du locataire. C’est le cas, notamment, si le sinistre résulte d’un vice de construction.
  • La personne qui loue le logement n’a, tout simplement, pas souscrit à une assurance.

Depuis la mise en application de la loi Alur en 2014, il s’agit d’une couverture obligatoire pour les propriétaires de biens en copropriété.

Bon à savoir 

L’assurance propriétaire non occupant ne doit pas être confondue avec l’assurance résidence secondaire, puisqu’elle concerne uniquement les biens dédiés à la location.

Prix d’une assurance PNO : les garanties souscrites sont déterminantes !

Au moment de souscrire à une assurance propriétaire non occupant, notez qu’un certain nombre de garanties sont obligatoires, et donc, communes à tous les contrats. Vous profiterez d’un devis plus réduit si le contrat ne contient que ces garanties de base.

D’autres sont, par contre, facultatives mais n’en restent pas moins utiles, pour couvrir votre logement. Certaines compagnies d’assurances vont jusqu’à proposer des extensions pour une protection optimale du bien. Ce qui entrainera, par la suite, une importante hausse du tarif. Voici l’essentiel à connaître en ce qui concerne toutes ces catégories de garanties.

Les garanties obligatoires : une protection minimale de votre logement

Un contrat d’assurance propriétaire non occupant n’en est pas vraiment un sans la responsabilité civile comme première garantie commune. Mais à quoi cette dernière sert-elle ? Prenons un exemple.

Un détachement de la tuile du toit n’a pas pu être évité à la suite d’un défaut d’entretien. La tuile est, donc, tombée sur le véhicule d’un copropriétaire au sein de l’immeuble. Si vous disposez d’une assurance PNO, c’est votre assureur qui s’occupera, ainsi, de la prise en charge du sinistre et de l’indemnisation des tiers pour les dommages subis.

Notez, en outre, que l’assurance propriétaire non occupant couvreaussi la plupart des risques locatifs « classiques » prévus dans les contrats MRH. Il s’agit, entre autres, des dégâts des eaux, des dommages électriques, des incendies, du vol et vandalisme, des bris de glace, des attentats et des actes de terrorisme, des catastrophes naturelles et des évènements climatiques. Enfin, dans le cas où le bien en location est meublé, la compagnie prend, également, en charge les biens mobiliers du propriétaire et l’électroménager encastré.

D’une manière générale, si votre contrat n’inclut que ces garanties de base, la cotisation mensuelle ne dépassera pas les 10 euros.

Les garanties optionnelles : une meilleure prise en charge par l’assureur

L’assurance PNO de base peut être complétée par une ou plusieurs garanties optionnelles – nécessitant ainsi un budget plus élevé. À titre d’exemples :

  • L’assureur vous protège si le locataire se permet de faire un usage du logement, qui n’a pas été prévu dans le contrat. C’est ce que les gens du milieu appellent « les troubles de jouissance ».
  • Vous êtes également couverts, en cas de loyers impayés.
  • Si à la suite d’un sinistre, le logement n’est plus habitable, l’assureur est tenu de rembourser les frais de relogement du locataire.
  • Le contrat vous couvre, par ailleurs, si le locataire décide de quitter le logement, après un sinistre. Il s’agit de la garantie « perte de loyers ».

Les extensions : un accompagnement personnalisé de l’assuré

En plus de ces garanties en option, certains assureurs proposent aux PNO des extensions pour une couverture beaucoup plus étendue de leur bien. Ces prises en charge supplémentaires vont, toutefois, faire grimper la cotisation mensuelle jusqu’à 20 euros.

C’est, notamment, le cas de l’assistance juridique qui, comme son l’indique, vous permet de profiter des conseils et de l’accompagnement d’un expert juridique durant toutes les démarches relatives au litige lié à votre bien immobilier assuré. Il est, en outre, possible d’inclure dans votre contrat d’assurance PNO un service d’assistance. Ce dernier vous permet de bénéficier d’une prise en charge du nettoyage en cas de départ des locataires. Enfin, le contrat peut, également, vous couvrir en cas de :

  • Retour d’urgence au domicile en location.
  • Nécessité d’une mise en relation avec un plombier, un serrurier ou un artisan.
  • Besoin de réhabiliter le bien immobilier à la suite d’un sinistre.

Tableau récapitulatif des prix moyens selon les garanties souscrites

Garanties obligatoiresAvec des garanties optionnellesAvec des extensions
6€ à 10€ environÀ partir de 15€20 à 25€

Les autres éléments qui influent sur le coût d’une assurance PNO

L’assurance propriétaire non occupant tient son prix non seulement des garanties qui s’y attachent, mais également de plusieurs autres éléments. Le type de bien assuré et les caractéristiques de celui-ci peuvent faire baisser ou augmenter le montant des cotisations. Il s’agit, par exemple :

  • De la localisation du logement
  • De son type (appartement ou maison individuelle)
  • De la superficie de la propriété
  • De la composition (meublé ou vide)

À ces éléments peuvent s’ajouter les plafonds de garantie, le montant de la franchise et l’âge du propriétaire.

Conseil : avant de signer le contrat, prenez le temps de lire les conditions de mise en œuvre et d’exclusion de garantie. De quoi vous épargner des mauvaises surprises, en cas de sinistre lié à votre bien.

Exemples de tarifs d’assurance PNO chez les assureurs

Il est difficile d’établir une moyenne de prix pour une assurance PNO. Vous pourriez, toutefois, bénéficier d’un tarif plus réduit chez certains assureurs – par rapport à d’autres – en fonction du profil du locataire et des caractéristiques spécifiques de votre bien.

Considérons que dans le 6e arrondissement de la capitale française, il y a un appartement de 60m² et d’une valeur déclarée de 15 000 euros – loué par une femme cadre et célibataire de 30 ans. Le bien n’a connu aucun sinistre.

En utilisant un comparateur pour trouver la meilleure offre pour un tel profil, nous avons constaté que :

  • Le prix le plus réduit noté en matière d’assurance PNO Basique en ligne est de 6,74 euros par mois. L’offre concernée a été émise par Luko.
  • Le prix le plus élevé provient de MAE. Il est de 15,49 euros par mois.
  • Entre les deux se trouvent  Netvox, Maxance, Lovys et Leocare, qui affichent respectivement des tarifs mensuels de  9,30, de 15,50, de 6,01, de 8,64 euros.

Prix de l’assurance PNO / mois selon l’assureur

Simulation des prix d’une assurance PNO, en janvier 2022

Caractéristique du bienProfil du locataireLukoMAENetvoxMaxanceLovysLeocare
– Appartement en bon état, n’ayant subi aucun sinistre
– Situé à Paris
– Surface habitable de 60m²
-Jeune cadre.
-Célibataire
-Agé de 30 ans.
6,7415,49€9,30 €15,50€8,64€6,01€

Éviter les devis d’assurance PNO trop coûteux : quelles précautions prendre ?

Si vous ne voulez pas allouer un budget trop important à votre assurance PNO, sachez que certains points sont à considérer avant la souscription.

  • Portez votre attention sur la franchise qui s’attache aux garanties. Il s’agit du montant restant à votre charge, après l’indemnisation par votre compagnie. Sans franchise, vous profiterez d’une prise en charge plus complète, mais devrez faire face à un tarif plus élevé. Par contre, si vous optez pour des faibles franchises, vous joueriez d’un meilleur tarif.
  • Renseignez-vous sur les plafonds de chaque garantie. Plus le montant de ce plafond est élevé, plus l’assurance PNO sera coûteuse.
  • Ne soyez pas transigeant en ce qui concerne la durée maximale des garanties. Dans le cas où votre bien n’a pas fait l’objet d’une location durant quelques mois, en effet, il se pourrait qu’il y ait suspension de certaines garanties. Vous payerez, dans ce cas, votre assurance plus cher pour de moindres prises en charge.
  • Ne choisissez pas vos garanties additionnelles d’une manière hâtive. Il est, par exemple, intéressant de prendre des garanties vacance locative et perte de loyer / location. Par contre, il sera inutile de faire des dépenses supplémentaires pour une garantie protection juridique, si vous n’en avez besoin.

Comment faire pour payer moins cher son assurance propriétaire non occupant PNO ?

Certes, les conseils que nous venons de présenter vous permettent, déjà, de diminuer le montant de vos primes. Cependant, ils vous obligeront, par la même occasion, à opter pour une couverture moins étendue.

N’est-il, donc, pas possible de payer moins cher son assurance PNO, sans mettre en péril la sécurité de son bien ? Voici nos astuces :

  • Faire jouer la concurrence : il s’agit du meilleur moyen de bénéficier des primes plus réduites. Les assureurs sont nombreux à proposer des offres d’assurance habitation. N’hésitez pas à comparer leurs devis et à opter pour la formule qui correspond le mieux à votre budget. Il se pourrait que pour une même prime de 12€/mois, par exemple, un assureur ne vous fait profiter que des garanties obligatoires. Tandis qu’avec une autre compagnie, vous bénéficiez des garanties supplémentaires.
  • Utiliser un comparateur d’assurance habitation : toujours dans cette optique, sachez que vous n’êtes pas obligé de sacrifier votre temps, pour visiter un à un les sites des assureurs. Les comparateurs font déjà tout le travail à votre place, gratuitement. Ils seront, donc, vos meilleurs alliés pour trouver le contrat le plus abordable !
  • Adopter un meilleur système de sécurité : le saviez-vous ? Le fait de sécuriser votre logement constitue une astuce ingénieuse pour faire chuter le montant de votre devis d’assurance PNO. Avec un logement disposant d’un système antivol, par exemple, les risques de vol et de vandalisme sont beaucoup plus réduits. Ce qui incitera l’assureur à vous proposer des prix plus intéressants.
  • Combiner tous vos contrats d’assurance auprès d’un seul assureur : non seulement cela vous évite de vous disperser. Mais en plus, les compagnies vous accorderont, sans hésiter, des réductions intéressantes, pour vous récompenser de votre fidélité.
  • Profiter des codes promo : enfin et surtout, ne ratez pas les offres promotionnelles proposées par les entreprises d’assurance. Ces codes promo vous permettent, généralement, de bénéficier d’une réduction allant de 5 à 50% lors de votre première cotisation. Par exemple, si au lieu de payer 15 euros pour une formule d’assurance PNO très complète, vous n’aurez à débourser que 7,5 euros pour le mois.

Des avantages fiscaux à profiter pour payer moins son assurance PNO

Mais ce n’est pas tout, il est possible pour le propriétaire bailleur de profiter d’un certain nombre d’avantages fiscaux – lui permettant de baisser ses dépenses liées à son assurance PNO.

D’une part, les cotisations peuvent être déduites de vos revenus fonciers. Pour en profiter, il faut que l’assurance PNO soit formalisée à travers un contrat et qu’elle prenne en charge, au moins, l’un de ces risques, entre autres :

  • Responsabilité Civile du propriétaire non occupant
  • Dégâts des eaux
  • Bris de glace
  • Tempêtes
  • Incendie
  • Loyers impayés
  • Vol

Il existe, également, un dispositif qui vous donne la possibilité de défiscaliser vos revenus locatifs. Selon le montant du loyer, l’abattement peut aller de 15 et 85%. Pour causes, cette défiscalisation a pour vocation de soutenir les foyers en difficulté.

En prenant en considération tous ces paramètres, force est dire que l’assurance PNO est très accessible financièrement. Pour en bénéficier, un budget annuel allant de 60 à 150 euros suffit, donc, largement.

Conseils-Maisons.fr, 2022